Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Pageau, Condra et Greening freinent les gros canons

par Chris Lund / Ottawa Senators

Si vous lisez ceci, il est possible que vous ne soyez pas Scotty Bowman. Heureusement, vous n'avez pas besoin d’être Scotty Bowman pour comprendre que les Sénateurs doivent contenir Sidney Crosby afin d’espérer gagner cette série. Il est tout simplement le meilleur joueur en ce moment et lui donner une marge de manœuvre constitue une recette pour un désastre.

Quelques observateurs ont indiqué que Crosby n’a tout simplement pas été un facteur dans la victoire des siens hier. Néanmoins, les choses se sont bien passées pour Pittsburgh, mais l'incapacité de Crosby de produire quelque chose n'était pas tellement liée à son inefficacité, mais plutôt celle des Sénateurs à garder la rondelle loin de lui.

Comment sont-ils parvenus à réaliser cela? Avec de grands efforts de Jean-Gabriel Pageau, Erik Condra et Colin Greening.

La majeure partie de l’utilisation du trio Pageau-Condra-Greening fut contre Crosby et, si nous nous concentrons sur l’aspect du joueur de centre spécifiquement, les Sénateurs ont obtenu quatre affrontements Crosby-Pageau au cercle des mises au jeu et la recrue a remporté 75 % de celles-ci. En tant qu’équipe visiteuse, les Sénateurs n'ont pas le luxe de bénéficier du dernier changement de trio. Donc, la plupart du temps, ils ont été contraints d’effectuer des changements à la volée pour insérer le trio de Pageau contre le premier trio de Pittsburgh.

(Il convient également de noter que le trio a passé une bonne partie de ces minutes sur la glace en compagnie du tandem Karlsson-Méthot à la défensive.)

Les résultats sont visibles sur la feuille de pointage. Crosby n'a inscrit aucun point en 17 minutes de jeu et a présenté un différentiel négatif en tant que joueur de centre adverse lorsque Greening a marqué son but en première période. De plus, les quatre tirs au but décochés par Crosby sont survenus en l’absence du trio de Pageau. Il avait décoché au moins un tir au but contre chacun des autres trios des Sénateurs en près de quatre minutes sur la patinoire sans le trio de Pageau.

Lorsque les Sénateurs utilisent le trio Pageau-Condra-Greening, ils parviennent à contrôler la rondelle d’une manière épatante, comme ce fut le cas lors du match de mardi. Les trois attaquants ont réussi à maintenir la rondelle hors de portée des joueurs des deux meilleurs trios de la ligue, en n’accordant que deux lancers au total (tout en bloquant un tir de Crosby) et en marquant un but.

Il sera intéressant de voir si les Sénateurs continueront de confier le mandat au trio de Pageau de freiner les gros trios des Penguins lors du deuxième match, tout en gardant à l'esprit qu’ils pourraient avoir la tâche plus facile lors des troisième et quatrième affrontements de la série, en étant la formation locale.

Comme le dit le vieil adage : pourquoi essayer de réparer ce qui n'est pas cassé?


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
En voir plus