Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un match à la fois pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine Daniel Alfredsson affirme que les Sénateurs ne doivent pas s'appuyer sur leur sort, même s'ils accusent un retard de 3-1 dans leur série de quart de finale de l'Association de l'Est contre les Penguins de Pittsburgh (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
La pente est abrupte.


Mais les Sénateurs croient encore fermement qu’il y a quelque chose à faire, même si les champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh, sont en voie de sceller la série quart de finale de l’Association de l’Est après avoir infligé un décourageant revers de 7-4 à Ottawa, mardi soir à la Place Banque Scotia.

Maintenant, les Penguins, qui jouissent d’une avance de 3-1 dans cette série quatre de sept, pourraient mettre un terme à cette série dans le confort de leur Mellon Arena à Pittsburgh, jeudi soir (19 h, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs garantis). Quelque 234 équipes dans l’histoire de la Ligue nationale de hockey se sont placées dans une telle situation dans une série éliminatoire. Seulement 21 d’entre elles sont parvenues à se sortir d’impasse, un taux de succès de moins de neuf pour cent.

Mais il faut d’éviter d’aborder ce sujet avec les Sénateurs, qui refusent d’abdiquer tant et aussi longtemps que ce n’est pas terminé.

« Tirer de l'arrière 3-1 dans une série, c’est une pente difficile à remonter, a admis le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson. Cela n’arrive pas souvent. Ainsi, si on ne donne pas tout ce que l’on a, cela ne surviendra pas. Nous allons nous présenter là-bas (jeudi) et c’est l’histoire d’un match. Nous allons tenter de ramener la série ici à Ottawa et nous verrons par la suite.

« Nous allons nous concentrer sur un seul match. Il ne faut pas commencer à se faire des soucis. Il faut être concentré et se préparer comme s’il s’agissait du match le plus important, en espérant obtenir une victoire. C’est très simple, mais en même temps, lorsque vous tirez de l’arrière par 3-1 et en pensant à la façon dont nous avons joué hier, c’est facile de s’autocritiquer. Il faut éviter cela. »

D’autres équipes ont déjà réussi à revenir de l’arrière. Notre équipe a remporté 11 victoires de suite et elle a fait face à l’adversité tout au long de la saison. Nous pouvons méditer sur cela également. Il faut y aller une présence à la fois. Les vieux clichés sont très appropriés à présent. Une présence à la fois, un jeu à la fois, une période à la fois et de bons jeux. Si nous parvenons à appliquer tout cela, nous aurons de bonnes chances de revenir ici pour un 6e match. - Cory Clouston
L’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, admet que cela est un cliché — et plusieurs pourraient s’appliquer à cette situation — mais qu’il faut commencer par survivre à la première tentative d’élimination par les Penguins, jeudi soir.

« D’autres équipes ont déjà réussi à revenir de l’arrière, a-t-il di plus tôt aujourd’hui. Notre équipe a remporté 11 victoires de suite et elle a fait face à l’adversité tout au long de la saison. Nous pouvons méditer sur cela également. Il faut y aller une présence à la fois.

« Les vieux clichés sont très appropriés à présent. Une présence à la fois, un jeu à la fois, une période à la fois et de bons jeux. Si nous parvenons à appliquer tout cela, nous aurons de bonnes chances de revenir ici pour un 6e match. »

Il faut surtout ne pas trop s’attarder à la pente abrupte qui se dresse devant eux. Sinon, la tâche sera doublement compliquée.

« Nous nous sommes placés dans un énorme gouffre, mais nous devons nous préoccuper de gagner le prochain match, a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. Notre prochain match est le plus important. Nous ne voulons pas que notre saison se termine ainsi. »

Le Mellon Arena est l’endroit où les Sénateurs ont joué leur meilleur hockey dans cette série, notamment avec une victoire de 5-4 dans le premier affrontement. Les Penguins ont remporté trois victoires consécutives depuis, incluant le match très offensif de mardi à la Place Banque Scotia avec huit buts marqués en deuxième période seulement.

Clouston croit que les Sénateurs doivent revenir à un style plus serré et axé sur l’échec avant, comme ce fut le cas dans les trois premiers matchs de cette série de première ronde.

Tirer de l'arrière 3-1 dans une série, c’est une pente difficile à remonter. Cela n’arrive pas souvent. Ainsi, si on ne donne pas tout ce que l’on a, cela ne surviendra pas. Nous allons nous présenter là-bas (jeudi) et c’est l’histoire d’un match. Nous allons tenter de ramener la série ici à Ottawa et nous verrons par la suite. - Daniel Alfredsson
« Chaque match est différent, a-t-il dit. Nous avons disputé quelques matchs très ouverts et d’autres plus serrés. Nous devrons mettre notre style en pratique demain, pour un autre soir.

« Nous avons causé beaucoup trop de revirement s et ils (les Penguins) en ont profité. Ils ont tiré profit de leurs chances. Si nous n’apprenons pas à corriger cela très rapidement, ce sera terminé. »

Le gardien Brian Elliott a ajouté : « Nous avons tous quelque chose à prouver. Non seulement par rapport au match de mardi, mais aussi des autres rencontres. Nous avons démontré lors du premier match que nous pouvons gagner et nous devrons faire encore de même. »

Cette équipe a aussi connu des hauts et des bas au cours de la présente saison, que ce soit de bénéfiques séquences victorieuses ou de désastreuses disettes. En d’autres mots, tout peut arriver à partir de maintenant et la série de trois revers de suite des Sénateurs peut prendre fin très rapidement.

« Nous sommes une formation qui, pour une raison quelconque, a été en mesure de coller les victoires, mais qui a connu des séries de défaites, a dit Spezza. Cette constatation nous donne l’espoir que nous pouvons gagner quelques parties, mais nous ne regardons pas aussi loin. Nous nous préoccupons de gagner seulement le prochain match afin de nous donner une chance. »

Évidemment, trouver une façon de contrôler Sidney Crosby pourrait certainement aider la cause. La vedette des Penguins a récolté 11 points dans cette série jusqu’à présent, incluant deux buts et deux mentions d’aide dans la victoire de mardi.

« Nous devrons mieux travailler devant lui et l’importuner davantage, a déclaré le vétéran défenseur des Sénateurs Chris Phillips. Il a prouvé à tout le monde et à moi-même que lorsque votre bâton se trouve à un pouce ou deux du sien, c’est insuffisant. Il peut encore vous faire payer. Nous devrons mieux travailler près de lui. »

Bloc-notes

Le gardien Pascal Leclaire a vécu ses premières minutes d’action de sa carrière en séries éliminatoires mardi soir, en relève à Elliott et il pourrait obtenir une autre chance lors du 5e match. « J’aimerai avoir une autre chance de jouer, comme n’importe qui, a-t-il dit. Ce sont les séries, la partie la plus intéressante de l’année. ». Les Sénateurs ont annulé leur séance d’entraînement d’aujourd’hui et ils ont opté pour une séance de conditionnement à l’extérieur de la patinoire, avant de s’envoler pour Pittsburgh... Si un 6e match devait être présenté, il aurait lieu samedi à 19 heures à la Place Banque Scotia. Le 7e match, si nécessaire, sera présenté le 27 avril à Pittsburgh.



En voir plus