Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Retour à la base pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ils savent exactement ce qu'il faut faire pour renverser la vapeur.


Encore plus, de croire les Sénateurs d'Ottawa, pour mettre fin à leur disette de six matchs sans victoire et redresser leur situation dans la course pour une participation aux séries éliminatoires dans l’Association de l’Est. Avec trois matchs à disputer à domicile cette semaine, en commençant par mardi contre les Blues de St. Louis (19 h 30, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM), il y aura un sentiment croissant d'urgence devant la foule locale.

« Nous sommes optimistes », a déclaré l'attaquant des Sénateurs Nick Foligno après la séance d’entraînement plus tôt aujourd'hui à la Place Banque Scotia. « Nous sommes dans une bonne position et je ne pense pas qu'il y a pas de raison pour paniquer en ce moment. Nous avons travaillé fort pour en arriver là où nous sommes. Nous savons que nous devons gagner des matchs, mais si nous pouvons régler certaines choses, nous allons noue remettre à gagner. »

Le défenseur Erik Karlsson a ajouté : « Il s’agit de petites choses seulement en ce moment. Nous avons fait beaucoup de chemin cette saison et c'est là que va se décider si nous sommes des séries éliminatoires ou non. Il faut travailler ces petites choses afin de parvenir à gagner des matchs serrés. »

Les Sénateurs, qui ont subi un cuisant revers de 5-0 à domicile aux mains des Maple Leafs de Toronto samedi soir, ont bien accueilli leur journée de congé de dimanche, dans l’espoir d’entamer la nouvelle semaine du bon pied.

Le capitaine Daniel Alfredsson affirme : « Nous avons un calendrier de 82 matchs par année et quand les choses vont bien, de bonnes choses arrivent parfois automatiquement, a déclaré Alfredsson. Mais c'est la même chose l’on connait des défaites. On ne peut pas tout analyser de façon exagérée. En tant qu'équipe, nous savons ce que nous pouvons faire ensemble et en tant qu'individu, il faut se demander ce que l’on peut apporter. Si l’on essaie d'en faire trop, on peut s’entraîner et entraîner l'équipe dans une situation difficile. Nous pensons que nous avons ce qu'il faut pour inverser cette tendance, nous savons que cela ne sera pas facile. C'est un défi et nous sommes impatients de l’affronter.

 « Lorsqu’on se retrouve dans une situation comme celle que nous vivons présentement, nous devons nous creuser les méninges un peu plus. »

Alors que les Sénateurs ont connu une séquence de 8-1-1 au début de janvier, ils ont clairement eu du mal à redémarrer les moteurs après la pause du Match des étoiles qui a duré cinq jours. Ottawa a depuis présenté un dossier de 0-2-1 et marqué seulement quatre buts en trois matchs. Ils ont seulement trouvé le fond du filet à huit reprises au cours de leur séquence infructueuse de six matchs.

« Nous ne patinons pas comme nous le faisions avant la pause. Nous avons perdu un peu de notre vitesse et notre rythme », a déclaré l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean. « Nous avons tous pensé que nous allions mettre fin à la pause, mettre le pied sur l’accélérateur et reprendre là où nous avons laissé. Mais les choses ne se sont pas produites de cette façon. Parfois, on joue bien, parfois, on joue mal et en ce moment, on ne joue pas bien.

« Je pense que nous nous jouons de mieux en mieux, mais il faut prendre les choses un match à la fois, une journée à la fois afin de nous améliorer. C'est ce que nous avons fait depuis le premier jour et que nous allons essayer de continuer à faire. »

Le centre des Sénateurs Jason Spezza croit qu’il faut revenir sur ce qui a fait les succès de l’équipe pendant un mois à partir de la mi-décembre, alors qu’Ottawa jouait son meilleur hockey de la saison à ce jour.

« Lorsqu’on perd comme ça, cela affecte notre moral, dit-il. Lorsqu’on ne parvient pas à marquer, on serre le bâton un peu plus, donc ce serait bien d’avoir une base que l’on s’est créée afin de revenir sur le droit chemin. Tout le monde sent que la façon dont nous jouons se traduit par de bonnes performances, par des matchs de hockey compétitifs. Nous avons construit cette fondation et nous devons maintenant nous en servir.

« Lorsqu’on traverse une série de défaites, il faut revenir aux choses qui nous ont permis de gagner. À l'heure actuelle, nous ne jouons pas à la hauteur de notre potentiel, mais nous sommes proches. Il faut seulement quelques ajustements mineurs et revenir aux principes fondamentaux de notre système. »

En bref

Une semaine de retrouvailles en quelque sorte pour les Sénateurs, alors qu’ils affronteront leur ancien gardien Brian Elliott et les Blues de St. Louis mardi soir (19 h 30, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). Puis jeudi, ce sera le retour de Mike Fisher à la Place Banque Scotia (19 h 30, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM) pour la première fois depuis qu’il a été échangé aux Predators de Nashville, le 12 février 2011... Également jeudi, le défenseur des Sénateurs Chris Phillips atteindra un plateau important, alors qu’il devrait disputer son 1 000e match en carrière dans la LNH. Il sera le deuxième joueur seulement à réussir cet exploit (après Alfredsson) dans l’uniforme des Sénateurs... Le défenseur Brian Lee s’est entraîné avec l’équipe aujourd’hui et MacLean prévoit qu’il sera disponible pour l’affrontement de mardi contre les Blues... MacLean n’a pas encore statué sur l’identité du gardien partant contre St. Louis, ce qui signifie qu’Alex Auld pourrait obtenir un départ, alors que Craig Anderson fut le partant au cours des 17 derniers matchs, un sommet en carrière. Il reste moins de 1 000 billets pour le match contre St. Louis, le seul affrontement entre les deux équipes cette saison.


En voir plus