Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Même tardivement, Smith vise la LNH

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après avoir résisté jusqu’à la dernière ronde de coupures du camp d’entraînement des Sénateurs en 2008, le centre Zack Smith veut à tout prix se tailler un poste avec l’équipe cet automne (Photo par Bruce Bennett/Getty Images).

Zack Smith surveillait encore la piste des joueurs qui préparent leurs sacs, se demandant quand l’inévitable couperet tombera.

Mais le jeune centre de Maple Creek, en Saskatchewan, était toujours là, jusqu’à la dernière ronde de coupures du camp d’entraînement des Sénateurs d’Ottawa l’automne dernier. Inutile de mentionner que l’expérience a fait dire une chose à Smith en prévision de la saison 2009-2010.

« Je veux certainement faire l’équipe », a déclaré Smith, 21 ans, le choix de troisième ronde des Sénateurs (79e au total) au repêchage de 2008. « C’était évidemment mon objectif l’an dernier. Je sais que j’aurais ma chance et il arrivera ce qui arrivera. J’étais content de mon camp l’an dernier. Je pense que j’ai fait des progrès. Si je parviens à m’améliorer encore, qui sait ce qui arrivera? »

Les Sénateurs estiment qu’ils ont fait un excellent coup en sélectionnant Smith au repêchage de 2008. Il fut ignoré au cours des deux séances précédentes de repêchage, mais les recruteurs d’Ottawa avaient leur mire sur Smith pendant la majeure partie de la saison 2007-2008, alors qu’il était le capitaine des Broncos de Swift Current dans la Ligue de hockey de l’Ouest.

« Il est un jeune très compétitif, robuste et assez complet. Il a remporté deux séries (éliminatoires) avec Swift Current (en 2008) à lui seul », a déclaré le directeur général adjoint des Sénateurs, Tim Murray. « Son degré de compétitivité ressort. La plupart du temps, un joueur se démarque soit par sa compétitivité ou son talent, mais Smith possède les deux. »

Se servant du camp d’entraînement des Sénateurs comme tremplin, Smith a épaté la galerie presque immédiatement avec les Senators de Binghamton dans la Ligue américaine. Il a terminé ex aequo au deuxième rang de l’équipe avec 24 buts – dont 10 en supériorité numérique – et une récolte de 48 points. Avec 132 minutes de pénalité, il a aussi démontré son agressivité dans une équipe qui était déjà bien garnie en robustesse.

« J’en étais à ma première année chez les pros l’an dernier. Je crois que c’était une étape importante, dit-il. Je pense surtout que je suis devenu plus fort et que j’ai été en mesure de m’adapter au calibre du hockey professionnel. Dans la LAH, c’est beaucoup plus rapide (comparativement au hockey junior) et les joueurs sont plus âgés. Ce n’est évidemment pas la LNH, mais ce fut un bon tremplin pour moi. »

Smith a disputé son premier match dans la LNH le 29 novembre dernier, avec les Sénateurs dans une rencontre à l’extérieur contre les Islanders de New York. Il estime que son expérience au camp d’entraînement de l’an dernier l’aidera à se tailler un poste avec l’équipe cet automne.

« L’an dernier, c’était ma première année au sein de l’organisation et j’ignorais quel était mon rôle dans la relève de l’équipe, a dit Smith. Ce fut une année baromètre et j’ai eu une meilleure idée des projets qu’ils avaient pour moi. La dernière campagne m’a aidé beaucoup à bâtir ma confiance et a eu une influence sur mes performances à Binghamton. »

Donc, il ne faut plus s’attendre à des regards émerveillés de la part du jeune espoir lorsque le camp d’entraînement se mettra en branle en septembre.

J’en étais à ma première année chez les pros l’an dernier. Je crois que c’était une étape importante. Je pense surtout que je suis devenu plus fort et que j’ai été en mesure de m’adapter au calibre du hockey professionnel. Dans la LAH, c’est beaucoup plus rapide (comparativement au hockey junior) et les joueurs sont plus âgés. Ce n’est évidemment pas la LNH, mais ce fut un bon tremplin pour moi. - Zack Smith
« Je sais à quoi m’attendre, de dire Smith. Lorsque j’ai disputé les premiers matchs préparatoires l’an dernier avec Ottawa, j’étais un peu ébloui au début. C’était très surréaliste, mais je m’y suis habitué. Je dois encore m’y habituer un peu, mais cela sera à mon avantage (cette fois-ci). »

À 6 pieds 2 pouces et 205 livres, Smith se sent plus fort à la veille de sa deuxième saison chez les professionnels.

« Je suis pratiquement au même poids que l’an dernier, mais je suis un peu plus maigre et en meilleure condition physique cette année, dit-il. J’ai un bon programme d’entraînement et je travaille très fort cet été. C’est une année importante pour moi. »

La direction des Sénateurs voit encore de plus grandes choses pour Smith pour les prochaines années.

« Il devrait devenir un attaquant de puissance, avec sa compétitivité et son talent, a dit Murray. Il (Smith) a fait de l’excellent travail à Binghamton en évoluant sur les unités spéciales et en étant utilisé régulièrement. Il n’a pas peur de l’achalandage et il est très compétitif.

« Nous sommes très satisfaits de sa première année ici et nous souhaitons qu’il puisse continuer à s’améliorer. Il doit devenir plus fort physiquement. Je crois que son coup de patin s’améliorer au fur et à mesure qu’il prendra du tonus. Selon moi, c’est le seul aspect qu’il doit surtout travailler. »


En voir plus