Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Murray joint les rangs d'un club sélect avec sa 600e victoire

par Staff Writer / Ottawa Senators

L'entraîneur-chef des Sénateurs Bryan Murray est devenu le cinquième instructeur de l'histoire de la LNH à atteindre le plateau des 600 victoires. Photo : A. Ringuette/Freestyle Photography/OSHC

Par Todd Anderson

L'entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa Bryan Murray n'a jamais imaginé un jour qu'il remporterait 600 victoires dans la LNH tout en exerçant son métier si près de sa ville natale, lui qui a grandi à Shawville, dans le Pontiac. Murray a atteint ce plateau dans une victoire des siens 4-3 en fusillade sur les Oilers d'Edmonton, mardi à la Place Banque Scotia.

« C'est glorifiant de se retrouver parmi les cinq entraîneurs ayant remporté le plus de victoires dans la LNH. Pour un petit gars qui a grandi dans un petit village de la vallée de l'Outaouais, c'est un point marquant de ma carrière », a déclaré Murray peu de temps après avoir atteint la marque.

Murray rejoint Scotty Bowman (1 244), Al Arbour (781), Dick Irvin (692) ainsi que Pat Quinn (657) chez les instructeurs qui ont franchi le cap des 600 victoires en carrière.

« C'est un club très sélect, sans doute, a indiqué Murray. C'est un excellent compliment aux équipes et aux joueurs que j'ai dirigés. »

Le match qui a permis à Murray de remporter son 600e gain est un exemple éloquent de l'expérience qu'il a acquise pendant sa carrière et le respect qu'il a mérité de la part des joueurs qui évoluent sous ses ordres.

Après que les Sénateurs eurent accordé un but aux Oilers à la toute dernière minute de jeu en temps réglementaire pour forcer la prolongation, Murray a choisi deux joueurs qui ont déjà joué à Edmonton pour tenter de briser l'égalité et de remporter le match en fusillade. Ces deux anciens joueurs des Oilers, Dean McAmmond et Mike Comrie, ont tous deux marqué et ils ont remporté l'épreuve de tirs de barrage 2-0. En une seule décision, Murray a montré ses aptitudes à s'adapter au changement et de choisir les joueurs les plus susceptibles à accomplir le travail.

« Il s'y connaît certainement et il s'entend bien avec les joueurs », a déclaré l'attaquant Mike Fisher.

L'adjoint au capitaine Wade Redden ajoute : « Il a fait du bon travail avec nous à Ottawa. Il est un bon communicateur et il traite bien les joueurs. Lorsqu'il se présente sur la patinoire, il a du plaisir. »

Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson affirme que Murray a beaucoup aidé son équipe à se sortir de la mauvaise séquence qu'elle a connue en début de saison.

« J'ai été particulièrement impressionné de la façon dont il a agi pour faire face à différentes situations. C'est un très bon entraîneur. Il n'a pas cédé face à la pression, il est demeuré calme et il a cru en nous. Cela s'est déteint sur nous. C'est ce dont nous avions besoin pour nous sortir de l'impasse. »

Murray dit que la rencontre de mardi, qui lui a permis d'atteindre le plateau des 600 victoires, est le genre de match qu'il apprécie le plus.

« C'est le métier d'entraîneur. C'est comme cela que je vois le hockey. Tu trouves des façons de gagner des matchs lorsqu'il faut gagner des matchs. Durant ma carrière, j'ai connu plusieurs matchs qui se sont terminés par des écarts importants et d'autres par des écarts d'un but. J'ai une grande confiance en cette équipe aujourd'hui. Les joueurs se présentent chaque soir et ils sont disciplinés. C'est le genre de match auquel vous pouvez vous attendre d'ici la fin de la saison. »

Jeudi contre les Sabres à Buffalo, Murray atteindra un autre plateau alors qu'il disputera

son 1 200e match derrière le banc.

En voir plus