Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un ex-67 chez les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Corey Locke a pris part à trois matchs avec les Rangers de New York la saison dernière. L'ancienne vedette des 67's d'Ottawa souhaite obtenir une meilleure chance d'évoluer dans la LNH avec les Sénateurs (Photo par Bruce Bennett/Getty Images).
Corey Locke revient dans un endroit familier pour poursuivre son rêve de hockeyeur.


L’ancienne vedette des 67's d’Ottawa a signé un contrat de deux ans à deux volets mercredi avec les Sénateurs. Avec cette formation, Locke espère obtenir sa première véritable chance d’évoluer dans la Ligue nationale de hockey.

« J’ai reçu quelques offres et plusieurs équipes se sont montrées intéressées », a déclaré Locke, âgé de 26 ans, qui a passé la majeure partie de sa carrière de six années chez les professionnels dans la Ligue américaine de hockey. « J’ai passé du temps avec mon agent et eu de nombreuses discussions afin de dénicher le meilleur scénario. Pour le 1er juillet et le marché de l’autonomie, mon objectif était de dénicher la meilleure opportunité dans le but de jouer dans la LNH le plus souvent possible.

« Lorsque le moment était venu de choisir, nous sentions qu’Ottawa était la meilleure situation. Nous avons étudié les profondeurs des équipes, nous avons parlé à des gens dans l'organisation et entendus ce qu'ils ont pensé. Nous avons conclu qu’il s’agissait de la meilleure opportunité. Je suis vraiment heureux avec la décision que j'ai prise. »

Le directeur général adjoint des Sénateurs, Tim Murray, a qualifié l’acquisition de Locke « d’excellente mise sous contrat pour l’organisation. »

« Il (Locke) un type qui a un certain attachement à la région, a dit Murray. Il fut un excellent joueur junior (à Ottawa) et très populaire. Au pire, il est un joueur de première ligne dans la Ligue américaine et dans le meilleur des scénarios, il pourra être rappelé et être utilisé pendant des minutes importantes. Il est un attaquant de jeu de puissance avec beaucoup d’habiletés.

« Il est l’un de ces joueurs qui font de l’argent dans la Ligue américaine, donc il faut être à la hauteur financièrement. Il y avait certainement d’autres équipes d’impliquées. Je pense qu’il a peut-être même accepté un salaire moindre pour obtenir un contrat de deux ans. Il connait bien la ville et il pense avoir de bonnes chances. »

Choix de quatrième ronde (113e au total) des Canadiens de Montréal au repêchage de 2003, Locke a passé ses quatre premières saisons professionnelles dans l’organisation du Tricolore, mais il n’a disputé qu’un seul match dans la LNH. Il a remporté la Coupe Calder avec les Bulldogs de Hamilton en 2006-2007.

J’ai passé du temps avec mon agent et eu de nombreuses discussions afin de dénicher le meilleur scénario. Pour le 1er juillet et le marché de l’autonomie, mon objectif était de dénicher la meilleure opportunité dans le but de jouer dans la LNH le plus souvent possible. Lorsque le moment était venu de choisir, nous sentions qu’Ottawa était la meilleure situation. Nous avons étudié les profondeurs des équipes, nous avons parlé à des gens dans l'organisation et entendus ce qu'ils ont pensé. Nous avons conclu qu’il s’agissait de la meilleure opportunité. Je suis vraiment heureux avec la décision que j'ai prise. - Cory Locke
Locke a réussi un sommet en carrière avec une récolte de 85 points (incluant 31 buts) en 2009-2010 avec le Wolf Pack de Hartford, la principale filiale des Rangers de New York. L’attaquant de 5’ 9’’ et 189 livres a aussi pris part à trois matchs avec les Rangers, mais n’a pas obtenu de point.

« Parfois, c’est une question de chiffres », a déclaré Locke à savoir pourquoi il n’a pas encore déniché un poste permanent dans la LNH. « Des gens m'ont dit que je n'étais pas assez efficace défensivement pour jouer dans la LNH. D'autres m'ont dit que j'étais trop petit. D'autres m'ont dit que je n'étais pas assez rapide. Moi, je veux tout simplement qu'on m'accorde une chance. »

« Je tente de tout faire dans les ligues mineures et je me suis amélioré chaque année dans tous les aspects du jeu. Je veux maintenant obtenir une chance de jouer dans la Ligue nationale. »

Cela pourrait survenir à Ottawa, un endroit où il a connu deux saisons de 100 points et où il fut choisi à deux reprises à titre de joueur de l’année dans la Ligue de hockey de l’Ontario. En 2002-2003, il a réussi 63 buts et 151 points et il fut choisi à titre de joueur par excellence dans le hockey junior canadien.

« J’ai vécu une belle aventure », a déclaré Locke à propos de sa carrière dans le junior à Ottawa. « J’ai appris énormément de choses sous la direction de Brian Kilrea, et cela m’a bien servi chez les professionnels. J’ai acquis beaucoup de maturité.

« C’est un excellent endroit pour évoluer dans le junior et j’espère faire de même dans la LNH. Je me sens un peu comme chez moi ici, car j’y ai vécu pendant quelques années. C’est un peu ma ville d’adoption. Je connais bien l’endroit. »


En voir plus