Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un simple objectif pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Il y a plusieurs vérités au hockey, dont celle-ci qui relève de la pure simplicité : Si tu ne marques pas de but, tu ne peux pas gagner.


Pour les Sénateurs d’Ottawa, cela commence à devenir inquiétant, surtout à la suite du revers de 4-0 mercredi face aux Penguins de Pittsburgh, au premier match de la série de quart de finale de l’Association de l’Est. Le deuxième affrontement aura lieu vendredi soir au Mellon Arena à Pittsburgh (19 h, RDS, 104,7 FM).

À l’exception de l’écrasante victoire de 8-2 sur les Maple Leafs de Toronto jeudi dernier, les Sénateurs n’ont pas été en mesure de s’imposer offensivement. Avec le résultat de mercredi, ils ont été blanchis trois fois à leurs cinq derniers matchs et ils n’ont marqué qu’un seul but tard en troisième période de leur dernier match du calendrier régulier, qui s’est soldé par une défaite de 2-1 face aux Bruins de Boston.

« À moins que nous commencions à marquer des buts, cet aspect demeurera le point central de la série », a admis l’entraîneur-chef et directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, après l’entraînement de son équipe cet après-midi dans l’amphithéâtre surnommé « l’igloo ».

Afin de stimuler l’offensive, Murray a apporté des modifications à la composition de ses trios lors de la séance d’entraînement, aujourd’hui, alors qu’il a notamment muté le vétéran Martin Lapointe sur la première ligne d’attaque avec Jason Spezza et Dany Heatley. Randy Robitaille occupait ce poste lors du premier match.

« Je sais qu’il (Lapointe) fera bouger les choses à l’aile en plus d’apporter une contribution sur le plan physique, a dit Murray. À constater la façon dont ils (les Penguins) jouent, je crois que ce changement pourra nous aider. »

Alors que le gardien des Penguins Marc-André Fleury a repoussé 26 tirs pour mériter le jeu blanc au premier match, les Sénateurs ont obtenu autant de lancer qui se sont butés aux défenseurs des Pittsburgh ou qui ont complètement raté la cible.

« Je pense que nous avons eu plusieurs chances. Il faut maintenant trouver une façon de compléter nos jeux, a déclaré l’attaquant Dany Heatley. Il faut trouver une façon de marquer des buts. Cela commence par décocher des tirs. Plusieurs de nos tirs ont été bloqués (mercredi) ou ont raté le filet.

« Tu ne peux marquer si tu ne te donnes pas la chance de marquer. »

L’un des points tournants fut les deux occasions dont les Sénateurs ont bénéficié sur le jeu de puissance à 5 contre 3, alors que la marque était toujours de 2-0. À part un tir de la pointe de Cory Stillman qui a heurté le poteau, les autres lancers n’ont pas été très menaçants pour une équipe qui a terminé la campagne au deuxième rang des formations de la LNH qui ont marqué le plus grand nombre de buts.

« Nous connaissons des séquences, » a déclaré Heatley à propos des difficultés des Sénateurs à marquer des buts. « Parfois, la rondelle roule pour nous, d’autres fois, c’est laborieux.

« Je pense que nous aurions pu inscrire trois ou quatre buts en avantage numérique. Mais si tu n’obtiens pas de bons retours ou que tes lancers sont bloqués, ça devient difficile. »

Alors que le capitaine Daniel Alfredsson devrait être absent pour le reste de la série en raison de blessures au genou et au haut du corps, la pression augmente sur les épaules de Heatley et de Jason Spezza pour produire davantage offensivement. Mais Stillman croit que l’effort doit venir de l’ensemble de l’équipe.

« Ils doivent bien jouer, a dit Stillman. Mais encore faut-il avoir la contribution de tout le monde, du premier au quatrième trio, ainsi que les défenseurs, afin d’obtenir des chances de marquer. Cela fait une différence, aussi.

« C’est certain qu’il y a de la pression sur eux (Heatley et Spezza) pour marquer car ils sont là pour ça. S’ils se mettent à jouer de la bonne façon et qu’ils ne forcent pas les choses, ils obtiendront des chances et ils pourront se servir de leurs talents pour enfiler la rondelle dans le filet. »

Malgré le début décevant en séries, le moral était toujours au rendez-vous chez les Sénateurs à l’entraînement, aujourd’hui. Advenant un gain vendredi soir, les Sénateurs reviendraient à la maison avec la victoire tant espérée sur la route, pour les troisième et quatrième affrontements à la Place Banque Scotia, lundi et mercredi.

« Je crois que nous étions dans le coup (au premier match) », a déclaré le gardien Martin Gerber, qui a gardé les Sénateurs dans le match jusqu’à tard en troisième. « Nous n’avons pas eu les chances escomptés. Même en début de troisième, je croyais que nous aurions pu obtenir une vraie chance afin de changer la donne. »

Murray a ajouté : « Nous avons perdu un match. C’est tout. Nous allons ajuster le tir et j’espère que les choses iront mieux demain (vendredi) soir. »


En voir plus