Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Repartir à zéro pour Cheechoo

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Jonathan Cheechoo sourit en s'adressant aux journalistes après sa première séance d'entraînement avec les Sénateurs, lundi à la Place Banque Scotia.
Ils ont passé les derniers moments de leur séance d’entraînement de lundi après-midi à discuter cordialement près de la bande au sujet du fabricant de jeu et de son nouveau coéquipier potentiel.


Disons qu’il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour quiconque envisage la possibilité de voir Jason Spezza et Jonathan Cheechoo évoluer comme premiers violons.

« C’est certainement une option à envisager », a déclaré aujourd’hui l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, lorsque la possibilité de faire jouer Cheechoo à la droite de Spezza lui a été suggérée.

Cheechoo, le joueur de 29 ans qui a été acquis samedi avec Milan Michalek dans la transaction qui a envoyé Dany Heatley aux Sharks de San Jose, n’a pas détesté l’idée de cette combinaison suggérée après sa première séance d’entraînement avec les Sénateurs.

« Jouer avec un gars comme Spezza... il est un joueur spécial aussi », a déclaré Cheechoo, qui a remporté le trophée Maurice Rocket Richard à titre de meilleur buteur de la Ligue nationale en 2005-2006 (avec 56 buts) en jouant aux côtés de Joe Thornton. « Ce serait définitivement emballant de recevoir des passes de sa part. »

Spezza est aussi d’accord avec cette idée.

« Il pourrait bien complémenter mon jeu, car il peut lancer la rondelle et décocher des tirs sur réception, en plus d’être agressif devant le filet, dit-il. Quiconque l’a vu jouer sait qu’il est intense. Il me reste qu’à bâtir une chimie avec lui. »

Cela dit, Clouston est loin d’avoir déterminé la composition de ses trios pour amorcer la saison. Michalek ne s’est pas encore entraîné avec sa nouvelle équipe – il ne devrait pas prendre part au camp d’entraînement des Sénateurs avant au moins mercredi – et il y a au moins 14 attaquants qui convoitent un poste.

« Nous croyons que nous avons six ou sept joueurs qui pourraient évoluer sur les deux premiers trios et nous tentons de créer une certaine chimie, a déclaré Clouston. Je ne suis pas certain de la forme que tout cela prendra, mais nous sommes assez à l’aise avec les joueurs que nous disposons. »

Alors qu’il s’est adressé aux médias après sa première séance d’entraînement avec les Sénateurs, Cheechoo avait peine à retenir son sourire. Même si le fait d’être échange pour la première fois de sa carrière de sept saisons dans la Ligue nationale a eu l’effet d’une onde de choc, il s’est montré très enthousiaste face à ce qu’il l’attend.

« Je suis très content d’être ici, a-t-il dit. Le temps était peut-être venu de passer à autre chose. Les choses ont voulu que je sois ici et je suis emballé d’être là. »

Cheechoo a vu sa production offensive décliner de 56 buts à 12 buts en 2008-2009, sa pire performance en carrière. Les blessures ne l’ont pas épargné au cours des deux dernières campagnes, alors qu’il a subi deux interventions chirurgicales pour une hernie sportive. Le directeur général des Sharks, Doug Wilson, a indiqué lors d’une entrevue radiophonique que Cheechoo aura le potentiel d’un marqueur de 30 buts avec les Sénateurs cette saison et l’ailier droit estime qu’il peut contribuer à ce niveau.

« Pour moi, c’est une question de faire les choses qui m’ont procuré du succès, dit-il. Je ne m’attarde pas sur les chiffres. Je veux surtout faire en sorte d’obtenir des chances. Je sais que je pourrai marquer si les occasions se présentent. »

Il pourrait bien complémenter mon jeu, car il peut lancer la rondelle et décocher des tirs sur réception, en plus d’être agressif devant le filet. Quiconque l’a vu jouer sait qu’il est intense. Il me reste qu’à bâtir une chimie avec lui. - Jason Spezza
Clouston estime qu’il pourra obtenir bien plus que des buts de la part de Cheechoo.

« Un aspect que nous avons remarqué de son jeu en regardant quelques-uns de ses matchs de l’an dernier était son éthique de travail, a dit Clouston. Il travaille avec acharnement et il est responsable dans les deux sens de la patinoire. Je l’ai vu à quelques reprises distribuer des mises en échec et les terminer. Il fait aussi beaucoup de petites choses.

« S’il parvient à faire cela et à démontrer de la créativité sur le plan offensif, nous serons très ravis. »

Même si sa famille était bien familière avec le trajet vers San Jose, la localité de Moose Factory (Ont.), la ville natale de Cheechoo, est plus près de la capitale nationale. Cela demeure un long trajet pour aller à Ottawa, mais il ne doute pas que sa famille sera bien présente à la Place Banque Scotia.

« Ils (mes parents) sont très emballés et ils ont hâte de venir à Ottawa », a déclaré Cheechoo, qui a disputé sa carrière dans le junior avec les Bulls de Belleville de la Ligue de hockey de l’Ontario. « Ici et Toronto, c’est sensiblement la même distance à partir de ma ville natale, donc c’est ce qui est de plus près. Je sais qu’au cours des dernières années, lorsque je venais jouer dans la région, quelques membres de ma famille venaient me voir jouer.

« Je suis convaincu qu’ils seront plus nombreux. »


En voir plus