Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Spezza est un cas incertain

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ils bataillent pour un objectif et pour leur saison, sans plusieurs de leurs meilleurs éléments en attaque.


Les Sénateurs d’Ottawa, qui sont déjà privés de Daniel Alfredsson, Mike Fisher et de Chris Kelly, devront possiblement se passer d’un autre de leurs gros canons contre les Penguins de Pittsburgh.

Le centre Jason Spezza, dont un genou a heurté la rampe lors du match de vendredi soir à Pittsburgh et qui a du s’absenter pour une partie du match, ne s,est pas entraîné avec ses coéquipiers aujourd’hui, à la Place Banque Scotia. Son cas est incertain pour le troisième match de la série quart de finale de l’Association de l’Est, qui aura lieu lundi soir.

« Nous devons attendre à demain (lundi) pour en savoir davantage, a déclaré l’entraîneur-chef et directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, aux journalistes aujourd’hui. « Il a senti qu’il ne pouvait pas patiner aujourd’hui, donc nous devrons attendre pour voir comment les choses se dérouleront. »

Spezza a été le meilleur marqueur des Sénateurs cette saison avec 92 points, incluant une récolte de 58 passes, un sommet d’équipe. Son absence privera Ottawa de deux des trois membres du « Triumvirat », alors que l’équipe tire de l’arrière 2-0 dans cette série quatre de sept. Le seul membre du premier trio toujours en santé, l’ailier Dany Heatley, a patiné avec Antoine Vermette et Cory Stillman à l’entraînement, aujourd’hui.

« Ce sera différent pour moi de jouer avec d’autres coéquipiers », a dit Heatley au sujet de la possibilité de jouer sans son fabricant de jeu préféré. « Demain, je crois que vais jouer avec eux (Vermette et Stillman). Vermy est un rapide patineur, donc je m’attends à un match moins inégal. J’espère que nous serons en mesure de créer des choses. »

Si Spezza devait absolument s’absenter, il serait possiblement remplacé par l’attaquant recrue Alexander Nikulin, qui a été rappelé des Senators de Binghamton dans la Ligue américaine, samedi. Trois autres recrues – les attaquants Cody Bass et Nick Foligno ainsi que le défenseur Brian Lee – se sont déjà vu assigner des responsabilités en séries pour les Sénateurs.

Étant donné la longue liste de blessés, la pente semble abrupte pour les Sénateurs qui affrontent des Penguins en possession de tous leurs moyens. Mais dans le vestiaire d’Ottawa, on se donne le mandat de non seulement faire perdurer la série, mais aussi la gagner.

« Les bonnes équipes trouvent le moyen de gagner, a déclaré le vétéran attaquant Martin Lapointe. « Il n’est pratiquement impossible de gagner la Coupe Stanley sans que personne ne se sacrifie. Nous appelons cela l’adversité et peu importe qui se trouve dans l’alignement ou sur la patinoire. Il faut parvenir à faire des petites choses pour gagner un match de hockey.

« Si Jason s’absente, nous devrons nous y faire. Nous sommes des professionnels, nous sommes payés pour jouer et d’autres gars doivent prendre la relève. Ils seront assignés à d’autres responsabilités et à différentes situations, mais il faut en tirer avantage le plus possible. »

Le défenseur Chris Phillips ajoute : « Il nous faut donner notre maximum. Nous n’allons pas broncher en nous disant ``espérons que tout le monde sera en santé l’an prochain.’’ Nous allons continuer à nous battre et nous disposons de quelques matchs à domicile pour renverser la vapeur. »

Les Sénateurs ne veulent pas non plus entendre parler de leur passé, surtout la statistique qui révèle qu’ils n’ont pas gagné les six séries où ils ont accusé un retard de 0-2.

« Tout le monde continue sans cesse d’évoquer les années passées, a dit l’attaquant Chris Neil. C’est une nouvelle série pour nous. Nous avons l’occasion de revenir de l’arrière et combler ce déficit de 2-0.

« Nous avons besoin d’un gain demain (lundi) soir et ce sera aux gars dans ce vestiaire de prendre les choses en main. »

Comme l’a souligné l’attaquant Cory Stillman, les Sénateurs ne sont pas seuls dans cette situation.

« Actuellement, plusieurs équipes tirent de l’arrière 2-0, dit-il. Les gens nous éliminent déjà, alors que ce n’est pas le cas pour les autres formations. Donc, je crois qu’il est important de rebondir et de bien jouer demain (lundi) soir.

« C’est le 3e match, nous pouvons porter la série à 2-1 et créer l’égalité par la suite. » 


En voir plus