Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un premier aperçu d'un potentiel chez-soi pour O'Brien

par La rédaction / Ottawa Senators
Après avoir été réduit à un rôle de spectateur pendant le camp de développement des Sénateurs en raison d’une intervention chirurgicale à une épaule, Jim O’Brien souhaite rien de moins qu’être un élément important à Ottawa dans quelques années.


« Je viens ici et je suis prêt à apprendre tous ce qu’ils vont m’enseigner, a déclaré le centre de 18 ans pendant une pause au camp, où 22 espoirs vivent un avant-goût de la prochaine saison sous la supervision du personnel des Sénateurs.

Ottawa a sélectionné O’Brien, un centre de l’Université du Minnesota, en première (29e au total) lors du repêchage de la LNH le 22 juin.

Toutefois, l’athlète de six pieds deux, 184 livres, originaire de Maplewood, Minn., se remet toujours d’une intervention chirurgicale, subie le 30 avril dernier à l’épaule gauche. Il n’a pas été en mesure de participer aux séances d’entraînement sur la glace pendant la durée du camp.

O’Brien a choisi de passer sous le bistouri car son épaule se déplaçait de sa cavité articulaire.

Il aurait pu choisir de renforcir les muscles à cet endroit, mais cela aurait représenté un risque de récidive, dont il a plutôt opté pour sacrifier sa saison estivale.

Son rétablissement pourrait durer de quatre à six mois, mais il espère être prêt pour le début de l’entraînement des Golden Gophers en prévision de la prochaine saison de la National Collegiate Athletic Association, qui débutera en septembre.

À long terme, il souhaite jouer un rôle dans de longues séries éliminatoires, semblable à celle qu’ont vécu les Sénateurs le printemps dernier.

« J’ai regardé un peu les séries, dit-il. Je suis très emballé (d’avoir été repêché par Ottawa). Ils ont un programme gagnant ici. J’espère un jour vivre une telle expérience. Je ferai tout ce qu’il faut en mon possible pour faire partie des Sénateurs et de contribuer. »

Alors qu’il vient tout juste de compléter sa première saison au Minnesota, étant le plus jeune joueur à évoluer dans les rangs de la NCAA, O’Brien devra attendre encore quelques années avant d’espérer accéder chez les professionnels.

Cette petite incursion dans la vie à la façon de la LNH lui fait réaliser pourquoi il travaille ainsi.

« Je viens ici et je constate comment se déroulent les choses, a indiqué O’Brien, qui cohabite au camp avec le choix de première ronde en 2005, Brian Lee. Une coïncidence? Le défenseur est un rival d’O’Brien dans les rangs universitaires, alors qu’il évolue pour les Fightin’ Sioux de l’Université du Dakota du Nord.

« Seulement le fait d’être près des vestiaires et de la patinoire est toute une sensation, de dire O’Brien. Je sais que j’ai beaucoup de travail devant moi, mais c’est un bon incitatif. Tu te fais une bonne idée. Ces joueurs professionnels profitent de ces magnifiques installations, ce fabuleux aréna, c’est très incitant. Cela me motive à travailler car je veux un jour me retrouver ici. »

En voir plus