Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un nouveau départ

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Première journée du reste de la saison des Sénateurs d’Ottawa.


L’entraîneur-chef et directeur général Bryan Murray croit que le moment est propice pour mettre de côté toute cette pression qui s’est accumulée sur l’équipe au cours des six dernières semaines.

Depuis la victoire de 3-2 sur les meneurs de l’Association de l’Ouest, les Red Wings de Detroit, le 13 janvier dernier à domicile, les Sénateurs ont présenté une piètre fiche de 7-12-2 qui a mené au licenciement de l’entraîneur-chef John Paddock, mercredi. Pendant cette période, Ottawa a glissé au deuxième rang du classement de l’Association de l’Est — deux points de retard sur les Devils du New Jersey — et il a vu son avance en tête de la section Nord-Est sur les Canadiens de Montréal fondre à un seul point.

Murray, qui a mené les Sénateurs à la finale de la Coupe Stanley la saison dernière, revient derrière le banc au Wachovia Center à Philadelphie pour la quatrième et dernière confrontation de la saison contre les Flyers (19 h, Sens TV, 104,7 FM).

Le message qu’il a adressé à l’équipe avant l’entraînement était fort simple.

« Travaillez, dit-il. Retrouvez le plaisir de jouer. Travaillez avec acharnement et jouez votre position. C’est ça, le hockey. Si vous parvenez à faire cela et avec un peu d’émotion, vous devriez être compétitifs. »

Les Sénateurs tenteront ce soir de mettre un terme à une séquence de deux revers par jeu blanc. Ils souhaitent retrouver leur aplomb à l’offensive. Cette dernière en panne a provoqué des relâchements en zone défensive et autour des gardiens de but.

« Je crois que les joueurs tentaient désespérément de marquer des buts tout en négligeant d’autres aspects du jeu, a dit Murray. Cela a fini par nous coûter cher en bout de ligne. Les extraits vidéo que je leur ai montrés (lors de la rencontre d’équipe) ce matin étaient de bons jeux défensifs qui se sont transformés en situations en attaque. Il n’y a pas de secret au hockey. C’est exactement cela. »

Après l’entraînement, Murray a eu une bonne conversation avec le capitaine Daniel Alfredsson à propos du moral au sein de l’équipe. Il espère qu’avec l’acquisition de Martin Lapointe — un vétéran de 15 saisons et qui fera ses débuts avec les Sénateurs ce soir — que l’équipe pourra jouer avec moins de nervosité.

« Je crois que ce qui s’est produit est que lorsque tu perds quelques matchs, la pression augmente et s’accumule. Des gens commencent à s’interroger sur certains aspects. J’ai déjà vécu ce genre de situation. C’est difficile de jouer dans une telle atmosphère, de dire Murray. Difficile de se détendre et de diriger. Tu te fais du mauvais sang à propos de chaque petite erreur ou des décisions de l’arbitre. Tu ne joues pas de la façon dont tu es capable.

« Comme j’ai mentionné aux joueurs, cette équipe est aussi bonne sinon meilleure que celle de l’an dernier. Nous avons besoin de cran et de quelques joueurs qui sont un peu plus gros et plus solides. Je pense qu’après quelques matchs et des entraînements, ils devront être en mesure de se sortir de leur torpeur et ils se sentiront mieux. »

Bloc-notes

Ray Emery (12-10-4) sera devant le filet des Sénateurs ce soir… Les défenseurs Anton Volchenkov et Chris Phillips, qui n’ont pas pris part à l’entraînement de mercredi en raison d’un rhume, devraient jouer ce soir… Il reste moins de 50 billets pour le match de samedi contre les Penguins de Pittsburgh, à la Place Banque Scotia (15 h, RDS, 104,7 FM).


En voir plus