Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un legs des étoiles qui apportera refuge aux enfants du CHEO

par Rob Brodie / Ottawa Senators
La frénésie du Week-end du Match des étoiles ne durera pas éternellement.


Dans un petit coin de la capitale nationale, elle devrait se faire ressentir pour bien longtemps, alors que la classique de mi-saison de la Ligue nationale de hockey sera sous d’autres cieux.

Les sourires sur les visages des enfants au Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario disent tout au sujet de l'impact de la salle de jeux héritage des étoiles de la LNH, qui a été officiellement inaugurée vendredi matin par les représentants des Sénateurs d'Ottawa, de la Ligue nationale de hockey, de l'Association des joueurs de la LNH et Pat LaFontaine, membre du Temple de la renommée du hockey et son organisme caritatif, Companions in Courage, qui est derrière cette initiative communautaire.

L’organisme Companions in Courage a créé 14 de ces salles — communément appelées « La Tanière du lion » —dans les hôpitaux pour enfants partout en Amérique du Nord. Cinq d'entre elles ont été érigées dans les villes de la LNH en partenariat avec la ligue et l’AJLNH. La nouvelle salle de jeux du CHEO s’inscrit après celles inaugurées à Montréal, Calgary, Pittsburgh et Raleigh.

« Une fois que le Match des étoiles sera terminé, il ya cet héritage d'espoir et de sourires qui sera là pour ces enfants, pour plusieurs années », a déclaré Lafontaine, une ancienne vedette de la LNH qui a évolué avec les Islanders de New York, les Sabres de Buffalo et les Rangers de New York. « C'est un refuge, un endroit pour les enfants de s'évader et simplement être des enfants à nouveau. Ils peuvent oublier leur douleur un peu et parlez à un de leurs héros. Ils pourront s’adresser à leurs enseignants par vidéoconférence ou être en mesure de jouer avec leurs frères et sœurs.

« Cela enlève un peu de la pression sur les familles. Pour moi, cela constitue une véritable mention d’aide, une vraie marque dans la vie. »

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a félicité toutes les personnes impliquées dans ce projet d’aménagement d’une salle de jeux au CHEO.

« Voilà juste un autre exemple de tout le bon travail que nos joueurs et nos équipes font tout au long de la saison, a-t-il dit. Elle (la salle de jeux) est un lieu d'inspiration, d'imagination et de connexion. C'est un endroit qui permettra aux enfants de s'évader, pour un bref moment, des rigueurs d’une hospitalisation et des soins médicaux. Ils peuvent faire ce que les enfants faire et le faire dans cet environnement. »

À Ottawa, l’organisme de LaFontaine a également travaillé en étroite collaboration avec la Fondation des Sénateurs pour construire la salle interactive, qui comprend la technologie de vidéoconférence fournie par le commanditaire présentateur Cisco qui permettra aux enfants de communiquer avec des enfants dans l'une des autres salles La Tanière du lion ou peut-être avoir la chance de communiquer avec un de leurs héros du hockey.

« La santé est l’un des piliers de la Fondation des Sénateurs et le CHEO est un de nos principaux partenaires. Nous appuyons l’institution depuis très longtemps », a déclaré Danielle Robinson, présidente de la Fondation des Sénateurs. « Cette nouvelle salle de jeux sera une ressource incroyable et elle apportera beaucoup de joie et de rires dans la vie des enfants. Notre mission est d’améliorer la vie de nos enfants dans la région.

« Je dis toujours que la Fondation des Sénateurs est tellement privilégiée de pouvoir compter sur autant de partenaires pour ses œuvres. Sans eux, nous ne connaitrions pas autant de succès. Avec la LNH qui s’amène à Ottawa avec le Match des étoiles puis qui laisse ce genre de legs pour le CHEO et qui travaille avec nous et nos grands partenaires corporatifs pour faire une différence, c'est notre raison d’être. »

Le propriétaire de l'équipe, Eugene Melnyk, qui est un commanditaire fondateur de la Maison de Roger — un établissement de soins pédiatriques palliatifs et de répit situé à côté du CHEO — affirme que la nouvelle salle de jeux est un autre exemple de geste que les joueurs de hockey, et ceux des Sénateurs en particulier, font pour améliorer la vie dans leur communauté.

« C’est très important pour nos joueurs et nous essayons de leur inculquer cette notion dès le jour où ils arrivent (à Ottawa), a-t-il dit. Nous nous impliquons énormément dans la communauté et cela ne fait que continuer, et ils se rendent compte à quel point c’est merveilleux de donner en retour et d’accrocher un sourire sur le visage d'un enfant.

« L'ouverture de cette salle de jeux nous rappelle que nous pouvons prendre un magnifique sport comme le hockey et véritablement nous en servir pour enrichir notre communauté. Nous avons créé quelque chose dont je suis certain qu’il va toucher beaucoup de vies et qu’il va les aider à rendre leur séjour ici au CHEO et à la Maison de Roger un peu facile et un peu plus amusant. »

La recrue des Sénateurs Colin Greening, qui prendra part au Concours d’habiletés des étoiles Molson Canadian samedi à la Place Banque Scotia (19 h, RDS, CBC), a rapidement remarqué le lien particulier que l'équipe a développé avec la capitale.

« Cela montre quel genre de statut que nous voulons avoir dans la communauté, a-t-il dit. Nous voulons être considérés comme des leaders et des modèles. En tant que joueurs de hockey, lorsque nous arrivons dans ce genre d’endroit, nous nous rendons compte que c'est important de donner en retour. Donc je pense qu’elle (la salle de jeux) constitue une excellente initiative. »

LaFontaine a relaté l’histoire qu’il s’est fait raconté au sujet d’une jeune fille en séjour au CHEO dont la récupération a pris une tournure totalement différente pour le mieux depuis une visite du centre des Sénateurs Jason Spezza à l'hôpital, avant Noël.

« Je dis cela à tous les joueurs, a-t-il affirmé. Je ne pense pas que vous vous rendez compte de l'impact, en raison du statut dont vous jouissez, que vous pouvez avoir sur un enfant. Vous pouvez établir un lien et faire une différence. Il n'ya pas de meilleure sensation que lorsque vous entendez un parent vous dire qu'une visite, juste un sourire que l’on accroche sur le visage de quelqu'un, peut constituer un tournant dans son rétablissement. »


En voir plus