Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Plus qu'un match exhibition

par Rob Brodie / Ottawa Senators
GÖTEBORG, Suède — Nick Foligno a aperçu un visage familier qui était accoté sur la bande de la patinoire du Scandinavium et il ne pouvait se retenir.


« Heille, enfile ton équipement », a crié l’attaquant des Sénateurs à Erik Karlsson, le jeune défenseur suédois qui — si tout va comme prévu — se retrouvera sur la même équipe que Foligno à Ottawa dans un avenir rapproché.

Karlsson, le grand et habile défenseur qui a été sélectionné par les Sénateurs en première ronde du repêchage de 2008, a fait connaissance avec Foligno et plusieurs autres jeunes espoirs d’Ottawa pendant le camp de perfectionnement des Sénateurs, en juin dernier. Il découvrira une autre facette de l’équipe jeudi soir, alors que ses Indians de Frolunda affronteront les Sénateurs, dans ce qui devrait être l’un des événements de hockey les plus attendus de l’histoire de Göteborg.

Ce sera tout un événement. Les 12 044 billets pour ce match au Scandinavium ont tous trouvé preneur et l’atmosphère devrait être à son comble, comme certains joueurs des Sénateurs ont pu en être témoin lundi soir lors du match de la Ligue élite de Suède, opposant Frolunda et Rogle.

Même s’il a indiqué qu’il souhaitait que cela soit le seul match contre sa future équipe dans la Ligue nationale, Karlsson a admis qu’il a bien hâte à la rencontre. Ce même sentiment est partagé par ses coéquipiers de Frolunda et les amateurs de hockey de la ville portuaire de 510 000 habitants, située sur la côte ouest de la Suède.

« Il s’agira d’un match excitant pour tout le monde », a déclaré Karlsson, qui a impressionné la direction des Sénateurs avec un but et une aide lors de la victoire de 4-1 de son équipe sur la formation de Rogle, lundi. « Ce n’est pas tous les jours qu’une équipe de la LNH vient jouer ici. Ce sera fabuleux. »

De son côté, Foligno est impatient de se mesurer à son futur coéquipier.

« Nous avons hâte de jouer contre lui (Karlsson), a dit Foligno. Il est formidable et il a beaucoup de potentiel. Ce sera plaisant de jouer contre lui. Je pense qu’il doit avoir hâte lui aussi d’affronter sa future formation. Je suis convaincu qu’on le verra dans l’uniforme des Sénateurs dans un avenir rapproché. »

Pour les Indians, c’est aussi une rare occasion de voir comment ils peuvent se débrouiller contre une équipe du meilleur circuit de hockey au monde. Et pas n’importe laquelle, mais bien celle qui aligne dans ses rangs l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de Frolunda, le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson.

« Contre les joueurs de la LNH, ils voudront prouver des choses et se dire que ce n’est pas si mal, car plusieurs d’entre eux sont de bons joueurs, a déclaré Alfredsson. En première période, nous devrons jouer avec vigilance afin d’avoir une chance de prendre le contrôle du match. Mais, sur une grande patinoire (de dimension internationale), je crois qu’ils ont un gros avantage sur nous. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Craig Hartsburg, et plusieurs joueurs ont été en mesure de se familiariser avec la patinoire du Scandinavium depuis lundi. Ainsi, ils pourront se préparer en conséquence en vue des deux premiers matchs de la saison contre les Penguins de Pittsburgh, dans le cadre de la série Première LNH ce week-end à Stockholm.

« Ce sera bon pour notre équipe, a déclaré Hartsburg. Un match intense et compétitif en perspective. C’est ce que nous souhaitons, afin de jouer notre meilleur hockey. »

Foligno ajoute : « Il y a une très bonne atmosphère ici. J’espère que ce sera excitant. L’ambiance devrait ressembler à celle que l’on retrouve en séries éliminatoires. Je suis convaincu que les amateurs vont crier pendant toute la soirée. Il s’agira d’une occasion pour nous de bien jouer et de montrer aux amateurs ici ce que représente le hockey de la LNH. »

Même si ce match sert surtout aux Sénateurs pour apporter des ajustements de dernière minute avant le début du calendrier régulier, le défenseur Chris Phillips affirme que son équipe doit avoir en tête que cet affrontement est très significatif pour Frolunda et ses fervents partisans.

« Si certains joueurs pensent que nous allons arriver ici et montrer au reste du monde ce qu’est la LNH, ils pourraient être surpris, car il y a des joueurs très talentueux ici », a-t-il dit.

Même s’il porte le chandail des visiteurs, Alfredsson croit qu’il sera bien accueilli par les amateurs, même s’il parvient à trouver le fond du filet de Frolunda.

« Je pense que c’est un grand événement pour eux, donc je ne crois pas qu’ils vont nous chahuter, a dit Alfredsson. Je pense qu’ils vont applaudir les bons jeux et ils veulent voir de quelle façon Frolunda agira contre nous. Je m’attends à une atmosphère du tonnerre. »

Karlsson n’a pas voulu livrer ses impressions sur la façon dont Alfredsson sera accueilli par les partisans de Frolunda, mais son sourire coquin en disait long.

« Vous verrez demain », s’est-il contenté de dire.

Bloc-notes

Après la séance d’entraînement matinale au Scandinavium, Alfredsson a rencontré un groupe de jeunes défavorisés dans un Fryshuset, un organisme du type du YMCA. Ils sont arrivés sur la patinoire, vêtus de t-shirts souvenirs à l’effigie du match Frolunda-Ottawa. Ils sont repartis après avoir reçu des autographes et des mots d’encouragement de la part de leur héros. La rencontre était organisée par l’ambassade du Canada à Stockholm et l’ambassadeur Alexandra Volkoff... L’attaquant des Sénateurs Dany Heatley a fait parler de lui à la suite de son puissant tir du poignet qui a fracassé un panneau de la baie vitrée.


En voir plus