Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un nouveau départ, un enthousiasme renouvelé chez les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Vous n’êtes plus en Floride, Craig Anderson.


Ni au Colorado.

Déjà, le gardien des Sénateurs d'Ottawa peut sentir la frénésie dans l'air qui entoure chaque année le début d'une nouvelle saison de hockey dans la capitale nationale. Un enthousiasme certain qui fait son chemin à travers les couloirs de la Place Banque Scotia à l'ouverture du camp d’entraînement des Sénateurs.

« C'est le Canada et le hockey, c’est le Canada », a déclaré Anderson, originaire de Park Ridge, en Illinois, pour résumer l'atmosphère qu'il ressent à l’aube d'une nouvelle saison de la Ligue nationale de hockey qu’il vivra au nord de la frontière pour la première fois de sa carrière. « Dès que l‘on arrive, on sent cette frénésie et l'excitation qui a déjà commencé ici. Et la saison n'est pas encore commencée. »

C'est une ferveur qui était clairement évidente chez les coéquipiers d'Anderson, du moins dans les mots propos que beaucoup d'entre eux ont partagés en parlant d'une saison qui sera vécue avec un alignement plus jeune et une nouvelle équipe d'entraîneurs, dirigée par Paul MacLean, qui fut un adjoint de longue date chez les Red Wings de Detroit. Le capitaine Daniel Alfredsson a utilisé l'expression « nouveau départ » pour définir ce qui attend tous et chacun.

« C'est Noël aujourd'hui », a déclaré MacLean avec un large sourire, attendant impatiemment sa première séance sur la glace samedi en tant qu’entraîneur-chef dans la Ligue nationale de hockey. « Je pense que je ressens la même chose que tous les joueurs aujourd'hui (vendredi), mais en même temps, je pense que c'est une belle nervosité à l’aube d’une nouvelle saison. Je suis impatient de l'opportunité qui se présente. »

Idem pour le vétéran joueur de centre Jason Spezza, qui n'est probablement pas le seul à vouloir oublier la saison 2010-2011 qui a vu les Sénateurs rater les séries pour la deuxième fois en trois ans, mais qui s’est terminée sur une bonne note avec la constance d’Anderson devant le filet et quelques jeunes joueurs talentueux qui se sont illustrés devant lui.

« C'est une nouvelle année et il y a beaucoup d'optimisme », a déclaré Spezza alors que les joueurs des Sénateurs ont subi leurs tests de conditionnement physique et leurs examens médicaux à la Place Banque Scotia. « C'est la beauté du sport. On recommence à zéro (chaque saison). L'an dernier, c’est du passé maintenant et peu importe s’il s’agissait d’une bonne ou d’une mauvaise année la saison précédente, il faut toujours faire ses preuves, autant sur le plan individuel que collectif. C'est ce que nous allons nous efforcer de faire tous les jours. »

À surveiller pendant ce camp d'entraînement sera l'impact de jeunes espoirs tels que les centres Mika Zibanejad et Stéphane Da Costa – qui ont tous deux brillé au tournoi des recrues le week-end dernier à Oshawa – et les défenseurs David Rundblad et Jared Cowen, qui sont tous deux pressentis pour livrer une chaude bataille pour un poste dans ce camp.

Par ailleurs, les Sénateurs ont récompensé quatre membres des champions de la Coupe Calder, les Senators de Binghamton – Zack Smith, Bobby Butler, Colin Greening et Erik Condra – avec chacun un contrat à sens unique, une indication claire qu'ils seront au coeur de ce virage jeunesse de l'équipe.

« C'est la nouvelle direction que prend l'équipe maintenant », a déclaré le défenseur de 21 ans Erik Karlsson, qui devient tout à coup un vétéran en quelque sorte, alors qu’il entame sa troisième saison chez les Sénateurs. « C'est une équipe jeune. Nous avons encore les vétérans dont nous avons besoin et tout le monde est vraiment excité de voir ce que nous pouvons faire et comment nous allons progresser cette saison. Jusqu'ici, tout a l'air vraiment bien. »

Le vétéran défenseur Matt Carkner a ajouté : « Cette année, tout est nouveau, tout a changé et il y a beaucoup de frénésie dans le vestiaire, beaucoup de jeunes et beaucoup d'énergie, nous sommes impatients pour l'avenir. »

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, a reconnu que le mouvement jeunesse pourrait rendre le camp intéressant au cours des deux prochaines semaines, qui comprendra également sept matchs hors-concours dont les décideurs entendent regarder attentivement.

« Très certainement, nous avons de grandes décisions à prendre pour cet alignement, a déclaré Murray. Nous avons deux ou trois défenseurs, peut-être quatre défenseurs, qui méritent d’être examinés attentivement au camp d'entraînement au-delà des réguliers. Et je pense que nous avons cinq ou six attaquants qui sont de potentiels candidats pour le poste de centre du deuxième trio qui pourraient se livrer une belle bataille pendant le camp, et j’imagine qu’ils pourraient disputer quelques matchs durant l'année.

« Il y aura des revirements au fur et à mesure que nous avançons et un certain nombre de joueurs auront une chance. »

Les Sénateurs seront la patinoire pour leur première séance samedi matin au Bell Sensplex, avec les 59 joueurs invités au camp qui seront scindés en trois groupes. Ottawa entamera son calendrier préparatoire lundi à Toronto, contre les Maple Leafs (19 h, Team 1200).


En voir plus