Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

« Nous gardons toujours le moral »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur des Sénateurs Chris Phillips estime qu'il est important pour son équipe de garder une attitude positive malgré une fiche ordinaire de 1-6-1 depuis la fin de la pause olympique (Getty Images).
Le plus grand partisan des Sénateurs d’Ottawa demeure confiant que son équipe est sur le point de connaître de meilleurs jours.


Même si Eugene Melnyk a admis « qu’il ne s’agit pas de l’équipe que nous avons connue avant les Jeux olympiques », le propriétaire des Sénateurs croit toujours qu’il possède « une équipe d’élite » qui fera sentir sa présence d’ici le début des séries éliminatoires. Eh oui, il ne doute pas un instant qu’Ottawa fera partie des huit formations en lice pour une participation aux séries dans l’Association de l’Est.

« J’ai une confiance absolue qu’avec les joueurs et les entraîneurs en place, nous allons participer aux séries », a déclaré Melnyk aujourd’hui, lors d’une entrevue accordée à la station radiophonique FAN 590 de Toronto. « Il n’y a aucun doute dans mon esprit et lorsque les séries s’amorceront, ce sera une toute nouvelle saison et nos joueurs connaîtront du succès. »

Certains diront que l’équipe ne peut que faire mieux après le cuisant revers de 6-3 subi jeudi soir aux mains des Thrashers à Atlanta. Les Sénateurs  présentent une piètre fiche de 1-6-1 depuis la pause olympique. Ils ont glissé au sixième rang dans l’Est, ex aequo avec les Flyers de Philadelphie (les deux équipes ont 79 points) et ils se retrouvent à un seul point devant les Canadiens de Montréal, au septième rang.

C’est tout un revirement pour une formation qui a pourtant présenté un dossier de 14-2-0 pour se hisser au sommet de la section Nord-Est avant le congé olympique. Actuellement, les Sabres de Buffalo détiennent une avance de cinq points dans la section avec deux matchs en main. Mais Melnyk, « l’éternel optimiste », voit les choses d’un autre œil.

« Nous avions un dossier de 14-2, puis un autre de 1-7, dit-il. En les additionnant, cela donne une fiche de 15-9. C’est une autre façon de voir les choses. »

J’ai une confiance absolue qu’avec les joueurs et les entraîneurs en place, nous allons participer aux séries. Il n’y a aucun doute dans mon esprit et lorsque les séries s’amorceront, ce sera une toute nouvelle saison et nos joueurs connaîtront du succès. - Eugene Melnyk
Il s’agit peut-être d’une façon de penser que les Sénateurs puissent avoir besoin d’adopter s’ils veulent renverser la vapeur. Le défenseur Chris Phillips a indiqué aujourd’hui que la pire chose qui pourrait arriver est que ce groupe se mette à s’autoflageller.

« C’est difficile de garder le moral (présentement), mais c’est un rôle important pour les joueurs qui sont ici depuis longtemps », a dit Phillips après la séance d’entraînement des Sénateurs aujourd’hui à Dallas, en vue de l’affrontement de samedi après-midi contre les Stars (14 h, Rogers Sportsnet, Team 1200). « Ce qui est fait est fait... Si vous vous donnez du souci, les choses n’en seront que plus difficiles.

« Il faut regarder de l’avant, sourire et se préparer pour le prochain affrontement. Il faut se serrer les coudes et jouer ensemble afin de changer les choses. »

L’entraîneur-chef Cory Clouston a insisté sur le fait qu’il faut seulement revenir aux bonnes habitudes qui étaient en place avant le congé de février.

« Croyez-le ou non, nous gardons toujours le moral, a-t-il dit. Nous avons confiance en nous. Nous nous sommes mis dans le pétrin et c’est à nous d’en sortir.

« Nous devrons montrer ce que nous faisons le mieux et notre vrai caractère. Nous vivons une période difficile, mais nous seuls pouvons changer les choses. Rien ne sert à s’apitoyer sur notre sort. »

Il faut regarder de l’avant, sourire et se préparer pour le prochain affrontement. Il faut se serrer les coudes et jouer ensemble afin de changer les choses. - Chris Phillips
C’est du déjà vu pour les membres actuels des Sénateurs. La séquence record de 11 victoires consécutives de janvier dernier fut précédée par une disette de cinq revers d’affilé. C’est peut-être un présage, mais le revirement avait débuté à la suite d’un cuisant revers de 6-1 à Atlanta.

« Nous sommes les seuls responsables de cette mauvaise passe, mais nous avons déjà connu une situation semblable auparavant, a dit Clouston. Ainsi, nous devrions être en mesure de tirer quelques leçons de cela. »

Les Sénateurs font aussi tout en leur possible pour ignorer les propos entourant une possibilité de mettre leurs chances de participation aux séries en péril. Ils détiennent une solide avance de huit points sur Atlanta (9e rang) et les Rangers de New York.

« Il y a un peu de désespoir maintenant, car nous constatons que nous avons perdu un peu de terrain, a déclaré le centre Jason Spezza. Mais nous avons mérité notre place. Elle était à notre portée et maintenant nous devons nous retrousser les manches et les choses se replaceront. »

Phillips a ajouté : « Nous n’aimons pas la façon dont les choses se déroulent présentement, mais rien ne viendra changer quoi que ce soit aujourd’hui. Il faut regarder en avant et si nous gagnons tous les autres matchs, nous serons des séries. Il importe peu ce qui est arrivé ces derniers matchs. Nous devons rester positifs et continuer. »

Bloc-notes

L’attaquant Milan Michalek, qui a subi une blessure à la jambe gauche jeudi soir après avoir heurté le filet des Thrashers jeudi soir, a patiné pendant 15 minutes seulement aujourd’hui. Clouston a indiqué que son cas est « douteux » pour le match de samedi à Dallas. « Nous allons le réévaluer ce soir, a-t-il dit. Mais cela ne semble pas aussi grave que nous l’avions imaginé. » Mike Fisher, Daniel Alfredsson et Filip Kuba ont eu un congé d’entraînement, mais ils devraient être de l’alignement samedi, tout comme Matt Carkner, qui a raté le match de jeudi... Le périple se termine lundi à Montréal contre les Canadiens (19 h 30, RDS, Rogers Sportsnet, 104,7 FM Souvenirs garantis).

En voir plus