Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sens font tourner les têtes

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, estime que de plus en plus de gens croient aux chances de son équipes dans la LNH, grâce à son excellent rendement avant la pause du Match des étoiles (Getty Images).
Alors que son équipe continue de cumuler les victoires, Bryan Murray ressent un sentiment de respect croissant.


Le directeur général des Sénateurs est convaincu que le reste de la Ligue nationale de hockey voit maintenant Ottawa d'une manière fort différente de celle des premières semaines du calendrier, alors que l’équipe avait présenté un dossier de 1-5-0 en levée de rideau et semblait être en voie de donner raison à la plupart des experts qui avaient prédit qu’elle croupirait dans les bas-fonds du classement.

La situation est bien différente et plus reluisante aujourd'hui. Depuis ce mauvais départ, les Sénateurs ont présenté un dossier de 25-11-6 et se sont hissés au cinquième rang au classement de l’Association de l’Est. Ils jouissent de neuf points d'avance sur les Maple Leafs de Toronto, détenteurs du neuvième rang, et ils se retrouvent au beau milieu du tableau donnant accès aux séries éliminatoires. Avec une fiche de 8-1-1 à leurs 10 derniers matchs, les Sénateurs figurent parmi les équipes de l’heure dans la LNH, eux qui affronteront les Sharks de San Jose, ce soir au HP Pavilion (22 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM).

« Je me plais à penser que la perception de l'équipe a beaucoup changé depuis septembre », a déclaré Murray aux journalistes à Toronto avant le départ des Sénateurs vers l'ouest pour un périple de quatre matchs avant la pause du match des étoiles. « La plupart des gens ne savaient pas qu’un certain nombre de nos jeunes joueurs ont disputé des matchs (la saison dernière), avant de retourner à Binghamton. Et ces jeunes sont revenus et nous ont aidés. »

Alors que les autres équipes de la LNH ont certainement remarqué davantage les Colin Greening, Erik Condra et Zack Smith, tous des membres des B-Sens qui ont remporté le championnat de la Coupe Calder dans la Ligue américaine de hockey en 2010-2011 et qui sont devenus des joueurs-clés à Ottawa aujourd'hui, Murray souligne aussi le rendement amélioré de vétérans de l'équipe comme étant un aspect important du redressement de l'équipe. Il y a un an à pareille date, Ottawa présentait une fiche de 17-24-7, environ 17 points de moins que la campagne actuelle.

« L’aspect le plus important, et de loin, est le rendement des vétérans, a déclaré Murray. Les (Daniel) Alfredsson, (Jason) Spezza, (Chris) Phillips, (Filip) Kuba et (Sergei) Gonchar, des joueurs qui n’ont peut-être pas connu une belle saison l’an dernier, mais qui ont repris du poil de la bête.

« Le joueur le plus important est Craig Anderson, avec son rendement, également. »

Anderson, le gardien numéro un des Sénateurs, a présenté une moyenne de buts alloués de 1,85 et un pourcentage d'arrêts de 0,944 au cours de la récente séquence de 8-1-1 de l’équipe. Mardi soir, Ottawa a été dominé 39-21 au chapitre des tirs au but par les Maple Leafs de Toronto, mais les Sénateurs l’ont emporté par 3-2, grâce en grande partie à la prestation exceptionnelle du gardien de but.

L’homme qui orchestre tout cela est Paul MacLean, qui a façonné une équipe jeune et excitante à son premier séjour en tant qu’entraîneur-chef dans la LNH. Murray ne tarit pas d'éloges envers l’ancien joueur des Jets de Winnipeg pour son rôle dans la remontée de l'équipe au sein des aspirants aux séries éliminatoires.

« Paul est un communicateur, a déclaré Murray. Il comprend ce que c'est d'être un joueur de la ligue et il est à l'écoute, il interagit avec eux et leur fait confiance. Il s’amuse et il y a une réelle harmonie dans l'équipe.

« Techniquement, il est très bon, il comprend le jeu d’aujourd'hui et comment utiliser les joueurs. En l'observant jongler avec les trios certains soirs pour brasser les choses, je constate qu'il comprend parfaitement ce qu'il faut faire d’un match à l’autre et faire ressortir le meilleur de chaque joueur. »

Murray est convaincu que les Sénateurs maintiendront leur rythme jusqu’à la fin de la saison, ce qui pourrait l’inciter à se ranger du côté des acheteurs en vue de la date limite des transactions dans la LNH, le 27 février.

« Nous jouons avec trop d'ardeur soir après soir, tout le monde y met du sien, donc il serait étonnant que notre formation puisse s’écrouler, a-t-il dit. C’est la chose la plus importante pour moi. Ce groupe semble croire en ses moyens. Même mardi soir, en troisième période, j’avais le pressentiment que nous gagnerions. Je ne devrais pas le dire de cette manière, mais je sens que nous sommes en scelle. »

« Nous n’avions pas connu un grand match au début, mais nous avons trouvé une façon de gagner en troisième période. À mes yeux, cela en dit beaucoup sur la volonté de ce groupe. »

En bref

Le match Ottawa-Toronto de mardi diffusé sur Sportsnet East a attiré la plus forte audience pour un match des Sénateurs dans l'histoire du réseau, avec une moyenne de 359 600 téléspectateurs. C'est 81 pour cent plus élevé que la moyenne de la saison à ce jour (199 000). Le record précédent était de 327 400, enregistré lors de la diffusion Sénateurs-Canadien, le 4 novembre... Murray a indiqué que la saison du centre Peter Regin (épaule) est probablement terminée. « Il n'a pas subi de chirurgie, mais on dirait qu’on s’aligne vers cette option », a-t-il dit... L’attaquant Jesse Winchester (commotion cérébrale) n'est pas susceptible de rechausser les patins avant la pause du Match des étoiles. « Jesse se sent mieux, mais pas au point où il peut vraiment en faire beaucoup », a déclaré Murray.


En voir plus