Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs veulent profiter de leur séjour à domicile

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après une longue attente, leur long et sinueux parcours se poursuivra aux portes de la Place Banque Scotia.


Maintenant, c'est au tour des Sénateurs d'Ottawa de profiter au maximum de leur plus long séjour à domicile de la saison. Le moment est aussi bien choisi, étant donné qu'ils ont subi la défaite à leurs quatre derniers matchs. Le tout débute vendredi soir contre l’excellent John Tavares et les Islanders de New York (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM).

Mais après s’en être tirés avec un dossier de 8-5-1 alors qu’ils ont disputé 10 de leurs 14 affrontements de janvier à l’étranger, les Sénateurs sont simplement heureux de profiter d’un peu de temps dans un environnement familier. Cela pourrait être suffisant pour oublier les mauvais souvenirs du revers de 4-3 subi aux mains des Bruins de Boston mardi, alors qu’Ottawa menait par deux buts en fin de deuxième période avant de laisser les champions de la Coupe Stanley revenir de l’arrière au troisième vingt.

« Ça va être agréable d'être à domicile pour un certain temps et dormir dans nos propres lits », a déclaré le défenseur Erik Karlsson après une séance d’entraînement plutôt intensive mercredi à la Place Banque Scotia. « Nous avons été sur la route pendant un bon bout de temps maintenant, donc ça va être un changement agréable. Nous avons subi quatre défaites consécutives et ce n'est pas quelque chose que nous souhaitions. Nous devons mettre fin à ce passage à vide le plus rapidement possible. »

L'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, entrevoit le mois de février — un calendrier plus léger de 12 matchs, dont huit présentés à la Place Banque Scotia — comme étant une belle occasion de redresser le navire dans cette séquence déterminante à domicile.

« Le calendrier ne nous a pas vraiment favorisés pour les trois derniers matchs (du périple dans l’ouest) et nous avons affronté immédiatement après la pause du Match des étoiles les champions de la Coupe Stanley dans leur amphithéâtre, a-t-il dit. Nous avions les devants 3-1 avec 26 minutes à jouer, donc ce n'est pas comme si nous avions joué de façon horrible. Nous acquérons une certaine confiance du fait que nous avons affronté les champions de la Coupe Stanley et que nous avions la possibilité de jouer 20 minutes et gagner le match.

« Maintenant, nous revenons à la maison. Il semble que ça fait longtemps que nous n’avons pas joué à la maison et maintenant nous avons l’occasion de le faire pour les cinq prochains matchs. C'est une occasion pour nous de nous reprendre en main. »

Karlsson a ajouté : « Plus nous avançons dans la saison, plus les matchs deviennent importants. Nous devons nous sortir de notre torpeur et j'espère que le fait de jouer à la maison nous aidera. »

Grâce principalement à un début de janvier étincelant (8-1-1), les Sénateurs (27-20-6) se retrouvent au sixième rang au classement de l’Association de l’Est. Mais ce n'est que cinq points d’avance sur les Panthers de la Floride, qui occupent le neuvième rang, sans oublier les Devils du New Jersey et les Maple Leafs de Toronto qui talonnent aussi Ottawa aux septième et huitième rangs, respectivement.

Mais le centre Jason Spezza regarde cette même vue d’ensemble et, malgré la fin du mois plutôt difficile, estime que les Sénateurs devraient être encouragés par ce qu’ils ont accompli en janvier.

« Nous sommes en plein dans la course et nous avons connu un mois assez réussi dans l’ensemble, a-t-il dit. « Ce fut un mois assez éprouvant et nous aurions pu nous mettre dans une situation très difficile, mais nous nous sommes maintenus dans la course. Maintenant, nous avons du travail à faire pour le reste du calendrier. Tous les matchs sont importants et nous sommes dans une situation souhaitable. »

Malgré leur séquence infructueuse actuelle, le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson croit que son équipe est encore sur la bonne voie, mais elle doit corriger « les petites erreurs qui peuvent faire la différence » dans un match serré comme celui contre Boston.

« Nous croyons en ce que nous faisons et nous savons que nous n’avons pas besoin de modifier bien des choses, a-t-il affirmé. Nous avions une avance de deux buts avec deux minutes à faire avant la fin de la (deuxième) période (mardi). Si nous n’avions pas accordé un but et avions joué de façon un peu plus serrée, je crois sans aucun doute que nous aurions pu gagner ce match. Mais une petite erreur qui leur a permis de marquer à la fin de la période nous a fait mal. Nous devrons être solides psychologiquement pendant 60 minutes afin de nous rendre la vie plus facile.

« Si nous parvenons à appliquer cela et maintenir notre éthique de travail, nous y arriverons à surmonter ces embûches. »

En bref

Le vétéran défenseur Chris Phillips a pris un congé « préventif » d’entraînement après avoir « encaissé un lancer » au bas du corps en fin de match mardi à Boston, a indiqué MacLean. Il devrait être de retour à l’entraînement jeudi. Phillips est en voie de disputer son 1 000e match en carrière dans la Ligue nationale de hockey — et dans l’uniforme des Sénateurs — le 9 février, lorsque Mike Fisher et les Predators de Nashville seront les visiteurs à la Place Banque Scotia... MacLean a déclaré que le défenseur Brian Lee (bas du corps) pourrait revenir dans l’alignement au cours du week-end, alors qu’Ottawa recevra tour à tour les Islanders et les Maple Leafs (samedi, 19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM)… Les trois autres matchs de la séquence à domicile des Sénateurs auront lieu mardi contre les Blues de St. Louis, jeudi contre les Predators et samedi contre les Oilers d'Edmonton. Ce dernier duel aura lieu en après-midi, dans le cadre de la Journée du hockey au Canada.


En voir plus