Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un gardien impatient de reprendre son chemin

par Rob Brodie / Ottawa Senators
NEW YORK — Maintenant que son avenir à court terme est assuré, Craig Anderson est impatient de reprendre là où il avait laissé avec les Sénateurs d’Ottawa.


Le gardien de but de 29 ans n'a pas encore vu d'action devant le filet depuis qu’il a apposé sa signature sur un contrat de quatre ans avec les Sénateurs, lundi. Mais Anderson, qui soigne une blessure au bas du corps depuis environ une semaine, est convaincu que cela va changer jeudi soir, alors qu'Ottawa affrontera les Rangers de New York au Madison Square Garden (19 h, Sportsnet Sens, Team 1200).

« Je me sens très bien », dit Anderson après la séance d’entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui à Chelsea Piers, un établissement de Manhattan situé sur la rive de la célèbre East River. « J'espère que je pourrai revenir au jeu demain et de reprendre le boulot. »

Alors que les Sénateurs occupent les bas-fonds du classement de l’Association de l’Est, il n'y avait donc aucune urgence à se précipiter le retour d’Anderson en action, surtout depuis qu'ils ont clairement indiqué qu'il sera un joueur clé dans le processus de reconstruction pour les années à venir.

« Au fond, il n'y avait pas de raison de précipiter les choses et de risquer d’aggraver la situation », a déclaré le gardien natif de Park Ridge, en Illinois. « À mes yeux, je voulais juste m’assurer que les choses continuaient de s’améliorer au niveau de ma blessure. J'ai réfléchi à cela après quelques jours, après les matchs en Floride et à Tampa, j'ai cru que la douleur s’était atténuée. C’était le cas, mais il y avait encore de la douleur, donc je ne voulais pas empirer les choses. Je veux être à 100 pour cent avant de revenir au jeu. »

Le présent congé a également donné l'occasion à Anderson de réfléchir sur la période mouvementée qu’il a vécue au cours des cinq dernières semaines. Alors qu’il devait initialement obtenir le statut de joueur autonome sans compensation cet été, Anderson a été transigé aux Sénateurs le 18 février dans un échange de gardiens de but avec l'Avalanche du Colorado, qui a obtenu Brian Elliott en retour.

Il lui a fallu seulement un mois pour convaincre les Sénateurs de lui consentir le poste de partant, et pour Anderson à acheter l’idée de s'établir à Ottawa avec son épouse Nicole et leur premier enfant, attendu pour juillet. Depuis qu'il s'est joint aux Sénateurs, il a présenté une fiche de 6-4-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,11 et un pourcentage d'arrêts de 0,938.

« Le fait de savoir à quel endroit je vais évoluer est un énorme poids de moins sur mes épaules », a dit Anderson au sujet de la sécurité qu’il ressent maintenant à Ottawa. « Souvent, l'inconnu peut faire peur. Maintenant que les choses se placent, je peux commencer à élaborer des projets avec ma femme et ma famille. En sachant exactement ce que l’avenir me réserve (pour l’avenir immédiat), cela rend certainement la vie plus facile. »

Alors que certains suggèrent que la pression sur Anderson augmentera d’un cran maintenant qu'il évolue dans un marché canadien, il voit cela simplement comme quelque chose qui va de pair avec la position qu’il occupe.

« Les gardiens sont dans une situation difficile, dit-il. Nos gestes sont toujours scrutés à la loupe. La lumière rouge s'allume lorsque vous faites une erreur, ce qui n’est pas toujours le cas pour un attaquant. Quand les choses vont bien, tout va bien. Mais lorsque les choses commencent à aller moins bien, c’est une autre paire de manches. Il ya des gens très bien informés sur le plan hockey ici et ils veulent une équipe gagnante.

« Le premier gars envers qui ils se tournent est le gardien de but, en souhaitant qu’il fasse comme Cam Ward (hier soir), pour voler une victoire. »

Anderson n'était pas devant le filet des Sénateurs lorsque ces derniers se sont inclinés par la marque de 4-3 devant les Hurricanes de la Caroline, mardi soir au RBC Center. Mais Ottawa continue de profiter du rendement constant de Curtis McElhinney (3-2-0; MBA de 2,14; 0,932) pendant son absence.

« Il a bien joué », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, au sujet de McElhinney. « On lui demande de disputer trois ou quatre matchs d’affilés... ce n'est pas son rôle, ce n'est pas son travail. Il fait de l’excellent travail. Lors des deux matchs contre Tampa Bay, il a été l'un des facteurs qui nous ont permis de gagner. Nous ne pouvons pas lui en demander beaucoup plus. »

Anderson, cependant, entend en montrer davantage aux Sénateurs et à leurs partisans à partir de jeudi dans « l’amphithéâtre le plus célèbre au monde. »

« Beaucoup de vedettes sont passées dans cet édifice, a déclaré Anderson. Il suffit de marcher dans le couloir et de regarder les photos des gens qui ont offert des prestations là-bas. Cela est vraiment une source de motivation. Si vous ne pouvez pas être à la hauteur dans un tel bâtiment, vous ne devriez pas pratiquer ce sport. »

Bloc-notes

Un autre joueur qui espère reprendre l’action jeudi contre les Blueshirts est l’attaquant Milan Michalek, qui se remet d'une fracture à un pied. « Il ne devait pas être de retour maintenant, a dit Clouston. Sinon, cela se serait produit au cours des derniers matchs. Il est un joueur important pour notre équipe. Il jouait très bien, sans doute son meilleur hockey cette année avant de se blesser. Il est encouragé de pouvoir revenir au cours des prochains matchs. » Le centre Jason Spezza, l’ »attaquant Marek Svatos et le défenseur Erik Karlsson, qui a été utilisé pendant plus de 28 minutes contre les Hurricanes, ont obtenu une journée de congé. Ils devraient tous être de l’alignement jeudi... Les parents du défenseur Patrick Wiercioch n’ont pas pu se rendre à Raleigh pour le premier match de leur fils dans la Ligue nationale de hockey, mardi soir. Mais ils sont en route vers New York aujourd'hui afin d’être présents au MSG jeudi... Les Sénateurs seront de retour à domicile vendredi soir pour recevoir les Capitals de Washington à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, TSN, CKOI 104,7 FM).


En voir plus