Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Turris voit un bel avenir avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le centre Kyle Turris a mis peu de temps pour s'établir en tant que membre important de l'avenir des Sénateurs après son acquisition des Coyotes de Phoenix, le 7 décembre (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).

Incroyable, étonnant. Voilà les mots que Kyle Turris utilise abondamment pour décrire tout ce qui lui est arrivé depuis qu’il s’est joint aux Sénateurs d’Ottawa.

On peut certainement affirmer que l’athlète de 22 ans de New Westminster, en Colombie-Britannique, a vu sa carrière dans la Ligue nationale de hockey connaître un revirement inattendu, et pour le mieux, en à peine six mois. Oui, la transaction du 7 décembre avec les Coyotes de Phoenix qui a amené le jeune centre à Ottawa fut très significative pour celui dont la direction des Sénateurs estime qu’il sera un acteur important pour l’avenir de la formation.

« Cela m’a sied à merveille », a déclaré Turris relativement à sa carrière qui a été relancée avec sa venue dans la capitale du Canada. « Cela m’a aidé énormément au niveau de la confiance et simplement de savoir que je peux aider l’équipe. Et je veux aider ma formation encore plus l’an prochain. Je vais travailler sur plusieurs aspects (au cours de l’été) et je vais essayer d’aider l’équipe tous les soirs. »

Les Sénateurs ont consacré une grande partie des deux premiers mois de la saison 2011-2012 pour tenter de combler un vide à la position de centre du deuxième trio. Turris, qui a raté les six premières semaines de la campagne en raison d’un différend contractuel avec les Coyotes, a été identifié comme un candidat potentiel et le directeur général Bryan Murray a concrétisé la transaction.

Même si cet échange a coûté aux Sénateurs un excellent espoir en défensive en David Rundblad, il s'agissait d'une transaction qui a procuré la bougie d’allumage en attaque pour Ottawa. Turris a récolté 12 buts et 29 points en 49 matchs après la transaction, avant d’inscrire plus tard l’un des buts les plus importants des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour les Sénateurs — un but en prolongation qui a permis à Ottawa de triompher des Rangers de New York par la marque de 3-2 au quatrième match de la série quart de finale de l’Association de l’Est.

Même si les Sénateurs allaient baisser pavillon devant les Blueshirts en sept matchs, le souvenir du but de Turris — un foudroyant tir frappé qui a déjoué l’excellent gardien Henrik Lundqvist juste sous la barre transversale — fait en sorte que l'équipe est impatiente de voir ce que l’avenir lui réserve.

« Je pense avec Kyle, nous venons de voir la pointe de l'iceberg », a déclaré Pierre Dorion, directeur du personnel des joueurs des Sénateurs, dans une récente entrevue accordée à la station radiophonique Team 1200. « Il va devenir un excellent joueur pour les Sénateurs d'Ottawa dans les années à venir. »

Alors que Turris a eu du mal à se faire une place à Phoenix, ce fut loin d’être le cas avec les Sénateurs. L'entraîneur-chef Paul MacLean l’a inséré au centre du deuxième trio sur le champ et il y est demeuré en permanence, évoluant régulièrement avec le capitaine Daniel Alfredsson à l’aile droite.

« C'était incroyable », a déclaré Turris au sujet de l'opportunité qu’il s’est vue offerte par les Sénateurs. « Pour moi, cela a fait toute une différence avec la confiance qu'ils ont démontrée à mon endroit et l’occasion qu’ils m’ont donnée de jouer mon jeu. Cela m'a permis de jouer et de m'amuser. »

L’engagement de Turris envers les Sénateurs est tel qu'il a choisi de rester à Ottawa pendant quelques mois, pour travailler sur sa force physique avec l’entraîneur en conditionnement Chris Schwarz. Il s’agit d’un aspect qu’il peut améliorer et qui pourrait rapporter gros pour le centre de 6’1’’ et 195 livres.

« Il est un excellent joueur et très intelligent », a déclaré Murray au sujet de Turris. « Il joue et voit bien le jeu, il place son bâton au bon endroit. Lorsque ce jeune homme gagnera un peu plus sur le plan physique et au niveau de l’équilibre, des aspects qu’il va travailler pendant une partie de l'été, je pense qu'il deviendra un très bon joueur. »

Étant donné le nuage qui planait sur sa tête l'été dernier et pendant la majeure partie de l'automne, Turris ne peut s'empêcher de sourire lorsqu’il pense qu'il a finalement trouvé sa place dans le circuit avec les Sénateurs.

« C'est excitant », a-t-il dit en appréhendant son retour à Ottawa pour le camp d'entraînement en septembre. « J’ai hâte de travailler avec Schwarzy ici afin de devenir plus fort et revenir au camp l'an prochain en étant prêt à aider l'équipe. »

En voir plus