Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs sont solidaires de Brian Elliott

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien des Sénateurs Brian Elliott disputera son tout premier match en séries éliminatoires dans la LNH ce soir contre les champions de la Coupe Stanley, les Penguins à Pittsburgh (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Consultez les notes de match de la LNH pour le 1er match de la série Sénateurs-Penguins.


Les Sénateurs d’Ottawa accordent toute leur confiance en Brian Elliott.

Lorsque l’équipe sautera sur la patinoire du Mellon Arena ce soir pour le premier match de sa série quart de finale de l’Association de l’Est contre les Penguins de Pittsburgh (19 h, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs garantis), elle comprendra un alignement rempli de joueurs inexpérimentés en séries. Parmi ce groupe, la personne qui sera certainement la plus scrutée à la loupe sera celle qui se retrouvera devant le filet.

Mais les Sénateurs font confiance entièrement à Elliott, le cerbère qui en est à sa deuxième année et qui a été l’un des principaux acteurs à avoir aidé Ottawa à revenir dans les séries après un an d’absence.

« Il nous a protégés toute l’année », a déclaré le centre Jason Spezza lorsqu’il fut interrogé à savoir si les Sénateurs devaient faire quelque chose de particulier devant Elliott lors du premier match éliminatoire de ce dernier dans la Ligue nationale. « Il a excellé. Il est très confiant et concentré.

« Sa confiance (celle d’Elliott) s’est renforcée et il représente le moindre de nos soucis. Il a bien fait et il nous a donné beaucoup de confiance. »

Elliott n’a pas trop peur de la pression. Lorsqu’il portait les couleurs des Badgers du Wisconsin, il a remporté le titre national Frozen Four de la NCAA en 2006, en plus d’avoir été finaliste pour le trophée Hobey Baker à titre de joueur par excellence dans le hockey universitaire américain.

« Pour remporter un titre national, il faut quatre victoires », a déclaré Elliott, l’avant-dernier joueur sélectionné (neuvième ronde, 291e au total) au repêchage de la LNH en 2003. « Pour remporter une série éliminatoire, il faut quatre victoires. Il faut simplement se présenter pour jouer et ne pas trop s’emballer. C’est ce que j’ai retenu de mon expérience à l’université. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs Cory Clouston a ajouté : « Brian a démontré dans le passé qu’il pouvait connaître du succès en séries, en remportant un championnat de la NCAA. »

Comme Clouston l’a aussi souligné, l’histoire de la LNH est truffée d’exemples de gardiens recrues qui ont triomphé lorsque la pression était à son comble. Il y a quatre ans, les Hurricanes de la Caroline ont remporté la Coupe Stanley avec le travail de Cam Ward. Ce dernier, une recrue, a aussi mérité le trophée Conn Smythe à titre de joueur par excellence en séries.

« Dans cette position, particulièrement, les choses sont un peu surévaluées », a déclaré le centre des Sénateurs Matt Cullen, qui fut un témoin privilégié des exploits de Ward alors qu’il était un membre des Hurricanes à l’époque. « Les gardiens de but, c’est un monde à part, n’est-ce pas? Il (Elliott) travaille fort et il est très engagé. Je ne m’inquiète pas pour lui.

« Nous avons beaucoup confiance en lui (Elliott) et nous lui souhaitons le meilleur. Honnêtement, au sein de ce groupe, il ne représente pas une inquiétude. Nous nous préoccupons de donner le meilleur de nous même et qu’il soit à son meilleur. »

Et il ne sera pas seul dans son coin, si tout va comme prévu.

« Nous nous attendons à de bonnes performances de la part de Brian et nous allons l’appuyer et jouer de façon structurée», a déclaré Clouston après la séance d’entraînement des Sénateurs aujourd’hui au Mellon Arena.

Dans cette position, particulièrement, les choses sont un peu surévaluées. Les gardiens de but, c’est un monde à part, n’est-ce pas? Il (Elliott) travaille fort et il est très engagé. Je ne m’inquiète pas pour lui. - Matt Cullen
Tout le monde devra y mettre l’épaule à la roue contre les Penguins et Sidney Crosby, un marqueur de 51 buts, surtout dans les premiers instants du match. L’ambiance sera palpable à l’igloo dès la première mise en jeu.

« Nous devrons être aux aguets pendant les 10 premières minutes, a exprimé Spezza. Il faut être solide dès le départ et limiter leurs chances. La foule sera survoltée, tout le monde sait comment les choses se passent pendant les séries.

« Nous devons nous en tenir à notre système et contrôler nos ardeurs. Ce sont des choses que nous allons aborder avant le match. »

Le centre Mike Fisher a ajouté : « Ils seront survoltés dans cet aréna et ils seront prêts. Il faudra calmer la tempête très tôt. »

Freiner Crosby, qui partage la tête des compteurs de la LNH avec Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay, sera plus difficile que jamais même si Ottawa a connu du succès à cet égard dans le passé.

« Crosby a connu une excellente année en marquant beaucoup de buts, donc nous devrons travailler encore plus fort pour parvenir à le contenir, a dit Fisher. Ce ne sera pas une tâche facile et nous savons qu’il va élever son jeu d’un cran en séries, mais il faut cinq joueurs pour faire le travail et nous devrons nous entraider. »

Bloc-notes

Les trios des Sénateurs à l’entraînement : Peter Regin-Jason Spezza-Daniel Alfredsson, Milan Michalek-Mike Fisher-Matt Cullen, Jarkko Ruutu-Chris Kelly-Chris Neil et Nick Foligno-Zack Smith-Jesse Winchester... Les duos défensifs : Chris Phillips-Anton Volchenkov, Matt Carkner-Erik Karlsson et Andy Sutton-Chris Campoli... Les attaquants Shean Donovan et Ryan Shannon ainsi que le défenseur Brian Lee seront laissés de côté ce soir... Lors de la saison 2007-2008, les Penguins ont présenté une fiche de 12-0-0 lors des deux premiers matchs disputés au Mellon Arena dans une série... Le deuxième match aura lieu vendredi à Pittsburgh (19 h, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs garantis) et la série se transportera à la Place Banque Scotia pour le 3e match dimanche (18 h 30, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs garantis) et le 4e match mardi (19 h, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs garantis).


En voir plus