Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Regin se démarque en séries pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant recrue Peter Regin a été possiblement le meilleur joueur des Sénateurs pendant les trois premiers matchs de leur série contre les Penguins (Getty Images).
Si Peter Regin n’est pas trop emballé par sa première expérience aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, il le cache plutôt bien.


Devant un groupe imposant de journalistes dans le vestiaire des Sénateurs aujourd’hui, l’athlète de 24 ans de Herning, au Danemark, parlait avec calme et confiance à propos de ses performances jusqu’à présent dans la série de première ronde opposant Ottawa aux Penguins de Pittsburgh.

Il a été époustouflant. Regin a inscrit le premier but des Sénateurs à chacun des deux premiers matchs de la série, égalant un record d’équipe pour une recrue. Il est presque parvenu à réaliser l’exploit pour une troisième fois dimanche soir, lors du revers de 4-2 à la Place Banque Scotia, mais son but en première période a été refusé par les officiels. Ces derniers ont statué que Regin a poussé la rondelle dans le filet avec son pied.

Tôt au deuxième engagement, toutefois, Regin a effectué une passe derrière le filet des Penguins pour permettre à Mike Fisher d’inscrire le premier but de la soirée pour Ottawa. À la fin de la rencontre, tout le monde s’entendait pour dire que le Danois était certainement le meilleur joueur de sa troupe.

« Il a été très impressionnant, a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs Cory Clouston. Il mise sur sa vitesse, sa vision et sa créativité et je crois qu’il a élevé plus que quiconque son jeu (en séries). »

Le capitaine Daniel Alfredsson a ajouté : « Il (Regin) a très bien joué en série. Il a effectué une belle pièce de jeu sur le but de Fisher hier et il a été efficace avec la rondelle dans l’ensemble. Il utilise sa vitesse et il semble s’amuser ainsi. »

Effectivement, cela semble être le cas, tout comme à sa troisième saison avec Timra IK de la Ligue élite de Suède. Lors des séries éliminatoires 2007-2008, Regin avait récolté neuf points en 11 matchs.

« Les matchs importants surviennent lorsque je suis au sommet de ma forme et j’ai toujours aimé ce genre de situation, a dit Regin aujourd’hui. Je sais que ce n’est pas pareil, mais j’ai toujours adoré jouer en séries en Suède et j’ai toujours eu du succès en matchs éliminatoires. »

Même vue de loin, Regin a toujours su que les séries de la Coupe Stanley étaient complètement différentes.

« Lorsque nous regardions cela à la télé, les matchs (de la Ligue nationale de hockey) étaient beaucoup plus rapides que ceux de la Ligue suédoise, a dit Regin. Donc, je me suis dit que c’était une bonne ligue et que les choses vont rapidement. C’est exactement ce dont je constate.

« Chaque fois que l’on est en possession de la rondelle, il faut s’attendre à se faire frapper. Parfois, c’est un peu tard et l’on reçoit une mise en échec. C’est moins fréquent en saison régulière, ce qui constitue la principale différence. »

Même s’il y avait en lui une certaine nervosité justifiable à l’idée d’affronter les champions de la Coupe Stanley sur la route pour son premier match en série, cela n’a pas duré longtemps. Regin a inscrit les Sénateurs au tableau en première période, pour éventuellement l’emporter 5-4.

De plus, il complémente à merveille le premier trio des Sénateurs, avec Alfredsson et le centre Jason Spezza depuis l’absence de Milan Michalek en raison d’une blessure à un genou. Même lorsque Michalek a effectué un retour au jeu, Clouston a jugé bon de maintenir intacte une combinaison dont la chimie s’est rapidement installée.

« Il (Regin) s’est très bien ajusté à nous, de dire Spezza. Il est un joueur complet, il se place toujours bien sur la patinoire et à des endroits stratégiques pour lancer.

Dans l’ensemble, je suis reconnaissant envers toute l’attention que les médias m’accordent et c’est plaisant lorsque les enjeux sont importants. C’est encore plus amusant lorsque les attentes sont plus grandes. C’est plaisant de jouer lorsque les entraîneurs comptent sur vous. - Peter Regin
« Il a le sens du hockey très bien développé et il est très intelligent. Lorsque vous parvenez à bien lire le jeu, cela vous enlève de la pression et notre trio s’en est bien tiré. Le fait que nous évoluons ensemble depuis un bout de temps fait en sorte que nous sommes plus à l’aise. »

Un type qui a l’esprit d’équipe, Regin crédite sans hésiter ses coéquipiers de trio pour les succès qu’il connait offensivement.

« J’ai eu de belles occasions avec de bons joueurs, a-t-il dit. Je ne peux pas évoluer sur ce trio sans récolter de points. Ainsi, je n’aurais pas fait mon travail. On m’accorde une occasion et je tente d’en tirer profit au maximum. »

Si cela peut encore contribuer à briller davantage, tant mieux.

« Dans l’ensemble, je suis reconnaissant envers toute l’attention que les médias m’accordent et c’est plaisant lorsque les enjeux sont importants, a déclaré Regin. C’est encore plus amusant lorsque les attentes sont plus grandes. C’est plaisant de jouer lorsque les entraîneurs comptent sur vous. »


En voir plus