Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Souvenirs du repêchage : Mark Borowiecki

Mark Borowiecki, le défenseur des Sénateurs natif d'Ottawa, se remémore le jour où il fut repêché par les Sénateurs en 2008, son moment « bienvenue dans la LNH » et plus.

par Craig Medaglia @craigmedaglia / Sénateurs d'Ottawa

À moins d'un mois de la tenue du Repêchage 2018 de la LNH à Dallas, nous avons jasé avec le défenseur Mark Borowiecki au sujet de son expérience au repêchage en 2008. Borowiecki a grandi à quelques mètres du Centre Canadian Tire et il a partagé avec nous quelques anecdotes sur le fait d'avoir été sélectionné par l'équipe de son patelin.

Il n'était pas présent au Repêchage de 2008 qui a eu lieu à Ottawa :

N'étant pas un joueur très convoité, mes parents ne voulaient pas que j'y aille, question de ne pas vivre une certaine déception de ne pas avoir été choisi. Avec le recul, je crois qu'il s'agissait d'une décision très sage et responsable de leur part.
 

Savait-il que les Sénateurs avaient un intérêt pour lui avant le repêchage?

J'avais passé quelques entrevues avec Dallas et la Floride avant le repêchage, mais je n'avais pas parlé aux Sénateurs. Je savais qu'il y avait une possibilité que je puisse être sélectionné dans les derniers tours, donc je pensais que ça allait revenir aux Stars, aux Panthers ou aux Blue Jackets qui avaient tous exprimé un certain niveau d'intérêt.
 

Au sujet de son expérience le jour du repêchage et la façon dont il a appris la nouvelle qu'il avait été repêché par Ottawa :

Le premier jour se passe et les rondes se poursuivent, mais je n'avais pas entendu mon nom à la télé, alors j'ai décidé de tout simplement ignorer. J'étais dans le garage en train de me préparer pour aller pêcher avec quelques-uns de mes meilleurs amis et j'ai entendu mes parents se mettre à crier. Ma mère est venue en courant au garage en larmes pour me dire que j'avais été repêché.
 

L'appel de l'ancien DG Bryan Murray:

Je n'ai jamais oublié l'appel que j'ai reçu de Bryan Murray qui m'avait dit d'enfiler de beaux vêtements et de me rendre à l'amphithéâtre. J'étais un jeune homme de 18 ans. C'était plaisant de pouvoir aller sur le plancher du repêchage et mettre la casquette. C'est Bryan Murray qui me l'a mise sur la tête avant de me dire de la porter de façon appropriée. Voilà mon premier moment « bienvenue dans la LNH ».

 

Ce que signifie pour lui d'avoir été repêché par l'équipe de sa ville natale :

J'ai grandi à 10 minutes de l'amphithéâtre (des Sénateurs). J'étais le premier joueur natif d'Ottawa à avoir été repêché par organisation et c'est quelque chose qui me rendra fier pour le reste de mes jours et que je pourrai raconter à mes enfants et mes petits-enfants. Chaque fois que j'enfile le chandail de l'équipe ici, c'est toujours un moment très particulier et je suis reconnaissant de la chance que j'ai.
 

Un regard sur ses photos de la journée du repêchage (ci-dessus) :

Je crois que j'ai une meilleure allure sans dents.
 

Le souvenir de son jour de repêchage il y a 10 ans :

Évidemment, je me suis développé sur le tard (late bloomer). L'une des raisons qui expliquent ma décision de prendre la route de la NCAA est que j'avais peu d'intérêt pour le junior majeur. Au jour de mon repêchage, je pesais possiblement 165 livres, je jouais à Smiths Falls et je n'étais pas reconnu pour être un type très physique, car je n'étais pas très imposant à l'époque.
En voir plus