Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Meszaros parmi les quatre premiers défenseurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Andrej Meszaros ressent moins de pression sur ses épaules cette saison, et ce, à plusieurs niveaux.


Le slovaque de 22 ans s’est établi parmi les quatre meilleurs éléments de la brigade des Sénateurs d’Ottawa à la ligne bleue. Cela correspond exactement aux attentes qu’entretenaient les dirigeants de l’organisation, lorsque ces derniers avaient jeté leur dévolu Meszaros lors de la première ronde de la séance de repêchage amateur de 2004.

Mais le jeune défenseur a connu son lot d’embûches en cours de route, particulièrement pendant la saison 2006-2007, possiblement été victime de la redoutable « guigne de la deuxième année. » Toutefois, on ne peut pas résumer ce parcours d’une façon si simple.

Il y a deux ans, Meszaros avait connu une impressionnante saison recrue chez les Sénateurs, amassant 10 buts et 39 points. Il avait obtenu un différentiel de plus-34, aidé en grande partie par la présence de l’imposant défenseur Zdeno Chara.

« À sa première année, tout était trop facile (pour lui) », a exprimé l’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, à propos de Meszaros. « Il était utilisé comme cinquième ou sixième défenseur en grande partie pendant la première moitié de la campagne, donc il était confronté uniquement aux troisième ou quatrième trios (de l’adversaire).

« Nous avons Zdeno pour s’occuper des joueurs de première ligne. »

Lorsque Chara s’est entendu comme joueur autonome avec les Bruins de Boston, les Sénateurs se sont retournés vers Meszaros pour lui confier un poste parmi les quatre premiers défenseurs de l’équipe. Mais sans Chara, un compatriote et un mentor, Meszaros a connu des difficultés et son différentiel a chuté à moins-15.

Paddock admet que le fardeau légué à Meszaros pendant sa deuxième saison était peut-être un peu trop élevé et hâtif.

« Nos attentes étaient plus élevées en raison de cette saison (recrue), a dit Paddock. Mais il ne pouvait plus suivre Zdeno un peu partout à l’extérieur de la patinoire. Zdeno n’était plus là pour effectuer des présences importantes, c’était plutôt à lui que revenait dorénavant cette besogne.

« Avec du recul, il aurait pu mieux jouer mais nos attentes placées en lui étaient possiblement trop grandes. »

De plus, il a fallu environ trois mois aux Sénateurs pour parvenir à obtenir une stabilité au sein des paires de défenseurs. Jusqu’à présent, à sa troisième saison, Meszaros a retrouvé son aisance aux côtés du vétéran Wade Redden, et les deux sont parvenus à élever leur jeu en conséquence.

« Tout le monde dit que la deuxième année est difficile, mais j’ai été en mesure de rebondir, a indiqué Meszaros. J’ai tiré bien des leçons et j’ai travaillé fort pendant l’été.

« Maintenant, j’essaie d’être positif à chaque fois. Dès que je m’aperçois que quelque chose ne va pas, je demande aux entraîneurs comment dois-je corriger le tir ou je regarde la bande vidéo. »

Meszaros est arrivé avec environ trois livres en moins cette saison et il a affirmé que cela a fait une différence.

« Ils (les entraîneurs) m’avaient demandé de perdre un peu de poids. Quelques livres, pas plus », de dire Meszaros, qui a disputé la dernière campagne à 220 livres, mais qui fait maintenant osciller la balance à 217 livres. « Cela m’a beaucoup aidé. Je me sens plus léger et je suis un peu plus rapide. Même s’ils ne me l’avaient pas demandé, j’aurais tenté de perdre un peu de poids. »

Redden croit aussi que le duo est meilleur cette saison.

« Nous sommes meilleurs cette année, a-t-il dit. Nous jouons selon nos limites et nous exécutons ce que nous faisons de mieux. Nous effectuons des choses simples et nous sommes plus agressifs en même temps. Nous nous impliquons davantage. »

Meszaros ajoute : « Wade me fait confiance et c’est réciproque. Pour moi, c’est une question d’expérience. D’une saison à l’autre, je crois que les choses ne feront que s’améliorer. J’aime évoluer avec Wade et j’apprends beaucoup de lui. »

Paddock observe aussi une différence remarquée chez son jeune défenseur.

« Mez est revenu fin prêt, sachant le rôle qu’il allait jouer, dit-il. Il se mesurera aux deuxièmes meilleures lignes d’attaque, donc il s’est préparé en conséquence. Il est physiquement prêt.

« Il va devenir un très bon défenseur et pour longtemps dans cette ligue. »


En voir plus