Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un espoir des Sénateurs voit rouge

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Maintenant qu’il est arrivé, Louie Caporusso veut saisir l’occasion.


L’espoir des Sénateurs d’Ottawa ne figurait pas sur la liste initiale des joueurs invités au camp estival de développement de l’équipe nationale junior de Hockey Canada, la première étape vers une place dans la formation qui participera au Championnat mondial junior 2009 de l’IIHF, qui se déroulera du 26 décembre au 5 janvier à la Place Banque Scotia et au Centre municipal d’Ottawa.

Mais le centre de 5 pieds 9 pouces et 186 livres affichait un large sourire lorsqu’il a parlé de l’opportunité de prendre part au camp, tout comme 43 autres joueurs espoirs d’Équipe Canada, au cours des derniers jours au Complexe sportif de l’Université d’Ottawa.

« Au début, alors que je n’avais pas reçu d’invitation, j’étais un peu déçu », a déclaré le joueur de 19 ans, originaire de Woodbridge, en Ontario. « Mais je suis une personne qui ne se laisse pas abattre par ce genre de décision. Ce sont des choses qui arrivent, il faut savoir passer à autre chose et continuer.

« Lorsque j’ai reçu l’appel, j’étais très content. Ils m’accordent une occasion de me faire valoir et de prouver que j’ai ma place au sein de cette équipe. »

Caporusso y est allé de sa contribution lundi soir, alors qu’il a enfilé un magnifique but dans une victoire des blancs, par la marque de 4-3, sur les rouges, dans le premier d’une série de trois matchs intraéquipes au programme pendant la durée du camp. De plus, le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, était dans les gradins pour assister au match.

Jusqu’à quel point Caporusso voulait-il participer au camp? Il était à Cannes, en France, en vacances pour cinq jours avec des cousins et il devait y demeurer pendant une autre semaine. Toutefois, lorsqu’il a appris la nouvelle par son père, Lou, que Hockey Canada l’invitait à se rendre à Ottawa pour la fin de semaine, il s’est empressé de dénicher le premier vol d’avion disponible.

« Je souhaitais participer au camp, mais lorsque j’ai constaté que je n’avais pas été invité, j’ai décidé de prendre quelques jours de vacances », a déclaré Caporusso, un choix de troisième ronde des Sénateurs au repêchage de 2007, à NHL.com. « Mon voyage fut de courte durée car je me suis empressé de prendre un avion pour revenir au pays après avoir reçu l’invitation. Mes vacances devenaient secondaires. »

En 2006, Caporusso a remporté la médaille d’argent avec Équipe Canada Est au Défi mondial Junior A à Yorkton, en Saskatchewan, et il fut choisi sur la première équipe d’étoiles du tournoi. Cet épisode a nourri son désir de représenter un jour son pays au mondial junior.

« Ce fut ma seule chance de participer à un tournoi international, mais j’ai adoré l’expérience, d’affirmer Caporusso. J’ai toujours voulu porter l’unifolié et d’évoluer pour l’équipe nationale junior. Plus jeune, regarder le mondial junior avec ma famille était une tradition pendant le temps des Fêtes. Nous regardions le tournoi en entier.

« Avoir une chance d’y participer est un rêve qui est en train de se réaliser. »

L’occasion de jouer pour le Canada au mondial junior est encore plus significative alors que le tournoi se déroulera dans le domicile des Sénateurs, la formation dont il espère un jour porter les couleurs.

« Jouer devant la foule à domicile, devant les gens des Sénateurs et ceux de Hockey Canada, voilà de la pression, de dire Caporusso. Mais il faut mettre ces aspects de côté et se concentrer sur le hockey. Ce sera une expérience incroyable. J’aime cette ville et j’espère avoir l’occasion d’y jouer un jour. »

L’été fut déjà passablement occupé pour Caporusso, qui a aussi pris part au camp de perfectionnement des Sénateurs, à la fin juin. Cet automne, il sera de retour à l’Université du Michigan pour entreprendre sa deuxième saison, avec un plan précis en tête.

« Je me suis entretenu avec Randy Lee (le directeur du développement des joueurs des Sénateurs) et il m’a dit essentiellement de gagner de la force, dit-il. Il m’a dit que je suis sur le bon chemin et de continuer ainsi. Je dois hausser mon jeu d’un cran afin d’espérer atteindre la LNH. »

Son plus grand rêve est de se tailler un poste à Ottawa, lui qui a été repêché à Columbus, il y a un an. Ironiquement, il s’agit de la ville où évolue l’équipe d’Ohio State, le principal rival de Michigan dans la conférence Big 10.

« Je suis heureux d’avoir été repêché par une équipe canadienne, particulière celle qui se trouve à quatre heures de chez moi, a dit Caporusso. J’ai joué souvent à Ottawa étant jeune. J’aime la ville ainsi que les Sénateurs. J’ai toujours admiré cette équipe (même s’il était un partisan des Maple Leafs de Toronto).

« Les Sénateurs ont toujours constitué une force. C’est une équipe avec de la personnalité et qui fait du bon travail. »
En voir plus