Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un autre pari perdu pour Alfie

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson (à droite), ici aux côtés de Dany Heatley à l'entraînement d'aujourd'hui, a porté un chandail d'Équipe Canada à la suite d'un pari perdu avec le propriétaire Eugene Melnyk concernant la finale du mondial junior. Le Canada a vaincu la Suède 5-1 à Ottawa.
Daniel Alfredsson n’est pas prêt de se sentir à l’aise dans le chandail d’Équipe Canada.


Pour une deuxième année consécutive, le capitaine des Sénateurs a porté les couleurs du Canada pendant une séance d’entraînement de l’équipe, afin de respecter les termes d’un pari qu’il a fait avec le propriétaire Eugene Melnyk, à propos du mondial junior. Alfredsson, un fier Suédois, a gagé que le Tre Kronor remporterait la médaille d’or lors de la finale du Championnat mondial junior 2009 de l’IIHF, le 5 janvier à la Place Banque Scotia.

Pour une deuxième année consécutive, le Canada l’a emporté, cette fois par la marque de 5-1.

« C’est bien qu’il fasse amende honorable en réglant ses comptes », a déclaré un Melnyk heureux après avoir observé son capitaine patiner au Complexe récréatif de Kanata avec un chandail blanc d’Équipe Canada. « Nous avons fait le pari l’an dernier et il a enfilé le chandail après la victoire d’Équipe Canada et le même scénario s’est produit encore cette année.

« Écoutez, le type respecte son engagement d’un pari. C’est plaisant pour tout le monde et j’espère que nous répéterons cela l’an prochain. »

Alfredsson a déclaré qu’il n’hésitera pas à parier de nouveau, car la troisième fois pourrait être la bonne.

« Je pense que la Suède, surtout au cours des deux dernières années, est redevenue une puissance (au mondial junior), a-t-il dit. Nous n’étions pas de la ronde des médailles lors des années précédentes. Je vais certainement parier sur eux. »

Même s’il passe la majeure partie de son temps à Ottawa maintenant, Alfredsson admet que les couleurs d’Équipe Canada ne lui vont pas très bien.

« Il y a beaucoup de fierté pour Équipe Canada ici, dit-il. Évidemment, le pays a une riche histoire. Mais je n’ai pas la fibre. »


En voir plus