Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Mois d'octobre époustouflant pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators



Ce fut un mois d’octobre exceptionnel pour les Sénateurs d’Ottawa.

À les entendre, il ne serait pas surprenant que le même scénario puisse se répéter en novembre.

« Je ne crois pas que nous avons encore atteint notre plein potentiel », de confesser centre Jason Spezza lundi, à propos de la fiche de 9-1-0 des Sénateurs depuis le début de la saison 2007-2008. « Et nous gagnons des matchs. »

Cela peut donner froid aux autres formations de la Ligue nationale de hockey, la plupart d’entre-elles étant loin de connaître un début de campagne aussi étincelant que celui des Sénateurs. Mais il ne faut s’imaginer que le groupe de joueurs consacrera plus de temps à admirer les succès des dernières semaines. Surtout pas avec un calendrier beaucoup plus chargé qui attend l’équipe au cours du prochain mois.

« Nous ne pouvons être jamais trop satisfaits et il est faux de croire que nous ne puissions pas encore nous améliorer », a déclaré le vétéran défenseur Wade Redden, dont son jeu nettement amélioré commence à attirer l’attention. « Il y a toujours place à amélioration…Nous savons que les matchs deviendront de plus en plus difficiles au fur et à mesure que la saison avance. Elle (la saison) ne fait que débuter.

« Il y a beaucoup de matchs à disputer et nous voulons continuer sur notre lancée. »

L’entraîneur-chef John Paddock affirme que le gain en maturité des joueurs est, en grande partie, attribuable au succès de l’équipe en début de campagne. Dès les premiers jours du camp d’entraînement, il était évident qu’une seule participation à la finale de la Coupe Stanley la saison dernière n’étaient pas suffisante aux yeux des joueurs.

« C’est ce que nous avons tenté d’étouffer dans l’œuf dès le départ », a déclaré Paddock à propos de la fameuse « baisse de régime » qui a affecté d’autres équipes qui ont aspiré aux grands honneurs au cours des récentes saisons. « C’est là que l’attitude et la maturité acquises par les joueurs en finale entrent en ligne de compte. »

Même si Paddock a qualifié la fiche de 9-1-0 de son équipe « d’exceptionnelle », il ne voit pas comment les Sénateurs ne pourraient pas continuer sur cette lancée à long terme. Il n’adhère pas non plus à la théorie que son équipe pourrait plafonner hâtivement pendant la saison.

« Si tu fais bien les choses, tu as ainsi des chances de gagner tous les soirs, dit-il. Je pense que nous avons gagné le match de samedi (au New Jersey) parce que nous avons fait suffisamment de bonnes choses sur la patinoire et nous avons su en tirer profit. Cela est le résultat de leur attitude et de leur approche.

« En principe, nous devons gagner tous les matchs, n’est-ce pas? Si tu ne vises pas un dossier de 82-0, c’est que tu n’essaies pas. (Une fiche parfaite) est impossible en soi, mais cela doit être ancré dans l’état d’esprit de l’équipe… Nous sommes conscients que nous allons connaître des périodes un peu plus difficiles, mais nous tenterons de faire en sorte que cela n’arrive pas souvent. »

Le capitaine Daniel Alfredsson adhère à cette ligne de pensée.

« Tu veux te donner une chance de gagner tous les soirs, dit-il. Je crois que si nous jouons avec cet état d’esprit, avec les joueurs que nous avons, nous serons difficiles à battre. Nous ne tenons rien pour acquis et c’est ce qu’il faut faire. »

Même après une période de six jours sans matchs, les Sénateurs ont offert une solide performance samedi soir, en l’emportant 4-1 au New Jersey. Alors que les Devils disputaient leur premier match dans le nouveau Prudential Center, on pouvait percevoir le calme chez les visiteurs.

« Nous avons une bonne approche, d’indiquer Spezza. « Nous ne tentons pas de gagner des matchs par 5-1 ou 6-1 … nous nous contentons de gagner simplement des matchs. Nous sommes à l’aise avec une avance. Nous avons amélioré certaines petites choses et tous les joueurs contribuent.

« Tout le monde fait sa part. Cela explique notre succès. »

Alfredsson ajoute : « Nous avons parlé de la façon dont le calendrier était conçu et nous tentons de profiter des premiers matchs de la saison. Il faut bâtir maintenant en fonction du reste de la campagne. »

La fondation des Sénateurs semble effectivement très solide et prometteuse.

En voir plus