Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Petersson veut concrétiser son rêve

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'espoir des Sénateurs Andre Petersson (à droite) a connu un tournoi exceptionnel pour la Suède au Championnat mondial junior 2009 de l'IIHF à Ottawa (Photo par Richard Wolowicz/Getty Images).
Presque aussitôt qu’il a empoigné un bâton de hockey pour la première fois, Andre Petersson a senti qu’un rêve se dessinait à l’intérieur de lui.

 
« Dès que j’ai pris un bâton de hockey pour la première fois », a déclaré l’espoir des Sénateurs d’Ottawa lorsqu’il fut questionné à savoir depuis quand il aspire à pouvoir montrer ses talents dans la Ligue nationale de hockey. « Depuis l’âge de quatre, cinq, six ans, lorsque j’ai commencé à jouer au hockey. »

Même si l’athlète de Olofstrom, en Suède, n’a pas encore atteint le grand circuit, quiconque aura observé attentivement l’attaquant de 19 ans, pendant le plus récent camp de perfectionnement des Sénateurs, aura pu remarquer ses habiletés de marqueur. Lorsque vous demandez à Petersson de décrire son style de jeu, il répondra de facto qu’il est « un marqueur, quelqu’un qui peut créer des jeux de toutes pièces. »

D’ailleurs, il a pu démontrer amplement ses aptitudes pendant une épreuve en tirs de barrage pendant le camp de perfectionnement. Petersson a remporté l’exercice en déployant une série de gestes pour inscrire des buts spectaculaires.

« Ce sont des gestes du quotidien », a-t-il indiqué avec modestie au sujet de ses habiletés en tirs de barrage. « Parfois, je peux réussir à marque chaque fois que je lance au filet. À d’autres occasions, c’est comme s’il y avait un immense mur devant le gardien. »

Évidemment, les habiletés de Petersson n’ont pas passé inaperçues auprès des dirigeants des Sénateurs, qui ont épié tous ses gestes pendant le camp de perfectionnement. Le directeur général adjoint, Tim Murray, a déclaré au Ottawa Sun que Petersson a le potentiel – et les mains – pour devenir un joueur comme l’attaquant des Thrashers d’Atlanta Slava Kozlov, qui a inscrit 348 buts au cours d’une carrière de 15 saisons dans la LNH et qui a remporté une coupe Stanley lors de son séjour avec les Red Wings de Detroit.

« Ils ont aimé ce que j’ai fait avec mes mains et mes patins, mais ils m’ont aussi signalé que je devais aussi améliorer certaines choses », a déclaré Petersson, qui admire le style du franc-tireur Teemu Selanne, des Ducks d’Anaheim.

En tête de liste des choses à améliorer, augmenter sa corpulence, alors qu’il mesure 5 pieds 9 pouces et pèse 169 livres.

« Je dois travailler sur mon gabarit, ma robustesse, ma forme physique et ainsi de suite », dit-il.

Ils ont aimé ce que j’ai fait avec mes mains et mes patins, mais ils m’ont aussi signalé que je devais aussi améliorer certaines choses. Je dois travailler sur mon gabarit, ma robustesse, ma forme physique et ainsi de suite. - Andre Petersson
La prochaine étape pour le développement de Petersson sera la saison 2009-2010. Il a été mis sous contrat avec la formation HV 71, qui a atteint la finale de la Ligue élite suédoise la saison dernière en plus d’avoir remporté le championnat et le titre de saison régulière en 2007-2008. Alors qu’il a disputé 10 rencontres avec la formation de Jonkoping la saison dernière, Petersson devrait hériter d’un rôle plus prédominant au cours de la prochaine campagne.

« C’est une étape importante », a exprimé Petersson, un choix de quatrième ronde (109e au total) des Sénateurs au repêchage de 2008. « Il faut être plus vigilant (dans le calibre de la Ligue élite). Il faut être au bon endroit et au bon moment tout le temps. »

En janvier dernier, Petersson a eu un autre aperçu de la vie dans son futur lieu de travail. Il a été exceptionnel pour la formation suédoise, qui a remporté la médaille d’argent au Championnat mondial junior 2009 de l’IIHF à Ottawa, alors qu’il a participé à la finale disputée devant une foule record de 20 380 spectateurs à la Place Banque Scotia.

« J’ai adoré. J’ai aimé la foule ici, a-t-il dit. J’aimerais jouer ici (pour les Sénateurs). C’est mon rêve. »


En voir plus