Skip to main content
Oficiálne stránky Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un bataille à l'horizon en défensive

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Une lutte acharnée se dessine pour les postes convoités à la ligne bleue des Sénateurs d’Ottawa.


Les enjeux ne se trouvent pas nécessairement au premier plan. Les vétérans Chris Phillips et Anton Volchenkov sont, en principe, solidement établis à titre de premier duo de défenseurs, tandis que les nouveaux venus Jason Smith et Filip Kuba devraient former la deuxième paire à la ligne bleue.

Ensuite, restent les postes de 5e et de 6e défenseur. C’est à ce stade que les choses se compliquent et qu’une lutte féroce pourrait s’enclencher entre Brian Lee, Alexandre Picard, Brendan Bell et le vétéran de 20 saisons Luke Richardson. Il ne faut pas oublier non plus Christoph Schubert, qui s’est vu accorder une chance par l’entraîneur-chef Craig Hartsburg, de se faire valoir en tant que défenseur.

Lee, le premier choix des Sénateurs au repêchage de 2005, s’était fait dire par Bryan Murray, alors qu’il était derrière le banc, qu’il « peut s’attendre à évoluer dans la LNH à partir de maintenant », lors qu’il fut rappelé des Senators de Binghamton, dans la Ligue américaine, avant la fin de la dernière campagne. Une certitude planait alors à l’effet qu’il commencerait la nouvelle saison à Ottawa. Lee croit que son expérience en 2007-2008 lui servira, lui qui a disputé quatre matchs en séries éliminatoires.

« Le fait d’évoluer avec ces joueurs aide ma confiance, dit-il. Il y a beaucoup de bons joueurs, que l’on a vu à la télé pendant toute la campagne. Maintenant, je me retrouve avec eux sur la glace. »

Picard, qui s’est amené chez les Sénateurs avec Kuba dans la transaction qui a envoyé Andrej Meszaros au Lightning de Tampa Bay, ainsi que le joueur autonome Bell ont passé la majorité de la saison dernière dans la LAH. Ils espèrent faire le grand saut en impressionnant pendant l’actuel camp.

« Je veux surtout me concentrer sur mon jeu, a déclaré Picard, un Gatinois de 23 ans. « Je veux profiter de toutes les minutes qu’on va m’accorder. »

Les Sénateurs ont un grand besoin d’un défenseur offensif capable de s’illustrer sur le jeu de puissance. Bell, un ancien capitaine chez les 67’s d’Ottawa, estime qu’il est l’homme de la situation.

« C’est la raison à laquelle j’ai accepté un contrat ici, dit-il. Quand je regarde la formation et les changements apportés, je pense que je peux me mériter une place. Je pense que je peux combler un besoin.

« Je crois que je dois démontrer que mon jeu est solide afin d’impressionner (les entraîneurs). Je serai prêt à ce genre d’éventualité. »

Hartsburg affirme que le calendrier préparatoire, qui débute avec la visite des Rangers de New York à la Place Banque Scotia samedi soir (19 h, Rogers TV, Team 1200), sera déterminant.

« Les joueurs se présentent au camp d’entraînement en sachant qu’il y a des postes disponibles, affirme-t-il. Habituellement, ils sont peu nombreux. Mais, on connaît la situation à la ligne bleue. Les matchs hors-concours apporteront bien des réponses.

« Nous avons trois jours d’entraînement sur glace et ensuite les joueurs auront la chance de disputer des matchs. »

Phillips estime que le duel qui s’annonce pour les postes à la défensive ne fera qu’améliorer les choses au sein de l’équipe.

« La compétition, c’est sain, dit-il. Tout le monde se bat pour un poste et tout cela ne fera que du bien à l’équipe. »


En voir plus