Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Une bonne offensive mène à une bonne défensive

par Staff Writer / Ottawa Senators
Peter Schaefer connaît une bonne saison avec 14 points (deux buts, 12 mentions d'assistance) dans les 15 premiers matchs.

Schaefer prêt à lancer

Au milieu d'un exercice lors de la pratique de lundi des Sénateurs, l'entraîneur Bryan Murray cria vivement à l'endroit de Martin Havlat, " Ne passe pas la rondelle à Peter (Schaefer) devant le filet, car il sera obliger de lancer. "

 

Tout le monde sur la glace, incluant Murray, a souri pour un instant, mais il s'agissait d'un autre message au talentueux attaquant d'être un peu plus égoïste offensivement.

 

" Je le dis toujours, " affirme Murray, toujours avec le sourire, devant les journalistes.

" Il ne lancera jamais. "

 

Le message de Murray est crédible dans la mesure où l'entraîneur est aussi clair avec les journalistes qu'avec ses joueurs, et cela, Schaefer le sait.

 

" J'essayais seulement de refiler la rondelle à Marty et (Antoine Vermette) pour leur donner la chance de marquer, " a déclaré Schaefer.

 

" Je dois me mettre dans la tête de lancer plus souvent au but. Je dois commencer à bombarder le filet. Cela aidera mes coéquipiers. "

 

Schaefer connaît une bonne saison avec 14 points (deux buts, 12 mentions d'assistance) dans les 15 premiers matchs. Son sommet en carrière est de 39 points en une saison (2003-04). Toutefois, celui qui occupe le cinquième rang chez les marqueurs des Sénateurs avant le match de mardi contre les Hurricanes de la Caroline, devance seulement deux autres joueurs de l'équipe qui ont disputé les 15 parties, à avoir moins de tirs au but.

 

 

Emery montre des prouesses lors de la pratique

Fier d'avoir enregistré son quatrième gain en autant de départs cette saison, Ray Emery a effectué deux arrêts clés lors de la pratique de lundi aux dépends de deux des meilleurs francs-tireurs de la ligue.

 

Lors d'un exercice en jeu de puissance, Emery a glissé d'une extrémité à l'autre du filet pour freiner le capitaine Daniel Alfredsson avec un arrêt de la jambière. Un peu plus tard, il a volé un but à Dany Heatley en arrêtant la rondelle à l'aide de la mitaine. Ses coéquipiers ont applaudi les deux prouesses.

 

La vie est belle pour Emery dans la Ligue nationale de hockey.

 

La recrue n'a pas encore connu la défaite dans la LNH, montrant une fiche de 7-0-0 sur trois saisons.

 

Cette saison, Emery a gagné deux fois contre les Canadiens de Montréal et deux fois contre les Sabres de Buffalo. Sa dernière victoire remonte le 12 novembre dans un gain de 6-1 sur Buffalo.

 

" Ray a très bien joué l'autre soir; c'est dommage que l'on ait alloué un but tard dans le match. Il a été très habile avec la rondelle et il s'est bien déplacé devant le filet. Ça devait être difficile car nous l'avions à l'œil, mais il est demeuré concentré. "

 

Les Sénateurs sont prêts pour recevoir les Hurricanes

Les Sénateurs savent que les Hurricanes de la Caroline seront prêts mardi soir, alors que ces derniers sont l'une des deux seules équipes à avoir vaincu les hommes de Bryan Murray cette saison (l'autre étant Philadelphie).

 

Se relevant d'un cuisant revers de 9-0 aux mains des Thrashers d'Atlanta à leur dernier match, les Hurricanes tenteront de venger cet échec et de retrouver leur prestige. L'instructeur des Senators Bryan Murray ne prend pas les Hurricanes à la légère.

 

" Ils ont de bons joueurs. Leurs gardiens sont très bons, leurs défenseurs habiles et des attaquants de talent, avec en tête Eric Staal. Pas étonnant qu'ils connaissent du succès. "

 

L'attaquant Chris Neil affirme qu'il est important pour son équipe de maintenir la pression sur la Caroline.

