Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Patient, McElhinney s’illustre chez les Sens

par Rob Brodie / Ottawa Senators
En deux départs avec les Sénateurs, le gardien Curtis McElhinney a été solide devant le filet en l'absence de Craig Anderson (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Curtis McElhinney a enfin ses pieds solidement fixés sur un terrain solide.


Et malgré le tourbillon qu’il a vécu ces dernières semaines, l’athlète de London, en Ontario, est très heureux de le constater. Mais le gardien des Sénateurs d'Ottawa ne tient rien pour acquis.

« On ne peut pas s’accorder de soirées de congé ici », a admis McElhinney plus tôt aujourd'hui, alors qu'il savoure toujours une victoire de 2-1 remportée lors de la Saint-Patrick sur les Devils du New Jersey, à la Place Banque Scotia. « Et le fait que je n'ai pas besoin d'un emploi l'année prochaine... Je tiens à tirer le meilleur parti de celui-ci et je veux prouver à Ottawa que je suis capable de jouer dans cette ligue à un niveau compétitif. Et je veux prouver il à tout le monde dans le vestiaire ici.

« Je me dois de rester très concentré et profiter de mon séjour. Ce fut un peu mouvementé dans les deux derniers mois. »

Vie trépidante? C’est effectivement le cas pour le cerbère de 27 ans, qui a commencé la saison avec les Ducks d'Anaheim, mais qui a été échangé au Lightning de Tampa Bay le 24 février dans un échange de gardien de but avec Dan Ellis. Quatre jours plus tard, McElhinney - qui croit qui a passé un total de 17 heures de « temps de vacances » en Floride, incluant une séance d’entraînement – fut réclamé au ballottage par les Sénateurs.

Pas étonnant alors que McElhinney savoure chaque journée qu’il passe dans la même ville. La question est maintenant de savoir s'il va parvenir à rester à Ottawa, alors que son contrat se termine après la présente saison, mais il n’est pas prêt d’avoir une réponse tout de suite, sauf qu’une performance comme celle contre les Devils ne peut certainement pas nuire.

« J'aimerais qu’Ottawa fasse partie de mon avenir », a déclaré McElhinney, qui présente une fiche de 2-0-0, une moyenne de buts alloués de 1,85 et un pourcentage d'arrêts de 0,940 au cours de son bref séjour ici. « J'ai besoin de travailler l'année prochaine et je me sens à l'aise avec tout le monde dans le vestiaire en ce moment. C'est un jeune groupe avec qui je m’entends très bien et tout le monde travaille fort. Nous avons du plaisir et nous trouvons des façons de gagner des matchs. »

Le rendement constant de McElhinney contre les Devils et lors d’une autre victoire de 2-1 vendredi dernier à Tampa, contre le Lightning réconforte l'entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, qui a vu son jeune partant Craig Anderson s’absenter en raison d’une blessure non divulguée au bas du corps. Anderson ne s’est pas entraîné avec l'équipe ce matin, donc McElhinney pourrait être désigné comme partant une fois de plus contre le Lightning, samedi soir à la Place Banque Scotia (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).

« Il a travaillé fort et il a eu une bonne attitude depuis qu'il est arrivé ici », a dit Clouston, qui n’avait rien promis de précis à McElhinney en termes de temps de jeu lorsque les Sénateurs ont fait son acquisition. « Fondamentalement, il faut profiter de sa chance lorsqu’elle se présente. Il faut travailler fort à l’entraînement et être un bon coéquipier. Il a joué ce rôle auparavant et je pense que c'est quelque chose avec quoi il est très à l'aise, et il montre ce qu'il est capable de faire. »

Inutile de dire que l’intention d’impressionner l’état-major des Sénateurs – ou de toute autre équipe dans la ligue – est d'une importance capitale pour McElhinney ces jours-ci. Mais si cela implique toute forme de pression, Clouston n’y a pas encore vu d’impact négatif.

« Je pense qu'il utilise cela pour se motiver, a dit Clouston. Il se concentre toujours sur ce qu'il a à faire, mais évidemment, cela va peut-être lui trotter dans la tête. Il doit vivre une certaine pression, mais cela ne s’est pas encore manifesté comme une distraction. »

 Pourtant, McElhinney aura le temps d'apprécier chaque occasion qu’il aura sur son chemin.

« Je suis venu ici avec un bon sentiment et en ressentant que les choses iraient plutôt bien, dit-il. Entamer ce séjour du bon pied aide certainement les choses. C'est un endroit agréable à jouer. Les choses se sont bien déroulées depuis mon arrivée ici. J'essaie simplement d'avoir du plaisir. C'est une nouvelle situation et je veux en profiter au maximum. »


Bloc-notes

Clouston fut satisfait du rendement de Roman Wick, rappelé de Binghamton, contre les Devils. C'était la deuxième apparition chez les Sénateurs pour l’attaquant suisse, qui a été sur la glace pendant un peu moins de neuf minutes, mais il a fait sentir sa présence. « J'ai aimé son match d'hier soir, a dit Clouston. Avec un peu de chance, il aurait pu marquer un but ou deux. Je pensais qu'il a fait de très bons jeux en défensive. Il comprend un peu plus ce que nous exigeons de sa part et ce qu’il doit faire à ce niveau. Je pense qu’il s’est beaucoup amélioré depuis son premier rappel. » Les Sénateurs et le Lightning ont divisé les honneurs lors des deux premiers affrontements plus tôt cette saison, avec une victoire sur la route par la marque de 2-1. Après le match de samedi, les deux équipes se retrouveront le 29 mars à Tampa... Les Sénateurs présentent un dossier global de 42-21-2-3 contre leurs cousins de l’expansion. Les deux équipes ont fait leur entrée dans la ligue en 1992-1993.


En voir plus