Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Mardi marquant : Anderson vole Prust... à deux reprises

par Chris Lund / Ottawa Senators



Dans le cadre du troisième volet des mardis marquants, voici deux des plus beaux arrêts de la saison, qui ont été réalisés dans le même match et contre le même joueur.

Craig Anderson était intraitable devant le filet des Sénateurs cette saison. Lancer après lancer, arrêt après arrêt, la recette fut sensiblement la même pendant la majeure partie de sa saison de 24 matchs. Non seulement Andy a bloqué d’innombrables morceaux de caoutchouc cette saison, mais il a aussi été spectaculaire.

Le 30 janvier contre les Canadiens de Montréal, Anderson a été impressionnant, bloquant 31 lancers sur 32 pour mener les Sénateurs à une victoire de 4-1. Il a volé la vedette ce soir-là avec deux magnifiques arrêts sur des tirs de Brandon Prust.

Au premier acte, Anderson a été forcé d’effectuer un arrêt spectaculaire en traversant la cage sur un tir de Prust. Avec un tir d'un angle maladroit dirigé dans l’enclave sur un retour, Prust s’est retrouvé avec beaucoup d'espace pour manœuvrer. Mais Anderson a été rapide sur la gâchette et a sorti sa jambe droite. Prust a dû se contenter de se secouer la tête.

Jetez un coup d’œil…

Malheureusement pour Prust, Anderson ne s’était pas arrêté là. Seulement sept minutes plus tard dans la période avec le Tricolore en avantage numérique, Prust a récupéré une fois de plus un retour de lancer alors que de nombreux joueurs se retrouvaient devant le filet. Avec un élan convaincant sur la rondelle et le gardien de but à l’extérieur, il semblait évident que Prust allait se racheter.

La palette d'Anderson était plus que prêt pour la tâche...

Ces deux arrêts ont pu présager les affrontements subséquents entre les Canadiens et Anderson. Lors de deux matchs de saison régulière contre Montréal, Anderson a présenté un pourcentage d’arrêts de 0,953 et une moyenne de 1,52, avec un dossier de 1-1. C’est en séries éliminatoires, cependant, qu’il a véritablement frustré ses adversaires, affichant un pourcentage d’arrêts de 0,950 et une moyenne de 1,80 au cours d'une série remportée en cinq matchs.

Inutile de dire que le Tricolore, et surtout Prust, attend avec impatience un match où le 41 d’Ottawa ne sera pas devant le filet lorsque commencera la campagne 2013-2014.


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
En voir plus