Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Murray revient derrière le banc des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Il y a quatre mois, Bryan Murray admettait qu’il s’agissait d’une journée et d’une décision qu’il a qualifiée d’insondable.


Malgré un début de saison étincelant, son équipe joue de façon non inspirée et inconstante depuis plusieurs semaines. Avec ce résultat, le directeur général des Sénateurs d’Ottawa a pris la difficile décision mercredi de relever John Paddock de ses fonctions d’entraîneur-chef. Murray, qui a conduit les Sénateurs à leur première participation à la finale de la Coupe Stanley en 2006-2007, a annoncé qu’il retourne derrière le banc pour le reste de la saison.

« C’est difficile sur le plan émotionnel de prendre une décision de la sorte », a déclaré Murray aux journalistes à Philadelphie après avoir annoncé la nouvelle à Paddock, qu’il considère aussi comme un ami. « C’est difficile mais je crois qu’il s’agit d’une bonne décision dans les circonstances, étant donné le rendement de l’équipe depuis la fin de décembre.

« L’équipe ne performe pas à la hauteur de son talent ni au niveau de rendement qu’elle nous avait habitué en première moitié de saison. »

Les Sénateurs ont présenté un impressionnant dossier de 16-3-0 après les six premières semaines d’activités du calendrier régulier et ils se sont assurés d’une solide emprise sur le premier rang du classement de l’Association de l’Est. Toutefois, depuis la fin novembre, l’équipe présente une fiche de 20-19-6 et elle a glissé au deuxième échelon dans l’Est au cours de la dernière fin de semaine, derrière les Devils du New Jersey.
Leur avance dans la section Nord-Est n’est que d’un seul point sur les Canadiens de Montréal.

Après deux blanchissages consécutifs, par les Maple Leafs de Toronto (5-0 lundi) et les Bruins de Boston (4-0 mardi), Murray a indiqué qu’il a demandé au propriétaire de l’équipe, Eugene Melnyk, son aval pour procéder au changement. Étant donné le début de campagne fulgurant de l’équipe, Murray n’avait jamais imaginé devoir prendre une pareille décision cette saison.

« J’ai dit à John que de la façon dont l’équipe joue et que nous nous sommes tenus ensemble, c’est vraiment stupéfiant d’en arriver là, de dire Murray. C’est très décevant certes, à tous les points de vue. Mais le principal but dans le sport professionnel est de gagner.

« Avec les (récents) résultats, je crois que quelque chose s’est perdue en cours de route et je souhaite que le geste d’aujourd’hui aidera. J’ai dit (aux joueurs) qu’ils devront en porter la responsabilité pour ce qui est arrivé. Nous sommes des professionnels – ils doivent travailler fort à tous les matchs et jouer à la hauteur de leur talent. C’est ce que nous exigeons, mais cela ne s’est pas reflété dernièrement. »

Murray a dit que Paddock, qui a dirigé l’équipe d’étoiles de l’Association de l’Est le mois dernier à Atlanta, a réagit avec « émotion » lorsqu’il a appris la nouvelle de son licenciement.

« Il était très déçu, très respectueux, a dit Murray. En ce qui me concerne, je suis très déçu d’avoir eu à prendre une telle décision. Le fait de devoir effectuer un changement d’entraîneur à 18 matchs de la fin du calendrier après un début de saison fulgurant, c’est  décevant. »

Plusieurs joueurs des Sénateurs ont aussi avalé difficilement la nouvelle.

« C’est une journée difficile, a déclaré le capitaine Daniel Alfredsson. De notre point de vue, nous nous sentons mal pour John. Il est un grand homme de hockey et nous l’avons laissé tomber.

« Il a joué un rôle dans nos succès des trois dernières années. »

Alfredsson refuse de croire que l’équipe a abandonné Paddock au cours des derniers matchs.

« Il avait l’attention de tout le monde dans le vestiaire mais nous n’avons pas performé et récolté des victoires pour lui, dit-il. Nous sommes en panne donc je ne crois pas que les choses vont changer du jour au lendemain parce que nous changeons d’entraîneur. Nous devrons nous retrousser les manches et mieux performer sur la glace. »

Paddock s’est vu offrir un poste au sein du dépistage dans l’organisation, mais Murray a dit qu’il a demandé quelques semaines de réflexion. Murray a ajouté que l’équipe souhaite garder l’entraîneur-adjoint Ron Low, qui a été relevé lui aussi de ses fonctions mercredi, dans l’organisation des Sénateurs.

Murray, qui retournera derrière le banc jeudi soir à Philadelphie, a indiqué que sa première tâche sera de ramener l’intensité dans le rendement de son équipe.

« Il faut ramener de la discipline mais surtout de l’émotion et de l’intensité, dit-il. Je pense que les joueurs étaient plutôt passifs au cours des dernières rencontres, en raison des défaites. Les joueurs jouaient avec un peu trop de nervosité, un aspect qu’il faudra remédier. »

Il demeure convaincu que son équipe peut aspirer à la Coupe Stanley.

« Je crois que nous avons une excellente équipe de hockey, très comparable à celle de l’an dernier, a-t-il dit. Comme toutes les autres formations, il nous faut un peu de chance et beaucoup, beaucoup de travail. Mais je crois toujours que nous avons une équipe qui peut aspirer aux grands honneurs. »



En voir plus