Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Spezza appelé à être mentor

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le centre des Sénateurs Jason Spezza sera un entraîneur invité dans le cadre d'une activité de mentorat, une confrontation pour les meilleurs joueurs de calibre bantam au Canada qui aura lieu samedi à Mississauga, en Ontario. Il s’agit de la fin d’un camp qui s’est déroulé au Hershey Centre (Photo par Bill Wippert/NHLI via Getty Images).
Pour Jason Spezza, le mentorat est devenu un aspect important de sa vie de hockeyeur.


Il était le vétéran joueur de centre dont les jeunes membres des Sénateurs d’Ottawa tels que Bobby Butler et Colin Greening pouvaient compter lorsque les trois sont devenus des coéquipiers de trio vers la fin de la saison 2010-2011. Le même scénario devrait essentiellement se répéter lorsque les Sénateurs présenteront un alignement encore plus jeune sous la gouverne du nouvel entraîneur-chef Paul MacLean.

Maintenant, Spezza, qui est tout sauf un vieux routier à l'âge de 28 ans, amène le concept de leadership de vétéran dans une nouvelle direction. Il est l'un des membres de l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey à prêter main-forte au Camp de mentorat annuel Étoiles canadiennes Allstate, qui se déroule cette semaine au Hershey Centre à Mississauga, en Ontario. Le camp met en vedette 42 des meilleurs joueurs de la catégorie bantam au Canada.

« C'est quelque chose qu'ils m'ont demandé il y a quelques mois », a déclaré Spezza au sujet du camp, qui est dirigé par l'ancien joueur de la LNH Gary Roberts. « Près de 20 joueurs seront ici tout au long de la semaine pour patiner avec les gars. Nous allons juste aller sur la glace et aider les entraîneurs à lancer des rondelles et leur donner des conseils.

« C'est une excellente initiative. C'est une chose très positive pour l’Association des joueurs. Je pense qu’il s’agit d’un événement qui va se poursuivre pendant un long moment. Vous verrez les succès que ces joueurs-là auront lorsqu’ils seront en contact avec des gens de hockey et qu’ils entendront parler de forme physique et de nutrition, et aussi des petits trucs sur le jeu. Somme toute, c'est une situation gagnante pour tout le monde. »

L'influence que le mentorat peut procurer aux jeunes joueurs est inestimable, a-t-il ajouté.

« Un jeune de 14 ans peut vraiment impressionner, surtout lorsqu’il s’agit des meilleurs joueurs, a déclaré Spezza. Ils ont probablement toujours été les meilleurs joueurs de leur équipe. Il est bon de donner des indications sur ce qu'il faut faire et (leur montrer) le travail qu’il faut y mettre. À 14 ans, on se pose beaucoup de questions et on n’a pas vraiment beaucoup d'options pour obtenir des réponses. Cela pourrait être un endroit où ils (les joueurs) pourront obtenir des réponses.

« Il y a des tonnes de gens qui vont passer ici. Des attaquants, des défenseurs, des marqueurs, des plombiers… C'est le genre de rassemblement idéal et l’on espère que les jeunes seront suffisamment à l’aise pour poser toutes les questions qu'ils veulent. »

Le camp se terminera samedi avec le match de la Coupe de mentorat, qui sera télévisé à l'échelle nationale (14 h, TSN). La confrontation opposera Équipe Spezza à Équipe Schenn (du défenseur Luke Schenn, des Maple Leafs de Toronto), même si le centre des Sénateurs admet qu’il ne sait pas dans quelle mesure il dirigera sa formation.

« Ils m'ont dit que je serais l’entraîneur, mais ils m'ont aussi dit que j'aurai un vrai entraîneur avec moi, a-t-il dit. Ça va juste être amusant. Je l'ai fait l'année où le match des espoirs était présenté à Ottawa, lorsque j'ai dirigé avec Bobby Orr. J'étais un peu son entraîneur adjoint et j’ai dirigé les défenseurs, donc je l’ai fait auparavant. L’aspect le plus amusant est que j’aurais l’occasion de connaître les joueurs un peu (d'avance), donc j’aurais une petite idée de certains des joueurs.

« J’ai juste envie de les aider. Je suis sûr que certains de ces joueurs-là seront nerveux et on veut avoir simplement une influence positive sur eux. Il faut surtout que tout le monde se sente à l'aise. »

Cela pourrait aussi décrire le genre de rôle que Spezza pourrait être sollicité lorsque les Sénateurs se retrouveront pour le camp d'entraînement à la mi-septembre. Mais il savoure cette occasion.

« Je suis impatient de relever le défi d'avoir une équipe jeune et de devoir être bon tous les soirs, a-t-il dit. Les choses ne vont pas été facile pour nous, mais je pense que nous serons à la hauteur si l’on peut juste travailler fort et croire en nous-mêmes. »


En voir plus