Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

L'optimiste au rendez-vous pour la deuxième moitié de saison

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien Pascal Leclaire a pris part à une séance complète d'entraînement avec les Sénateurs aujourd'hui, mais il est peu probable qu'il soit prêt pour un retour au jeu vendredi contre les Blackhawks à Chicago (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Certains diront peut-être qu’il s’agit d'une première moitié de saison à oublier.


Autant qu’il ne s’agisse pas du début de campagne qu’il envisageait, l’entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa, Cory Clouston, voit une occasion de retenir des leçons des mauvaises expériences alors que son équipe se prépare à entamer la deuxième portion du calendrier 2010-2011.

« Nous ne voulons pas nécessairement mettre cela derrière nous », a déclaré Clouston relativement à la présente fiche de 16-19-5 des Sénateurs, alors que sa formation occupe le 12e rang dans l’Association de l’Est. « Nous voulons apprendre de cela. Nous voulons utiliser cet épisode afin de nous motiver pour la deuxième moitié. Nous ne voulons pas l'oublier. Nous voulons l'utiliser pour améliorer notre jeu ».

Après le match de vendredi soir contre les Blackhawks au United Center de Chicago (20 h 30, RDS, Sportsnet East, 104,7 FM Souvenirs Garantis), les Sénateurs seront à mi-chemin du calendrier de la campagne actuelle. Et avec un écart de huit points qui les sépare des Canadiens de Montréal, qui occupent le huitième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Est, il y a clairement du travail à faire si Ottawa espère revenir dans la danse du printemps.

Le plus important, cependant, est d’avoir une volonté inébranlable dans le vestiaire de l'équipe que cela représente encore un objectif très réalisable avec 41 matchs à disputer au calendrier régulier.

« On y croit encore dans cette équipe », a déclaré Clouston après avoir soumis les Sénateurs à une séance d’entraînement de 45 minutes plus tôt cet après-midi au United Center. « Nous savons qu'il reste encore du temps (pour gagner du terrain). Mais le temps presse. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et attendre. Nous devons commencer à cumuler les victoires. Mais on croit encore au sein de cette équipe que nous pouvons faire les séries éliminatoires. »

Clouston a aussi reconnu ce que le directeur général Bryan Murray a également souligné mercredi avant le départ des Sénateurs pour Chicago, soit le fait qu’il s’agit d’une équipe qui n'a pas joué à son plein potentiel. Et cela doit commencer à changer afin d’entamer la course vers les séries éliminatoires.

« Nous n'avons pas joué à la hauteur de nos attentes », a-t-il dit. Nous n'avons pas été aussi constants. Nous avons connu quelques bonnes séquences par moment. Surtout au début, les gars n’étaient pas encore tout à fait en santé. Nous avons eu deux ou trois joueurs qui ont subi des chirurgies assez importantes.

« Mais je pense que, maintenant, surtout après cette semaine (les Sénateurs ont obtenu cinq jours de congé entre deux matchs), nous devrions être en meilleure santé qu’auparavant et cela est important pour nous. Cela peut au moins nous donner de la confiance pour ces (prochains) matchs, surtout lorsqu’il n’y a pas de blessures légères à soigner. Nous voulons simplement travailler de façon cohérente et rester en bonne santé. »

Les revirements ont également constitué un problème récurrent chez les Sénateurs et Clouston sait que c'est aussi quelque chose qui doit être rectifié afin d’espérer remonter au classement.

« Nous voulons mettre davantage l'accent sur la simplification de notre jeu, éliminant les revirements et garder la rondelle profondément en zone adverse, de dire Clouston. « À certains moments, cela était devenu notre pire ennemi. Ces revirements ont été très coûteux, et pas seulement en termes de buts contre, mais notre rythme en a souffert. »

Bloc-notes

Avec un dossier de 3-1-2 à l'extérieur au cours du dernier mois, les Sénateurs se sont avérés des guerriers de la route dernièrement. « Nous jouons bien à l’étranger », a déclaré Clouston. Parfois, le fait d’être loin nous permet de mieux nous concentrer et de jouer de façon un peu plus simple. Nous sommes parvenus à jouer assez solidement à l’extérieur et c’est ce qu’il faudra faire demain soir. » Malgré que le gardien Pascal Leclaire (bas du corps) ait pris part à l’entraînement aujourd'hui, il est peu probable qu’il puisse se retrouver devant le filet contre les Blackhawks. « Je ne pense pas que nous sommes pas encore rendus là, a dit Clouston. « Il semblait aller bien à l’entraînement d’aujourd'hui. Nous allons attendre et voir demain matin. Il devrait être en mesure de seconder Brian Elliott demain. » Les Sénateurs seront de retour à la maison pour recevoir le Lightning de Tampa Bay samedi à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, 104,7 FM Souvenirs Garantis)... Également samedi, les billets pour tous les matchs à domicile en février, mars et avril seront en vente à 10 heures.


En voir plus