Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

« Nous nous donnons une chance »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Jason Spezza et les Sénateurs ont des raisons d'être optimistes alors qu'ils entament une série de cinq matchs à l'étranger mercredi à Raleigh, contre les Hurricanes (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Ils montent à bord de l’avion aujourd’hui avec un peu plus d’espoir, même si la réalité est un peu moins rose.


Alors que les Sénateurs d’Ottawa s’envolent pour Raleigh, en Caroline du Nord, pour une séquence de cinq parties à l’étranger, les espoirs de se tailler une place pour les séries éliminatoires renaissent. Même si leur position au classement – ils occupent le 11e rang dans l’Association de l’Est – n’a guère changé ces dernières semaines, l’écart qui sépare les Sénateurs et une place en séries s’est rétréci à sept points. Ottawa n’a pas été aussi près du huitième rang depuis l’automne dernier.

Néanmoins, les Sénateurs sont conscients de ce qui a pu causer cette avancée, cette récente série de succès avec une séquence de 9-1-0 et qui fait en sorte que les amateurs de la capitale ont commencé à rêver de ce scénario qui semblait improbable. Pour l’équipe, tout ce qui importe est le match contre les Hurricanes de la Caroline, qui aura lieu mercredi soir au RBC Center (19 h, TSN2, Team 1200).

« Il a fallu du travail acharné pour se retrouver dans cette position plus enviable, mais il ne faut pas regarder en arrière, mais plutôt en avant », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs Cory Clouston après la dernière séance d’entraînement à s’être tenue à Ottawa avant la fin de ce périple de 10 jours à l’étranger qui se terminera le 3 avril. « Nous devons nous concentrer sur le match de demain soir et bien cerner les aspects qui ont constitué notre succès afin de continuer ainsi.

« Si nous reculons à il y a dix matchs, personne ne croyait en nos chances, mais nous avons continué à y croire. Nous continuons toujours à jouer pour l’honneur, car nous voulons être compétitifs. Nous voulons jouer, car le joueur à côté de nous joue avec intensité et nous ne voulons pas le laisser tomber, cela ne change pas. »

Avouons que l’approche de gagner un match à la fois est beaucoup moins décourageante que de projeter une fiche de 10-0 et de penser aux possibilités mathématiques de faire les séries pour les Sénateurs.

« Les probabilités jouent toujours contre nous, mais ce qui nous aide est le fait de penser uniquement au prochain match, sans plus, a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. C’est pourquoi nous gagnons et nous n’avons pas l’intention de modifier notre approche pour l’instant. De façon réaliste, il reste encore beaucoup de points à aller chercher, mais nous n’en sommes pas encore là.

« Nous devons nous contenter de gagner nos matchs et laisser les choses suivre leur cours. Lorsqu’il restera trois ou quatre matchs, nous pourrions commencer à regarder les résultats des autres matchs. En ce moment, nous tentons simplement de gagner des matchs. »

Le capitaine Daniel Alfredsson est d’accord, affirmant que « le défi est de demeurer dans le présent. »

Les probabilités jouent toujours contre nous, mais ce qui nous aide est le fait de penser uniquement au prochain match, sans plus. C’est pourquoi nous gagnons et nous n’avons pas l’intention de modifier notre approche pour l’instant. De façon réaliste, il reste encore beaucoup de points à aller chercher, mais nous n’en sommes pas encore là. - Jason Spezza
« Plus nous nous approcherons, plus il y aura de l’attention, mais pour nous, c’est un jour à la fois. Les chances de faire les séries ne sont pas énormes pour nous, mais nous nous donnons une chance, ce qui est déjà au-delà de ce que nous avions espéré il y a quelques mois. »

Il reste que cette équipe insiste pour faire de son mieux pour résister à la tentation de porter une quelconque attention à ce qui se passe au-dessus d’eux au classement. Le sort des Canadiens de Montréal, des Panthers de la Floride et des Sabres de Buffalo, ce sera pour une autre fois.

« Je pense que c’est le sentiment partagé par la plupart des coéquipiers lorsque je dis que nous nous préoccupons de notre destinée, a déclaré le défenseur Brendan Bell. Nous étions si loin de cette possibilité il y a deux ou trois semaines, donc cela n’a pas vraiment d’importance. C’était plus facile de nous concentrer sur notre jeu et de faire les choses comme elles se doivent. De cette façon, nous avons connu du succès et des résultats.

« Je suis convaincu que cela sera un peu plus difficile de cette façon, mais nous avons beaucoup de plaisir. Nous nous présentons sur la patinoire tous les jours, nous n’avons pratiquement pas de pression et nous savons à quoi nous en tenir. Je pense que cela explique les résultats et si nous parvenons à garder les distractions à l’écart, les choses iront bien pour nous. »

Cependant, il n’y a rien de mal à un nourrir peu d’espoir.

« De plus gros miracles se sont déjà produits », a dit Alfredsson avec le sourire.

Bloc-notes

Le défenseur Anton Volchenkov (bas du corps) n’a pas pris part à l’entraînement d’aujourd’hui, mais Clouston prévoit qu’il pourra affronter les Hurricanes... Après demain, les Sénateurs se rendront à Atlanta samedi, à Tampa Bay dimanche et en Floride pour un match important le 31 mars, avant de terminer leur périple à Boston, le 2 avril... Le prochain match à domicile des Sénateurs aura lieu le 4 avril contre les Flyers de Philadelphie.


En voir plus