Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Pas de repos pour la défensive

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ils doivent se tenir et se défendre sans l’un de leurs piliers.


Mais, même en l’absence du spécialiste du tir bloqué Anton Volchenkov, la brigade défensive des Sénateurs d’Ottawa continue de se serrer les coudes et de fermer la porte à l’adversaire.

Les Sénateurs ont remporté une sixième victoire consécutive et ils seront au Philips Arena à Atlanta jeudi soir, pour se mesurer aux Thrashers (19 h, A-Channel, 104,7 FM) – pour le dernier des quatre duels entre ces deux équipes cette saison. Au cours des cinq derniers matchs de la présente séquence, ils ont été particulièrement efficaces du côté défensif, en ayant le meilleur 24-8 sur leurs adversaires au chapitre des buts marqués.

L’imposant défenseur Chris Phillips a connu un fort match pour les Sénateurs, qui sont parvenus à l’emporter par un pointage serré de 3-2 sur les Bruins de Boston, mardi. L’entraîneur-chef des Sénateurs John Paddock a même indiqué que Phillips avait disputé un match « exceptionnel. »

« Il a été dominant avec la rondelle et lors de batailles dans les coins contre ses adversaires », a déclaré Paddock après la séance de conditionnement physique, mercredi après-midi à Atlanta. « Il a gagné des batailles en désavantage numérique. »

Pas de surprise ici, alors que Phillips et Volchenkov traînent une solide réputation au sein de la ligue pour ce qui est de leurs capacités à freiner les adversaires.

« Vous n’avez qu’à regarder leurs statistiques de l’an dernier, a déclaré Paddock. Ils affichaient des différentiels de plus-36 et de plus-38 en jouant à tous les soirs contre des joueurs de la trempe des (Ilya) Kovalchuk, (Alex) Ovechkin, (Vincent) Lecavalier et (Jaromir) Jagr.

« Pas besoin d’en dire plus. Voilà ce qui explique leur succès. »

Parfois, un joueur plutôt timide parvient à s’illustrer à l’autre bout de la patinoire. Prenez Luke Richardson, un vétéran de 20 saisons dans la Ligue nationale de hockey, qui a marqué un but qui a permis aux Sénateurs de prendre les devants en troisième période contre les Bruins. Il s’agissait du premier filet de Richardson dans la LNH depuis le 26 novembre 2005, le seul qu’il avait marqué pendant cette campagne avec les Blue Jackets de Columbus. Pour ajouter au plaisir, le but a été compté alors que son père, Glen, était dans la foule du TD Banknorth Garden.

« En tant que joueur défensif, si je peux contribuer offensivement, c’est tant mieux » a déclaré Richardson, 38 ans, aux journalistes après la rencontre. « C’était plaisant de le voir (Glen) ici, c’est certain. »

Paddock a ajouté à la blague : « Nous devrions inviter son père à voyager avec nous plus souvent. »

Chevrier, une légende

Le légendaire descripteur Don Chevrier, qui est décédé lundi à l’âge de 69 ans à son domicile de Floride, était surtout renommé pour son travail lors des matchs des Blue Jays de Toronto et des parties télévisées de la LCF. Mais les amateurs de hockey d’Ottawa se souviennent aussi de lui, alors qu’il fut le premier descripteur des matchs des Sénateurs à la télévision locale de langue anglaise.

« Don est une véritable légende dans les médias de sports au Canada, et nous sommes fiers d’avoir pu bénéficier de son expertise pour les matchs des Sénateurs, a déclaré le chef des opérations des Sénateurs, Cyril Leeder. « Nous désirons exprimer nos sincères condoléances à la famille Chevrier. »

Jim Steel, le vice-président à la diffusion des Sénateurs, a indiqué que Chevrier était « un véritable professionnel qui a donné de la crédibilité à nos diffusions lors des premières années de la franchise. Il manquera à tous ceux et celles qui ont eu le privilège de travailler avec lui. Nos pensées et nos prières vont à sa famille et ses amis. »

Bloc-notes

Martin Gerber (16-4-2) effectuera un quatrième départ consécutif devant le filet contre les Thrashers… Il reste moins de 100 billets pour chacun des quatre prochains matchs à domicile des Sénateurs – samedi (vs Chicago), 27 déc. (Islanders de New York), 29 déc. (Washington) et 5 janv. (Tampa Bay). Il reste moins de 2 000 billets pour la visite des Sabres de Buffalo, le 10 janvier.


En voir plus