Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Pageau progresse vers son but ultime

par Rob Brodie / Ottawa Senators

Jean-Gabriel Pageau estime que c’est le moment.

Le moment de laisser le hockey junior derrière lui et de faire le grand saut dans la Ligue américaine, chez les Senators de Binghamton.

« C’est mon objectif », a déclaré le Gatinois de 5’9’’ et 164 livres au sujet de la prochaine saison. « Je veux aller à ‘Bingo’ et aider l’équipe. C’est mon objectif personnel. Je vais travailler fort cet été dans l’espoir de réussir cet objectif. »

Le centre de 19 ans est toujours éligible pour retourner avec les Saguenéens de Chicoutimi dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec cet automne (il aura 20 ans le 11 novembre), mais les Sénateurs vont lui donner une chance d’obtenir un poste au sein de l’alignement des B-Sens pour 2012-2013.

Il s’agirait évidemment d’un grand saut pour le jeune athlète.

« Il n’a qu’à prouver qu’il peut faire le saut », a déclaré Randy Lee, directeur des opérations hockey et du développement des joueurs des Sénateurs. « Il s’agit d’un bond important — nous disons toujours qu’ils ne doivent pas négliger ce passage dans la Ligue américaine — et il doit prouver qu’il peut le faire et de se démarquer dans la compétition.

« Les autres gars qui sont arrivés avant lui au sein de la relève ont déjà un an d’expérience dans les rangs professionnels. »

Malgré que Pageau est un habitué des grandes performances, alors qu’il a totalisé 32 buts et 65 points la saison dernière avec les Saguenéens et les Olympiques de Gatineau en plus d’avoir ajouté 14 autres points en 16 matchs éliminatoires avec Chicoutimi, Lee a dit qu'il devra batailler afin de gagner un rôle de premier plan dès son arrivée chez les B-Sens et sous les ordres du nouvel entraîneur-chef Luke Richardson.

« Nous lui avons dit d’observer des gars comme Wacey Hamilton, qui est passé du statut de joueur de 20 ans (capitaine des Tigers de Medicine Hat) dans la Ligue de hockey de l’Ouest à Binghamton, où il a dû faire ses classes et passer du temps au sein du quatrième trio. Il a dû composer avec cette frustration et nous avons observé de quelle façon il a géré cela, et c'était un bon reflet du caractère de Wacey.

« Nous avons parlé à Jean-Gabriel à ce sujet, voulant qu’il s’agisse d’une transition beaucoup plus difficile que ce que les gens pensent. Il ne se retrouvera pas illico sur les deux premiers trios même s’il est un attaquant talentueux. Donc, il ce sera une adaptation pour lui. »

Mais Pageau, pour qui sa petite taille sera toujours un obstacle, a travaillé avec diligence aux côtés de l’entraîneur en conditionnement physique Chris Schwarz et le personnel d'entraîneurs des Sénateurs afin de prendre la force nécessaire pour prospérer au niveau suivant.

« Mentalement, je suis prêt (à faire le saut), mais je peux m’améliorer sur le plan physique, a-t-il dit. Je vais m'entraîner fort cet été, venir ici avec Chris et m’assurer que je suis à 100 pour cent. En gagnant de la force physique, cela va m’aider sur mon lancer et mon explosion sur la glace. »

Lee a ajouté : « Il a travaillé fort. Il a pris l'engagement de venir travailler avec Chris Schwarz tous les jours et côtoyer Mark Borowiecki, Chris Neil et tous ces joueurs qui sont de véritables bourreaux de travail dans le gymnase. Donc, je crois que ce sera très payant pour lui. »

Il s’agit aussi, selon Lee, du meilleur moyen pour Pageau de tirer profit de sa petite taille, ce qu'il a toujours réussi à faire lors de son séjour dans la LHJMQ.

« On parvient à surmonter l’obstacle de la taille en étant compétitif, et il agit ainsi, a déclaré Lee. Ce que nous voulons voir, c'est qu’une fois que les équipes commencent à vous cibler et jouer dur contre vous, est-ce que cela va modifier votre jeu? Et si votre jeu ne change pas, vous avez ce dont nous avons besoin pour faire la transition chez les pros.

« Je pense que Jean-Gabriel peut être à la hauteur lorsque les choses se corsent. »

Pageau s’inspire également par l’attaquant Daniel Brière, des Flyers de Philadelphie et un compatriote gatinois et partenaire d'entraînement d'été qui a produit 280 buts et 643 points en 813 matchs dans la Ligue nationale de hockey, malgré ses 5’10’’ et 181 livres.

« Je suis confiant en moi et en qui je suis, a déclaré Pageau. Je sais ce que je peux faire pour aider l'équipe à gagner. Daniel Brière est un excellent exemple dans la LNH en ce sens et il est un modèle que j'essaie de suivre. Il est un excellent exemple pour moi. Nous jouons au hockey ensemble dans une ligue pour le plaisir (pendant l'été). Il me donne de bons conseils et j'essaie de les appliquer quand je peux.

« Il me dit de ne jamais abandonner. Les gens vont dire que je suis trop petit, que je ne pourrais pas y parvenir. Mais il dit que si l’on continue à croire en notre rêve et à travailler fort, les choses vont se réaliser un jour. »

En voir plus