Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Paddock modifie ses trios

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Les Sénateurs d’Ottawa présenteront un visage différent lorsqu’ils sauteront sur la patinoire à Pittsburgh, pour un match crucial samedi après-midi.


Et ce ne sera pas totalement par choix.

Le robuste ailier Chris Neil, qui a quitté la rencontre de jeudi avec une blessure à un genou après avoir distribué une mise en échec à un joueur des Blue Jackets de Columbus en première période, ne sera pas de l’alignement des Sénateurs, qui se mesureront aux Penguins, au Mellon Arena (15 h, RDS, 104,7 FM).

« Nous allons attendre de voir comment les choses vont se passer en fin de semaine, lorsque cela commencera à désenfler », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, vendredi en parlant de l’état de santé de Neil. « Nous en saurons davantage par la suite. »

Le centre Mike Fisher, qui pratique le même style de jeu physique de Neil, affirme que son absence laissera un vide important dans l’alignement des Sénateurs.

« Il (Neil) amène beaucoup d’énergie et apporte une présence physique importante au sein de l’équipe, a dit Fisher. Tu ne peux remplacer un joueur de cette trempe. »

Paddock est d’accord, qualifiant Neil de « joueur important au sein de la formation. »

« Il faut ce type de joueur dans notre équipe, dit-il. Il n’y en aura jamais de trop. »

Même avant de confirmer l’absence de Neil pour le match de samedi, Paddock avait déjà songé à remanier ses trios à l’attaque. Alors que les membres du premier trio, Daniel Alfredsson, Jason Spezza et Dany Heatley, ont de la difficulté à marquer des buts depuis quelques temps, Paddock va les séparer pour le match contre les Penguins.

D’après la séance d’entraînement de vendredi matin, Heatley devrait se retrouver aux côtés de Fisher, tandis qu’Alfredsson – qui a obtenu une journée de congé – évoluerait avec Spezza et Randy Robitaille.

« C’était à prévoir », a réagit Spezza à propos des remaniements. « Nous avons connu des difficultés au cours des derniers matchs, les choses ne roulaient pas pour nous.

« John aime secouer les troupes lorsque les choses vont mal. J’espère que cela nous permettra de nous remettre en marche et de nous retrouver le plus tôt possible. »

Le 9 février dernier, le trio s’était chargé de marquer tous les buts de l’équipe et d’y aller d’une impressionnante récolte de 16 points, pour vaincre les Canadiens de Montréal 6-1, à la Place Banque Scotia. Mais depuis, les choses se sont compliquées pour le « Triumvirat », qui a vu la nouvelle combinaison de Chris Kelly, Antoine Vermette et Cory Stillman prendre la relève offensivement.

« Nous sommes redevenus une équipe à un seul trio, mais ce n’est pas le premier, a dit Paddock. Nous avons besoin de l’apport de d’autres joueurs, mais ils n’ont pas été en mesure de produire autant.

« Je ne pouvais pas attendre plus longtemps (avant d’effectuer des changements). »

Heatley a admis que les difficultés en production ont semé la frustration chez les trois joueurs.

« Nous avons disputé quelques matchs serrés (récemment) et nous n’avons pas été en mesure de produire, dit-il. Je pense qu’il (Paddock) estime qu’un changement pourrait changer les choses. C’est sa décision et c’est à nous de répondre à l’appel afin de pouvoir gagner des matchs.

« Nous n’avons pas été en mesure de créer des chances de marquer, la rondelle ne roule pas pour nous… Ce n’est pas plaisant, surtout lorsque nous perdons plusieurs matchs. Notre mandat est de nous sortir de cette impasse et d’aider l’équipe à gagner. »

Depuis l’éclatante victoire contre le Canadien, les Sénateurs présentent une fiche de 1-2-2 et la situation s’est corsée considérablement au classement de l’Association de l’Est. Avec 76 points, Ottawa détient une mince avance d’un point sur Pittsburgh, Montréal et les Devils du New Jersey.

« Nous sommes conscients que la course est extrêmement serrée, de dire Fisher. Il nous faut commencer à cumuler des points et de trouver des façons de gagner. Nous ne pouvons plus nous permettre d’en échapper. »
Paddock a indiqué qu’il prendra une décision ce soir au sujet de l’identité du gardien de but, soit Ray Emery ou Martin Gerber, qui obtiendra le départ devant le filet contre les Penguins.

En voir plus