Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Spezza vers de nouveaux sommets

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Jason Spezza est peut-être en voie de connaître une saison de rêve.


Il a déjà amassé sa 200e mention d’aide en carrière. Il est à cinq points d’atteindre le plateau des 300. Et, avec une impressionnante récolte de sept buts au cours des sept derniers matchs des Sénateurs d’Ottawa, il lui en manque sept pour franchir le cap des 100 buts.

Dans l’entourage de l’équipe, plusieurs s’entendent sur le fait que Spezza connaît la meilleure séquence de sa jeune carrière dans la Ligue nationale de hockey.

« Il joue de l’excellent hockey présentement », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, à propos de son centre numéro un, qui est parvenu à se hisser parmi les 10 meilleurs marqueurs de la LNH après avoir raté six matchs en raison d’une blessure à l’aine.

« Il (Spezza) continue de s’améliorer, même s’il a obtenu bien des points et tout ce qu’il a accompli jusqu’à présent. C’est une excellente nouvelle pour nous. »

Chez les Sénateurs, Dany Heatley est sans doute le mieux placé pour témoigner de la qualité de jeu que procure Spezza, avec qui il a pu réussir deux saisons consécutives de 50 buts. Il admet que son coéquipier de 24 ans a élevé son jeu d’un cran.

« Lors de son retour après une blessure, il lui a fallu quelques matchs avant de reprendre son rythme », a déclaré Heatley, vendredi, alors que les Sénateurs se préparent à recevoir la visite des Blackhawks de Chicago, samedi soir, à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, 104,7 FM). « Mais je crois qu’il joue son meilleur hockey cette saison, même s’il a connu deux excellentes campagnes ces deux dernières années. »

Après avoir récolté qu’un seul but à ses 10 premiers matchs de la saison, Spezza connaît un regain de vie avec une récolte de cinq buts lors des sept dernières rencontres des Sénateurs. Reconnu surtout pour ses habiletés de fabricant de jeu depuis le début de sa carrière, Spezza a commencé à s’imposer en tant que buteur cette saison.

« Je me suis fixé l’objectif de décocher des tirs plus souvent », a déclaré Spezza, le meneur de la LNH au chapitre du nombre de points récoltés par match. « J’ai vécu un peu de frustration au début de la saison alors que je n’avais pas obtenu un seul but en neuf matchs. Je croyais que je lançais suffisamment mais que la rondelle ne voulait tout simplement pas pénétrer dans le filet. Mais plus souvent qu’autrement, je ne me plaignais pas.

« La rondelle semble jouer en ma faveur ces jours-ci. J’espère que cela va se poursuivre. »

Entre-temps, les Sénateurs espèrent ne pas s’enfoncer dans une mauvaise séquence à l’approche du congé de Noël. Après une séquence de six victoires consécutives, les meneurs de l’Association de l’Est (22-8-3) se sont inclinés 3-2 à Atlanta, jeudi.

Sur une note positive, le retour au jeu du centre Mike Fisher, qui a raté les deux derniers matchs en raison d’une élongation musculaire, est peut-être pour bientôt. Fisher a pris part à toute la séance d’entraînement vendredi, mais il ne prendra pas de décision à propos de son statut pour le match de samedi avant l’entraînement matinal.

« Ce fut une longue semaine mais je suis heureux de la tournure, a dit Fisher. Si l’entraînement (de samedi) se passe bien, j’aimerais bien jouer. On verra comment les choses vont se dérouler. Ce n’est pas parfait, mais je me sens bien. »

Le match de samedi marquera aussi le retour de Martin Havlat à la Place Banque Scotia. L’attaquant fut échangé aux Blackhawks dans une transaction à trois équipes impliquant aussi les Sharks de San Jose, en juillet 2006. Mais les Hawks n’avaient pas disputé un seul match à Ottawa depuis.

« Marty a connu de très bonnes années ici et il est un excellent joueur », a déclaré Ray Emery, qui en sera à son premier départ depuis le 12 décembre. « Je suis convaincu que les amateurs apprécient ce qu’il a fait ici. Il devrait connaître une bonne soirée. »

Paddock a aussi parlé de deux jeunes phénomènes qui évoluent à Chicago, Patrick Kane et Jonathan Toews, les deux meilleures recrues de la LNH.

« Ils sont à Chicago ce que (Sidney) Crosby et (Evgeni) Malkin étaient l’an dernier à Pittsburgh, a dit Paddock. Vous rassemblez deux joueurs talentueux et cela transforme une franchise grâce à leurs habiletés et leur énergie sur la patinoire.

« Nous allons offrir à ces deux jeunes le même respect que celui que nous avons donné à Crosby et Malkin. Nous tenterons de les freiner. »

Il reste moins de 100 billets pour ce match.


En voir plus