Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Schwarz parle du Camp de perfectionnement 2015

par Craig Medaglia / Ottawa Senators

Nous nous sommes entretenus avec l’entraîneur en conditionnement physique des Sénateurs d’Ottawa, Chris Schwarz, au sujet de l’actuel groupe d’espoirs avec qui il travaille au Camp de perfectionnement 2015.

Au sujet de son degré de satisfaction sur la forme physique de tous les participants :

J’effectue ce travail depuis longtemps. Il y a 10 ans, on pouvait voir trois ou quatre joueurs qui se présentaient en mauvaise condition physique. Aujourd’hui, la plupart des joueurs sont en bonne forme. Le massage que nous leur livrons est le suivant : « Soyez conscients de ce que vous devez savoir. » Nous sommes ici pour les aider à trouver ce qui les rendra meilleurs.

Au sujet du conditionnement physique de la cuvée 2015 des Sénateurs au repêchage :

Nous avons parlé avec Pierre et le personnel de dépisteurs qui ont essayé de trouver des athlètes. Nous voulons des gars qui peuvent jouent au hockey, mais sont aussi des athlètes qui comprennent la façon dont le jeu se déroule, c’est-à-dire plus vite. Nous sommes également à la recherche de joueurs qui sont réceptifs de l’information que nous leur donnons, les joueurs qui peuvent s’autoévaluer. Les joueurs qui nous avons cette année ont été excellents. Le format du camp de perfectionnement devrait vraiment leur profiter, car ils peuvent suivre la progression des joueurs qui ont été ici au cours des trois ou quatre dernières années et qui sont un peu plus à l’aise avec le processus.

Parmi les joueurs qui sont de retour, quels sont ceux qui se sont le plus démarqués sur le plan physique?

Des joueurs comme Ryan Dzingel, Max McCormick, Buddy Robinson, ils ont repoussé leurs limites et ils s’améliorent chaque année. Ils commencent à concevoir ce qu’il faut pour devenir un professionnel. Ils sont sur le point de se tailler une place au sein de l’équipe et ils tentent constamment de trouver des moyens de s’améliorer.

À l’effet de déceler les espoirs qui travaillent à l’extérieur du cadre du camp de perfectionnement :

Pas besoin d’attendre très longtemps. Il ne faut pas oublier que plusieurs de ces joueurs se sont rendus à ce niveau en effectuant les choses d’une certaine façon. Maintenant, le message est : « C’est bien d’être au point où vous êtes maintenant, mais pour être en mesure de jouer dans le calibre le plus élevé, il faut y arriver par le biais du perfectionnement. » Ils ne retiendront pas tout dans l’immédiat, car c’est beaucoup de renseignements pour leur première année.

Sur le recours aux joueurs de la LNH comme source de motivation :

Nous leur en parlons constamment. Les meilleurs joueurs tentent toujours de faire mieux. Daniel Alfredsson est un athlète comme Erik Karlsson. Ils se nourissent par le désir de trouver des façons de mieux faire les choses. Que ce soit de changer leurs patins, leurs bâtons ou de s’entraîner d’une façon différente, ils tentent toujours de se surpasser. C’est ce que nous essayons d’enseigner à ces jeunes joueurs. Pour devenir un professionnel, il faut agir en professionnel et s’entraîner comme un pro.

En voir plus