 

" Ils sont talentueux et rapide. Nous devrons travailler fort. "

 

Pendant que la ligne de Jason Spezza, Dany Heatley et de Daniel Alfredsson mène le bal offensivement, Antoine Vermette affirme qu'il est important pour des joueurs comme lui de continuer à contribuer également.

 

" Nous devons être sur la même longueur d'ondes. Si tous nos trios marquent des buts, c'est bon pour l'équipe. Les Hurricanes voudront certainement faire oublier leur échec de leur dernier match et je suis certain qu'ils nous attendront de pied ferme. Nous serons définitivement prêts pour eux. "

 

Dominik Hasek sera le partant devant le filet pour Ottawa. Martin Havlat est aussi de retour dans l'alignement. Ce dernier purgeait une suspension lorsque le gardien des Hurricanes Martin Gerber a brillé dans une victoire des siens 3-2 contre les Sénateurs le 24 octobre.

 

 

La défense pave la voie pour les marqueurs

Alors que les Sénateurs d'Ottawa continuent de s'illustrer au niveau offensif, les défenseurs sont souvent dans un tel scénario, relégués au second plan.

 

" On a un bon noyau de défenseurs ici, " affirme Bryan Murray.

 

" Ils sont très habiles à trouver des ouvertures en zone neutre. Ils sont comme le quart-arrière au football. Cela fait une énorme différence. "

 

Jason Spezza croit que les défenseurs méritent amplement le crédit pour amorcer des attaques pour l'équipe.

 

" Ils font de très bonnes premières passes. Reds (Wade Redden) est probablement le meilleur à ce chapitre. Pour des colosses, ils peuvent très bien transporter la rondelle. "

 

Daniel Alfredsson est reconnaissant du travail des défenseurs pour l'équipe.

 

" L'offensive retient toute l'attention mais nos défenseurs et nos gardiens sont très bons. Ils ont été quelque peu éclipsés. "

 

Alors qu'ils se mesureront aux Hurricanes de la Caroline mardi, les Sénateurs présentent la meilleure fiche dans la LNH pour la moyenne des buts pour à 2,07. À cinq contre cinq, les Sénateurs n'ont accordé que 14 buts en 15 parties.

 

Chris Phillips affirme qu'il est important pour tous de contribuer défensivement.

 

" Nous voulons tous les cinq contribuer. À l'arrière, c'est là que nous tentons fièrement de battre l'adversaire. Nous avons de la vitesse et c'est pourquoi ils peuvent aider en repli défensif. "

 

Garder la concentration lors des pratiques

Alors que les succès s'accumulent pour les Sénateurs, il est parfois difficile de garder sa concentration.

 

Jusqu'à maintenant, l'entraîneur Bryan Murray est parvenu à faire travailler ses joueurs de façon ardue. Pour les récompenser, il a tenu des exercices amusant, question de détendre l'atmosphère.

 

" Il y a quelques années, on m'a demandé si Glen Sather méritait de gagner le titre d'entraîneur de l'année pour Edmonton. J'ai répondu " absolument. " Lorsque tu as une bonne équipe, c'est un supplice de les maintenir motivé. "

 

Mike Fisher affirme que Murray est passé maître dans l'art de garder les joueurs aux aguets.

 

" Il sait qu'il doit nous garder concentré. Il fait un bon travail pour nous garder en bonne forme. Nous savons que nous allons devenir encore plus forts. Il n'y a pas de congé en séries et nous nous devons être prêts pour cette autre saison. "

 

Daniel Alfredsson estime aussi que de travailler fort dans les pratiques a ses dividendes.

 

" La pire chose qui peut survenir est de ralentir le ton dans les pratiques. Nous aimons gagner, et nous voulons continuer dans ce sens. "

 

Le gardien Dominik Hasek aime les pratiques, particulièrement de blanchir ses coéquipiers.

 

" C'est bien plaisant pour moi. Il y a toujours quelque chose qui se passe, pas beaucoup d'arrêt. Lorsqu'ils marquent un but contre moi, ils se moquent un peu de moi. Je leur rends l'appareil quand j'arrête les rondelles. On s'amuse bien lors des pratiques. "

En voir plus