Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs veulent conserver leur Hab-itude gagnante

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Jusqu’à maintenant cette saison, au moins, les Sénateurs d’Ottawa ont eu le numéro du Canadien de Montréal.


Mais cela ne réduit pas la tâche à accomplir cette semaine.

Mardi soir au centre Bell à Montréal, les deux adversaires de la Division Nord-Est entreprennent une série aller-retour qui pourrait largement modifier l’allure du classement dans l’Association de l’Est d’ici la fin de la semaine.

Pour les Sénateurs, la partie de ce soir (19 h 30, RDS, Team 1200) représente une chance d’augmenter leur avance sur les Habs – une avance qui a été réduite à seulement trois points au cours des dernières semaines. Une victoire pourrait aussi donner un énorme momentum à une équipe qui a éprouvé des difficultés sans ses principaux attaquants Daniel Alfredsson et Dany Heatley dans l’alignement et qui n’y seront pas non plus ce soir.

«Pour nous, c’est une partie clé quand nous n’avons pas Alfredsson et Heatley, a dit l’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, après l’entraînement léger d’avant-match de l’équipe au centre Bell, mardi. Mais je pense que c’est une partie importante pour faire preuve de passion et d’un sens d’urgence et je pense que nous le ferons.

«Je m’attends et il doit y avoir un sens d’urgence à cause de qui nous affrontons et d’où nous jouons.»

Les Sénateurs et le Canadien ne se sont pas affrontés depuis le 19 novembre, mais ils le feront cinq autres fois d’ici la fin de la saison – incluant ce samedi à la Place Banque Scotia (19 h, RDS, Team 1200). Ottawa a une fiche de 3-0 contre les Habs cette saison, tout comme le gardien Martin Gerber, qui entreprendra le match ce soir.

Mais malgré tout cela, Paddock a dit que les Sénateurs sont très conscients du défi auquel ils feront face ce soir, peu importe qui est ou n’est pas dans l’alignement.

«Nous avons eu du respect pour eux depuis le début de la saison, a-t-il dit. La différence au classement est les parties de quatre points (que les Sénateurs ont gagné), donc nous savions qui ils étaient et qu’ils étaient tout près.»

Les performances des deux équipes depuis leur dernier affrontement – du moins en termes de victoires – ont été presque identiques. Effectivement, Paddock a souligné que «depuis le 19 novembre, quand nous les avons battus pour nous donner une avance de sept points, ils ont gagné une partie de hockey de plus que nous.

«Cela ne semble pas possible parce que nous avons traversé quelques léthargies, mais ils ont gagné une partie de plus que nous et nous sommes toujours au premier rang.»
Un balayage par Montréal cette semaine, toutefois, pourrait changer tout cela et les Sénateurs le savent.

«Ce n’est jamais bon quand une équipe réduit l’écart, a dit le centre des Sénateurs Jason Spezza. Nous avons quelques grosses parties qui nous attendent cette semaine. Nous affronterons ces gars-là deux fois. Ils vont tout donner contre nous et ils jouent très bien présentement.

«S’il y a un bon moment pour passer un test et (acquérir) un peu de confiance avec quelques victoires, c’est maintenant.»

Les Sénateurs se sont placés dans cette mauvaise situation avec une fiche de 3-7-0 au cours de leurs 10 dernières parties. Mais le défenseur Wade Redden, pour sa part, pense que la zone de confort réduite au sommet du classement de l’Association et de celui de la Division pourrait bien être ce qu’il faut à l’équipe pour relever son jeu.

«Je ne pense pas que nous voulons avoir cette sensation de confort, a-t-il dit. Nous avons été au sommet de l’Association pendant toute l’année. Nous devons nous concentrer à terminer premier – c’est notre objectif – mais je pense que nous voulons aussi bien jouer et élever notre jeu là où il doit être.»

Le long de la rampe


Les Sénateurs espèrent toujours qu’Alfredsson (fléchisseur de la hanche) pourra revenir au jeu jeudi contre les Panthers de la Floride. «Je pense qu’il espère jouer jeudi, mais je ne pense pas qu’il est garanti qu’il jouera jeudi», a dit Paddock … Les attaquants Patrick Eaves (cou/épaule) et Cody Bass (cheville) ne joueront pas non plus ce soir … Il reste environ 1000 billets pour la visite des Panthers, jeudi soir, à la Place Banque Scotia. Il reste moins de 50 billets pour la revanche de samedi soir contre le Canadien.


En voir plus