Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Turris se prépare pour vivre des séries à Ottawa

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Plus le temps file, plus Kyle Turris se sent à l’aise.


Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les Sénateurs d’Ottawa, alors que nous ne sommes plus qu’à quelques jours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley et que l’équipe y possède déjà son laissez-passer. Encore mieux, alors que la formation connait du succès, avec une fiche étincelante de 10-1-0, lorsque le centre de 22 ans trouve le moyen de faire vibrer les cordages.

L’athlète de New Westminster, en Colombie-Britannique, a répété ce geste sur une base régulière ces derniers temps, en récoltant quatre buts et quatre mentions d’aide à ses quatre dernières sorties. La moitié de cette production est survenue dimanche après-midi à Uniondale (N.Y.), quand Turris a pris la relève sur le premier trio en l'absence de Jason Spezza à titre de centre numéro un et qu’il a réalisé une performance remarquable pour permettre aux Sénateurs de se qualifier pour les séries éliminatoires en disposant des Islanders, par la marque de 5-1.

« Il y a des hauts et des bas dans une saison », a déclaré un Turris souriant au sujet de sa lancée offensive, qui porte sa fiche cette saison à 12 buts et 28 points en 46 matchs depuis qu'il s'est joint aux Sénateurs le 17 décembre, après une transaction effectuée avec les Phoenix Coyotes. « Je suis passé d’une certaine période frustrante en n’ayant pas marqué en neuf matchs à celle des derniers matchs (quatre buts). C'est juste à l’image de la saison.

« Il faut éviter de trop se laisser démoraliser lorsque les choses vont mal et d’être trop enthousiaste lorsque les choses vont bien. »

Il est clair, cependant, que les Sénateurs continuent à obtenir plus de valeur de la transaction avec Phoenix, qui leur a coûté l’espoir défenseur David Rundblad et un choix au repêchage. Et Turris, qui sentait qu'il avait perdu la faveur des dirigeants des Coyotes, se sent comme un jeune homme qui renaît dans tous les sens du terme depuis son arrivée à Ottawa.

« Cet échange m’a permis d'être extrêmement à l’aise », a déclaré Turris, le troisième choix total lors du repêchage de la LNH en 2007. « Les joueurs de l'équipe m’ont tous accordé leur confiance en moi, tout comme le personnel d'entraîneurs. Tout le monde m'a aidé à ce que je me sente une partie intègre de l'équipe. Cela m’a permis d’avoir confiance, d’être à l’aise, de pratiquer mon style et avoir du plaisir.

« Je me sens à l’aise de collaborer (davantage) et je dois continuer ainsi. »

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, a fait l’acquisition de Turris pour combler un besoin à la position de centre du deuxième trio et il continue à tenir cette promesse. Le capitaine Daniel Alfredsson, qui a évolué aux côtés de Turris régulièrement depuis l’échange, aime ce qu'il a vu du jeune joueur de centre.

« Il est responsable (défensivement) et il est un excellent patineur », a déclaré Alfredsson après la séance de patinage d’avant-match des Sénateurs en vue de leur affrontement de ce soir contre les Hurricanes de la Caroline à la Place Banque Scotia (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). « Il excelle dans les deux sens de la patinoire et il s’améliore sur les mises en jeu. Cela nous rend la vie beaucoup plus facile. »

Turris ne pouvait pas mieux imaginer la vie dans la Ligue nationale de hockey qu’en ce moment.

« Depuis que je suis arrivé à Ottawa, je ne me suis pas senti aussi bien (dans la LNH), je ne me suis pas amusé amusant et je ne me suis pas autant senti à l’aise au sein d’une équipe, a dit Turris. « Je ne pourrais jamais remercier suffisamment les gars de l'équipe, le personnel d'entraîneurs et l'organisation de m’avoir donné une chance de me faire valoir ici. Cela m'a permis de mieux jouer. »

Très bientôt, il transportera cette confiance en séries éliminatoires, pour la première fois dans un marché canadien.

« J’ai très hâte », a déclaré Turris avec le sourire. « Ce sera très amusant. Ce sera très excitant et nous serons prêts pour cela (en tant qu’équipe). »

En bref

Le vétéran défenseur Sergei Gonchar ratera le match contre les Hurricanes, alors que l'entraîneur-chef Paul MacLean a indiqué qu’il est aux prises avec une blessure mineure au bas du corps. Il s’agit d’une décision préventive afin de s’assurer que Gonchar puisse être de l’alignement pour les séries éliminatoires. « Notre objectif est de jouer, et de façon intensive », a déclaré MacLean au sujet des trois derniers matchs des Sénateurs en saison régulière. « Mais nous voulons aussi nous assurer d’être en bonne santé pour le match numéro 83. C'est la raison qui explique l’absence de Sergei ce soir. » Le gardien Ben Bishop a patiné avec l'équipe pour la première fois depuis qu'il a subi une blessure au bas du corps lors du match du 24 mars contre les Penguins de Pittsburgh, mais Alex Auld sera le substitut du partant Craig Anderson. « Les choses sont positives pour lui (Bishop) et progressent, ce qui est bon signe », a déclaré MacLean... Avec une victoire ce soir en temps réglementaire ou en prolongation, les Sénateurs s'assureront de ne pas terminer en deçà du septième rang dans l’Association de l’Est. Ils demeureraient également dans la course pour rattraper les Devils du New Jersey au sixième rang. Pour que cela se produise, Ottawa a besoin de gagner ses trois derniers matches, dont un sur la route contre les Devils, samedi (15 h, CBC, CKOI 104,7 FM) et que le New Jersey subisse également une défaite, que ce soit ce soir contre les Islanders ou jeudi face aux Red Wings de Detroit. L’autre match restant au calendrier des Sénateurs aura lieu jeudi à la Place Banque Scotia, contre les Bruins de Boston (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM)... Il reste moins de 850 billets pour le match de ce soir contre les Hurricanes.


En voir plus