Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Spezza ajoute des cordes à son arc

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Depuis des années, il fut celui qui a constitué le centre d’attention chez les Sénateurs d’Ottawa.


Sans oublier un gars dont les adversaires consacrent généralement beaucoup d’efforts à neutraliser.

Voici le nouveau Jason Spezza, qui donne beaucoup plus de maux de tête à ses rivaux et qui s’avère être bien plus qu’une simple menace offensive ces jours-ci. Qu'il s'agisse de situations laborieuses en infériorité numérique ou lorsqu’il faut prendre d’importantes mises en jeu lorsque le match est en jeu dans les dernières minutes, le centre numéro un des Sénateurs est de plus en plus impliqué dans le destin de son équipe tous les soirs. Et il savoure cela chaque minute.

« En ce moment, il fait beaucoup de bonnes choses », a déclaré l'entraîneur-chef Cory Clouston plus tôt aujourd'hui après la séance d’entraînement des Sénateurs à la Place Banque Scotia. « Je pense qu'il a complémenté son jeu sur le plan offensif avec une meilleure approche en défensive. Il continue de travailler fort pour perfectionner cet aspect de son jeu.

 « Nous l’utilisons un peu plus en désavantage numérique en ce moment. Il a été très efficace sur les mises en jeu. Il a voulu élargir son rôle, il a eu l'occasion de le faire et il en tire profit. »

Alors que Spezza s’empresse à le souligner, il profite en effet des occasions et cela est le résultat de discussions entre lui et Clouston avant la saison.

« Avant la présente saison, nous avions parlé du fait qu’il (Clouston) tenait à me voir m’contribuer davantage dans les fins de match, à prendre des mises en jeu et jouer en infériorité numérique, a déclaré Spezza. Je me suis mis en tête de mettre l’emphase sur ce genre de choses. L'aspect offensif est habituellement un naturel pour moi et il me fallait surtout travailler sur ces petites choses.

 « Mais sans ces possibilités, il aurait été difficile pour moi de dire que je me suis amélioré (dans ces aspects du jeu). J'ai amélioré des choses en raison de ces occasions dont j’ai bénéficié. J’ai surtout profité des occasions offertes par l'entraîneur et j’ai été en mesure d’en tirer le meilleur parti. J'ai connu du succès jusqu'à présent. »

C’est ce qui a permis aussi à Spezza de ressentir plus de satisfaction après une victoire – alors que les Sénateurs connaissent présentement une séquence de quatre victoires consécutives avant le match de jeudi contre les Canucks de Vancouver à la Place Banque Scotia (19 h 30, Rogers Sportsnet Sens, 104,7 FM Souvenirs Garantis) – peu importe si son nom se retrouve sur la feuille de pointage ou non.

« On veut une véritable chance de pouvoir jouer dans toutes les situations et de contribuer à l'emporter, dit-il. Tout au long de ma carrière, j’ai toujours désiré bien me sentir quand l'équipe gagne un match même si je ne suis pas sur la feuille de pointage et cela commence à se réaliser. »

Non pas que Spezza, 27 ans, veut mettre en veilleuse son intérêt pour l’offensive. Au contraire, l’excellent fabricant de jeu des Sénateurs travaille plus fort que jamais afin de mieux faire profiter son tir. Au cours des mois d'été, il a installé un filet dans sa cour et décoché des dizaines de lancers chaque jour, afin de perfectionner son tir du poignet en particulier.

« Le nombre d’années d’ancienneté n'a pas d'importance, il y a toujours quelque chose à pouvez travailler. Je gagne une plus grande confiance en mon lancer, dit-il. J'essaie simplement de faire consciemment plus d'efforts pour lancer davantage. Il s’agit toujours d’une œuvre en cours d'élaboration et il ya encore des soirs où je dois lancer encore un peu plus. C'est vraiment un état d'esprit.

« Mais cela commence à devenir plus qu'une habitude. »

Tout cela contribue à faire de lui et ses compagnons de trio actuels, Alex Kovalev et Peter Regin, une combinaison plus que dangereuse. Ils forment désormais un trio très efficace depuis que Clouston a fait ce que beaucoup considéraient comme impensable, soit de jumeler le créatif Spezza et Kovalev ensemble.

« C'est un beau boni quand ils peuvent être créatifs, mais ils ne sacrifient pas leur jeu défensif à l'heure actuelle, a dit Clouston. Cela a beaucoup à voir avec Peter. Il est un joueur intelligent et responsable. Il patine bien et il semble être présentement le morceau qui manquait pour les deux autres. »

Kovalev a dit : « Nous jouons tous pour la même chose, soit de gagner des matchs et aider l'équipe. Nous ne nous battons pas l’un contre l'autre pour le premier rang des marqueurs ou quelque chose comme ça. Nous faisons tous le même travail... À ce stade-ci, nous exécutons les bonnes choses. Le plus important maintenant est de conserver une consistance, continuer à produire et à aider l'équipe. »

Bloc-notes

Le centre Mike Fisher, les attaquants Kovalev et Milan Michalek et le gardien Brian Elliott ont tous pris un congé d’entraînement, mais Clouston s’attend à ce que tous les quatre soient en uniforme pour le match de jeudi contre les Canucks. « Il (Elliott) est un peu amoché», a dit Clouston au sujet du gardien de but qui a entamé les 11 derniers matchs. « Il s’agit d’une blessure un peu persistante dans le cas de Brian. Nous voulons simplement nous assurer de ne pas l’aggraver. » Interrogé au sujet de la cheville qui continue de l’ennuyer et l’empêcher de jouer, le défenseur Filip Kuba a déclaré qu’il n’y a « rien de nouveau. Nous travaillons là-dessus chaque jour. Chaque jour, je fais de plus en plus de progrès. Nous allons voir quand le bon moment sera venu (pour jouer). »



En voir plus