Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Réunion de famille pour Foligno

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant des Sénateurs Nick Foligno se retrouvera dans une situation particulière alors qu'il affrontera son père Mike, un ancien joueur et maintenant entraîneur-adjoint chez les Ducks d'Anaheim. Les deux équipe s'affrontent ce soir à la Place Banque Scotia (Photo par Bruce Bennett/Getty Images).
Une scène que l’on peut imaginer sans doute régulièrement à l'intérieur d'un aréna de hockey.


Un père derrière le banc en tant qu'entraîneur, concentré sur ses stratégies, mais qui garde toujours un œil attentif sur son fils qui suit ses traces. Et avec une fierté partagée et de l'amour toujours présent d’une part et d’autre.

Ce soir, cependant, il s’agira d’une situation bien différente pour Mike Foligno, à sa première saison comme entraîneur-adjoint chez les Ducks d'Anaheim, et son fils aîné, Nick, qui en est à sa troisième année chez les Sénateurs d'Ottawa. On est bien loin de l’époque où les deux hommes se côtoyaient dans le vestiaire des Wolves de Sudbury, dans la Ligue de hockey de l'Ontario. Ils seront plutôt des adversaires, et ce, pour la première fois.

« C’est très différent. J'ai seulement joué pour lui », a dit Nick Foligno plus tôt aujourd'hui après la séance d’entraînement d’avant-match des Sénateurs, en prévision de l’affrontement de ce soir contre les Ducks à la Place Banque Scotia (19 h 30, Sportsnet East, 104,7 FM Souvenirs garantis). « Ça va être particulier de le voir derrière le banc adverse et j’espère que nous pourrons sortir avec la victoire. »

Mike Foligno, un vétéran qui a disputé plus de 1 500 matchs dans la Ligue nationale de hockey avec les Sabres de Buffalo, les Maple Leafs de Toronto et les Red Wings de Detroit, ne sait pas tout à fait comment composer avec une situation dont les deux devaient certainement appréhender depuis la publication du calendrier de la LNH, l’été dernier. Les Foligno ont soupé ensemble lundi soir après l’arrivé des Ducks à Ottawa, mais ce soir, ils doivent se disputer la victoire.

« Nous savions que ce jour viendrait et nous l’attendions somme toute avec impatience », a-t-il déclaré au Ottawa Citizen. « Nous sommes tous les deux conscients de l'importance de gagner des matchs et nous ferons tous les deux notre possible pour l’emporter. Mais c'est la première fois que nous vivons une telle situation et je ne sais pas vraiment comment je dois me sentir. »

Pendant la majeure partie de leur vie de hockeyeur, Nick et son frère cadet Marcus – un choix des Sabres qui portait les couleurs du Canada lors du Championnat mondial de hockey junior 2011 de l’IIHF à Buffalo – ont travaillé en fonction de réaliser leur rêve sous la supervision de leur père. Il s'agit d'un sport et d’une passion bien ancrée dans cette famille très unie.

« C'est une expérience que peu d’enfants vivent, a déclaré Nick Foligno. C'était spécial pour moi et c'est ce qui m'a poussé à vouloir devenir un joueur de la LNH. Je ne pouvais pas être plus reconnaissant pour cette occasion. Ses connaissances et ses conseils sur mon jeu au fil des années, comment devenir un pro ... il (mon père) a connu une carrière de 15 ans dans la ligue, donc il savait ce qu'il fallait pour y arriver.

« Le fait d’avoir pu profiter de son expérience et de son enseignement à un jeune âge m'a aidé à devenir un joueur de façon prématurée. Ce fut le cas aussi avec mon frère. Il réalisé de gros progrès. Sa présence (du père) et sa compréhension des atouts nécessaires pour devenir un joueur de la LNH nous ont aidés grandement dans notre vie. »

Un autobus avec environ 40 membres de la parenté et amis arrivera de Sudbury ce soir pour l'occasion. Malheureusement, Janis Foligno – la matrone de la famille, qui a succombé à un cancer du sein en juillet 2009 – ne sera pas parmi eux. Mais son esprit sera certainement présent : les profits de ce voyage en autobus seront versés à la Fondation Janis Foligno pour la recherche contre le cancer.

« C'est très spécial et nous allons les remercier après le match, a déclaré Nick Foligno. Il s’agira certes d’une belle soirée, mais nous devons quand même gagner l’affrontement contre eux. Peu importe qu’il s’agisse d’une occasion spéciale, je suis vraiment déterminé à gagner ce match. »

 Mike Foligno a dit qu'il s’agit d’un moment dont sa regrettée épouse aurait certainement apprécié.

« Certainement, a-t-il déclaré au Orange County Register. C'est agréable de savoir que beaucoup de membres de la famille seront présents ici... Il ne s’agit pas d’une occasion qui s’offre à bien des gens. Un père entraîneur qui dirige contre son fils au plus haut niveau. Nous sommes choyés. »

Bloc-notes

Alors qu’Alex Kovalev (genou) n’est toujours pas disponible, Bobby Butler obtient sa deuxième chance avec le grand club alors qu’il a été rappelé des Senators de Binghamton dans la Ligue américaine. « J'espère être en mesure de profiter de cette occasion », a déclaré Butler, le meilleur buteur (19) chez les recrues de la Ligue américaine. « Je veux juste profiter de chaque présence pour jouer avec intensité, faire ce qu’il faut pour aider l'équipe et être prêt à jouer. » Kovalev a patiné pendant environ 30 minutes en solo ce matin, et l'entraîneur-chef Cory Clouston a indiqué qu’il y a une « petite possibilité » de revoir l’attaquant russe en uniforme jeudi, alors que les Sénateurs se mesureront aux Flyers à Philadelphie (19 h, RDS, Sportsnet Sens, 104,7 FM Souvenirs garantis). « Nous allons attendre et voir comment il se sentira après l’entraînement de demain », a déclaré Clouston. « J'ai parlé très brièvement avec lui et il a dit qu'il se sentait beaucoup mieux, donc c'est positif. » Brian Elliott obtient le départ devant le filet ce soir contre les Ducks.


En voir plus