Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Rencontre avec Marc Méthot

par Craig Medaglia / Ottawa Senators

Nous avons causé avec le défenseur Marc Méthot pendant sa visite aux Camps de hockey des Sénateurs d’Ottawa au Richcraft Sensplex pour parler de son entraînement estival, du fait d’évoluer avec un récipiendaire du trophée Norris à deux reprises et plus...

(Extrait sonore en anglais seulement)

Au sujet de son été jusqu’à présent :

Ça se passe très bien. Je me sens très bien du point de vue de la santé. Si l’on compare à l’été dernier, c’est le jour et la nuit. Je suis beaucoup plus encouragé. Je m’entraîne énormément et je patine tous les jours. Je suis possiblement dans l’une des meilleures conditions physiques depuis longtemps.

Au sujet du plus grand nombre de joueurs des Sénateurs qui sont restés à Ottawa pour s’entraîner cet été :

Bonne remarque. D’abord, il y a 4 ou 5 d’entre nous qui sommes de la région, je pense à Pageau, Ceci et moi-même... Effectivement, il y a quelques autres joueurs qui sont demeurés dans le coin. Je pense que c’est le groupe le plus nombreux en terme de joueurs des Sénateurs qui patinent ensemble au cours de l’été plus, donc plus nous serons, meilleur ce sera.

Est-ce le résultat d’un sentiment d’appartenance au sein de l’équipe :

Je pense que oui. Je pense que ce sentiment provient du fait que plusieurs joueurs ont évolué au sein de la relève de l’équipe et que des liens se sont créés. C’est tout à fait normal lorsqu’on passe beaucoup de temps ensemble et que nous vivons des choses. Une chimie se crée chez les joueurs et c’est probablement l’une des recettes pour connaître du succès à ce niveau.

Le vélo, partie intégrante de son entraînement estival :

J’adore. Je consacre beaucoup de temps dans la mise en forme et je crois que le vélo a toujours été une passion. J’aime bien faire du vélo, question de briser la routine quotidienne. Je dois affirmer que les collines du Parc de la Gatineau sont particulièrement éprouvantes, mais je me sens valorisé lorsque j’atteins le sommet.

Évoluer avec un récipiendaire à deux reprises du trophée Norris :

J’ai du plaisir à jouer avec lui (Erik Karlsson), car il est aux antipodes lorsqu’on compare nos styles de jeu. Nous nous complétons si bien et je suis habitué à lui passer la rondelle au milieu plutôt que de le faire à un joueur de centre, étant donné qu’il est si rapide et qu’il se joint au jeu d’une façon tellement dynamique. Je suis content pour lui, c’est bien mérité.

Au sujet de l’occupation de son temps d’ici le camp d’entraînement :

J’essaie de me détendre le plus souvent possible lorsque je ne m’entraînement pas intensément. Sur le plan psychologique, on sait qu’une saison est très exigeante, donc je ne veux pas m’épuiser. Je veux commencer tranquillement en chaussant les patins un peu plus souvent. Pour le reste, ce sont les choses habituelles.

L’importance de la visite aux Camps de hockey des Sénateurs d’Ottawa :

C’est bien. Je n’ai jamais eu une occasion de rencontrer un joueur des Sénateurs ou de la LNH lorsque j’étais plus jeune. J’ai toujours voulu faire cela. Je peux imaginer l’enthousiasme de ces jeunes et j’aime bien ce genre d’occasion. Étant de la région, je connais énormément de gens dont leurs enfants participent à ces camps et je n’entends que de bons commentaires de leur part.

En voir plus