Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Svatos souhaite retrouver sa main heureuse

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L’ailier Marek Svatos n’a pas encore récolté un seul point depuis son arrivée chez les Sénateurs, il y a 10 matchs, une situation qu’il aimerait remédier à compter de ce soir contre les Devils du New Jersey (Eliot J. Schechter/NHLI via Getty Images).
Cory Clouston a vu ce que Marek Svatos pouvait offrir de mieux.


Peut-être que personne chez les Sénateurs d'Ottawa n’est mieux placé pour juger des difficultés que connait l'ailier slovaque en attaque depuis qu'il a été réclamé au ballottage des Predators de Nashville, le mois dernier. Depuis lors, Svatos n’a pas encore obtenu un seul point en 10 matchs, une source évidente de frustration pour un joueur habitué à trouver le fond du filet.

« J’obtiens des occasions tous les soirs et quelques bonnes chances à ne pas manquer, mais je n’ai pas été en mesure de mettre la rondelle dans le filet », a déclaré Svatos en prévision du match de ce soir contre les Devils du New Jersey, à la Place Banque Scotia (19 h 30, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). « Cela joue sur le plan psychologique, mais je dois jouer avec un peu plus d’aisance afin de profiter de mes chances. »

Clouston est certainement conscient que l’attaquant peut marquer des buts. Pendant deux ans derrière le banc du Ice de Kootenay dans la Ligue de l’Ouest, il a vu Svatos inscrire 61 buts. Lorsque les Sénateurs l'ont réclamé au ballottage, Clouston a souligné ses aptitudes à foncer au filet, en disant : « Je ne pense pas que je n'ai jamais dirigé un gars qui aimait tant marquer des buts. Il adore déjouer les gardiens. »

Tout cela indique aux yeux de Clouston qu’il ne s’agit pas du vrai Svatos, lui qui a produit 32 buts en 61 matchs pour l'Avalanche du Colorado en tant que recrue en 2005-2006 et qui a connu trois autres saisons avec une production dans les deux chiffres.

« Il ne marque pas et il se met un peu de pression sur les épaules, a dit Clouston. Je l'ai vu à un plus jeune âge, mais j'ai également vu en lui un très bon buteur à ce niveau. Mais à l'heure actuelle, il agrippe un peu trop son bâton. Il obtient deux ou trois occasions par match et il n’a tout simplement pas appuyé sur la gâchette. Il a raté le filet à quelques reprises, il a manqué des lancers et son tir n’est pas aussi bon qu’il le souhaite. »

Clouston a ajouté que la santé de l'ailier des Sénateurs « n'est pas à 100 pour cent en ce moment », mais Svatos ne peut pas utiliser cela comme excuse pour son manque de production.

« Quand je me retrouve avec une chance de marquer, ce n'est pas une blessure qui m’empêche de compléter, a-t-il dit. C'est une question d’habileté et d’avoir un peu de chance. Je souhaite que la rondelle trouve le fond du filet... Il y a un peu de confiance dans tout cela. J’obtiens des occasions, mais il est frustrant de constater que les choses n’aboutissent pas. Chaque joueur (à un moment donné) perd confiance et c'est une chose difficile à retrouver. »

Svatos reconnaît sa carrière est en jeu pour le moment. Il a commencé la saison avec la formation de Avangard Omsk de la Kontinental Hockey League avant que les Blues de St. Louis lui offre un contrat juste avant Noël. Les Predators l’ont réclamé au ballottage et il a produit un but et deux passes en neuf matchs à Nashville avant de s’amener chez les Sénateurs.

« Je joue un peu sous la pression, a-t-il dit. Quand je suis arrivé ici, je voulais faire de mon mieux pour montrer à tout le monde que je peux encore évoluer dans cette ligue. Et j’essaie encore (de le faire). Je tente de travailler fort chaque match et j’espère que les buts viendront également. »

Pendant ce temps, les Sénateurs souhaitent répéter le même effort déployé que celui qui les a menés à une victoire de 2-1 la semaine dernière à Newark. Les Devils n’ont perdu que trois matchs en temps réglementaire depuis janvier dans un parcours remarquable qui les a propulsés parmi les aspirants à une participation aux séries éliminatoires dans l’Association de l’Est.

« Nous voulons jouer de la même façon que lors du match au New Jersey – c'est probablement le meilleur moyen de les battre », a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. « Nous n’aurons pas beaucoup d’occasions de marquer et il faudra profiter de nos chances. Nous avons marqué à un moment important à la fin du match (de la semaine dernière) et nous espérons faire la même chose, simplement en nous en tenant à notre plan et marquer un but au bon moment.

« Il est bon de savoir que nous pouvons les vaincre, mais nous savons que ça va être difficile. Nous savons quelle est leur fiche (récente) et de quelle façon ils ont joué, même après nous les ayons battus. Il y a beaucoup de raisons qui nous forcent à être prêts ce soir. »

Bloc-notes

Alors que Craig Anderson est ennuyé par une petite blessure, les Sénateurs se tourneront vers Curtis McElhinney comme gardien partant ce soir. Clouston a indiqué que la blessure d'Anderson au bas du corps s’est « un peu aggravée », mais a ajouté dit qu'il devrait être sur la glace pour l’entraînement de vendredi. « Si nous avions eu à l’utiliser, il aurait été prêt pour ce soir, mais nous ne voulons pas prendre de risques », a déclaré Clouston... L’attaquant Roman Wick et le vétéran défenseur David Hale ont été rappelés des Senators de Binghamton pour le match de ce soir. Hale, ironiquement, fait son retour à Ottawa pour la première fois depuis le 3 décembre contre l'équipe qui l'a repêché dans la LNH en 2000. Cependant, il ne devrait pas voir trop de visages familiers ce soir. « Il ya eu beaucoup de changements au sein de cette équipe depuis mon séjour là-bas », a dit Hale au sujet de son passage chez les Devils. « Il y a peut-être quelques joueurs avec qui j'ai joué qui sont toujours là. » Les Sénateurs termineront une séquence de trois matchs à domicile samedi soir contre le Lightning de Tampa Bay (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).


En voir plus