Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Tous les signes pointent dans la bonne direction pour le capitaine

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Pour Daniel Alfredsson, l’heure du retour au jeu n’a pas encore sonné.


Mais après une revigorante séance d’entraînement avec ses coéquipiers plus tôt aujourd'hui, le capitaine des Sénateurs d'Ottawa croit qu'il s'approche de plus en plus d’un retour au jeu pour la première fois depuis qu’il a subi une commotion cérébrale il y a 11 jours.

Même s’il ne prend pas part à l’affrontement de ce soir contre les Rangers de New York à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, TSN, CKOI 104,7 FM), Alfredsson ne voit pas pourquoi il ne serait pas en mesure d'accompagner les Sénateurs pendant leur périple à l’étranger, qui s’amorce vendredi à Buffalo contre les Sabres. Sera-t-il du prochain affrontement? Cela reste encore un mystère.

« Je n'ai aucune idée (encore) », a déclaré Alfredsson à une horde de journalistes alors qu'il se tenait dans le vestiaire des Sénateurs après la séance d’avant-match d'aujourd'hui. « On évalue les choses au jour le jour, on parle aux entraîneurs pour voir ce qu'ils pensent. Cette blessure-ci est un peu différente des autres que j'ai subies, alors je veux m'assurer que je me sens bien. Je vais prendre les choses un jour à la fois et on verra par la suite. »

Ce qui est clair, cependant, est qu’Alfredsson a apprécié le fait d’être de retour en compagnie de ses coéquipiers pour la première fois depuis qu'il a subi sa commotion cérébrale, le 29 octobre à New York, alors qu’il avait encaissé un coup à la tête de la part de Wojtek Wolski, des Rangers, lors d’un gain de 4-3 des Sénateurs en fusillade au Madison Square Garden.

« Je me suis bien senti, a-t-il dit. Ça a été plus d'une semaine et ces derniers jours, j’étais heureux d'être de retour sur la glace. Ces derniers jours ont été très encourageants. »

L’entraîneur-chef Paul MacLean a ajouté : « Il semblait bien se porter. Il était emballé et il avait du plaisir, donc je crois que c’était très positif. »

Ottawa a présenté un dossier de 1-3-1 depuis la perte de son capitaine et son absence s’est fait clairement ressentir.

« Je ne peux pas comparer personne à Daniel Alfredsson, a déclaré MacLean. Il est un vétéran avec une belle réputation dans la ligue, il vous procure un autre trio crédible instantanément et il peut marquer des buts. Nous avons d'autres joueurs dans cette position en ce moment qui sont au stade d’apprentissage dans la ligue et c'est un peu plus difficile pour eux.

« Un gars comme Daniel peut venir tout de suite et créer des choses en attaque. »

La dernière allocution publique d’Alfredsson est survenue il y a six jours et a il avait dit alors qu’il ressentait encore des symptômes comme des vertiges occasionnels. Mais le personnel de soigneurs des Sénateurs a consacré plusieurs heures sur le cou du capitaine dans les derniers jours et les résultats ont été très concluants. Mardi, Alfredsson a réussi le test de référence qui était nécessaire pour recevoir le feu vert pour revenir au jeu, conformément au protocole établi par la Ligue nationale de hockey relativement aux commotions.

« Gerry (Townend, le thérapeute sportif en chef des Sénateurs) et les soigneurs ont travaillé beaucoup sur mon cou et depuis, je me sens beaucoup mieux », a déclaré Alfredsson, ajoutant que le processus de récupération de cette blessure était nouveau pour lui. « Depuis dimanche, je me sens bien, donc je n’anticipe pas que cela va dans l'autre sens.

« Je me sens en pleine forme. Je me sens alerte. Lorsqu’on passe au travers d’une telle épreuve, on se demande comment ça va se passer. On se sent bien pendant un instant et ensuite, moins bien. Donc, ce fut difficile. Mais dès que je serai prêt, je vais revenir. »


En voir plus