Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Melnyk : « Les Sens ont du cran »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Eugene Melnyk s’est dit très satisfait de la façon dont ses Sénateurs d’Ottawa ont manœuvré devant l’adversité récemment.


Le propriétaire de l’équipe était de passage à la Place Banque Scotia mardi soir, pour voir les Sénateurs triompher des Blackhawks de Chicago. Ces derniers occupaient la première position au classement général de la Ligue nationale avant d’entamer la rencontre. Cet épisode est venu renforcer la confiance de Melnyk à savoir qu’en santé, les Sénateurs peuvent devenir un aspirant sérieux pour les séries éliminatoires.

« À la radio (la station CFRA) aujourd’hui, j’ai fait la promesse à la ville d’Ottawa que nous irons loin en séries, donc je ne peux pas me rétracter sur celle-là », a déclaré un Melnyk souriant aujourd’hui après s’est joint à un groupe tout aussi heureux pour la prise de photo d’équipe annuelle. « Nous avons tous ces joueurs qui reviennent (de l’infirmerie). Il y a Jason (Spezza) qui reviendra très bientôt, (Milan) Michalek aussi, et éventuellement (Jesse) Winchester et Pascal (Leclaire).

« Sur papier, au début de la saison, cette équipe était parmi l’élite, l’une des cinq meilleures du circuit. Et maintenant, elle commence à montrer ce qu’elle a dans le ventre et cela ne fera que s’améliorer, car tous les blessés reviennent au jeu. »

Melnyk fut particulièrement impressionné par la persévérance dont ont fait preuve les Sénateurs pendant l’absence de nombreux joueurs. Il fut un moment où l’équipe était privée de son premier trio au complet (Spezza, Michalek et le capitaine Daniel Alfredsson) ainsi que le défenseur-clé Filip Kuba. Avec deux gardiens mal en point, Ottawa avait dû se tourner vers Mike Brodeur, rappelé d’urgence de Binghamton, jeudi dernier à New York, mais son blanchissage a été la bougie d’allumage de la présente séquence victorieuse de quatre matchs.

Tout un revirement pour une équipe qui, avant le gain contre les Rangers, était plongée dans une léthargie de cinq revers consécutifs. Malgré tout, les Sénateurs se sont maintenus dans une position donnant accès aux séries de fin de saison dans l’Association de l’Est.

« Prenez simplement n’importe quelle formation de la LNH et rayez son premier trio, son meilleur joueur dans les mises en jeu (faisant référence à Winchester), l’un de ses meilleurs défenseurs et – juste pour le plaisir – enlevez ses deux gardiens, a élaboré Melnyk. À quoi devez-vous vous attendre? Notre groupe a été en mesure de se ressaisir et de gagner quatre matchs d’affilés et elle jouera de mieux en mieux alors que la saison progresse. »

Quel est l’aspect le plus gratifiant dans tout cela?

Je pense que c’est le cran (qu’ils ont démontré). Je crois que c’est la détermination, qu’ils aient été en mesure de se redresser. Plusieurs équipes s’effondrent. Mais lorsqu’une formation tombe dans une profonde léthargie, perdant cinq matchs de suite, et qu’elle se redresse, cela démontre le caractère qu’elle possède. Je suis très ravi. - Eugene Melnyk
« Je pense que c’est le cran (qu’ils ont démontré), a dit Melnyk. Je crois que c’est la détermination, qu’ils aient été en mesure de se redresser. Plusieurs équipes s’effondrent. Mais lorsqu’une formation tombe dans une profonde léthargie, perdant cinq matchs de suite, et qu’elle se redresse, cela démontre le caractère qu’elle possède. Je suis très ravi. »

Évidemment, la bonne humeur était au rendez-vous pour la prise de la photo d’équipe annuelle.

« Je crois que nous avons choisi la journée idéale, n’est-ce pas? a déclaré Melnyk. C’est plaisant de voir les joueurs pleins d’entrain et qui ont hâte de disputer un autre match. Nous allons affronter des adversaires redoutables, mais nous avons réussi à en vaincre d’autres. Nous avons battu la meilleure équipe de la ligue d’une façon convaincante hier soir, en plus d’avoir eu le meilleur sur Boston et New York. Voilà pourquoi ces gens ont le sourire aux lèvres. »

Melnyk estime également que l’enthousiasme créé par cette séquence victorieuse devrait aussi aider la vente de billets, alors que les séries approchent à grands pas.

« Je crois qu’il s’agit d’une question de temps avant que les gens se mettent à embarquer véritablement dans la frénésie, a-t-il dit. Je pense que ça commence en ce moment. Alors que la course pour les séries est entamée, il nous reste 13 matchs à disputer à domicile. Les choses devraient bien aller.

« La course est effrénée, car le classement est toujours serré. Cela crée de l’intérêt et beaucoup d’enthousiasme. »


En voir plus