Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs se sont forgé des liens étroits avec la communauté

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Il y a plus de deux décennies, cela semblait une idée des plus audacieuses.


Mais étant donné qu’ils ont grandi ensemble, ce partenariat entre une ville et une équipe de hockey a eu pour effet de s’harmoniser, tant et si bien qu'il est aujourd'hui presque impossible d’imaginer Ottawa sans les Sénateurs et la Ligue nationale de hockey.

« Nous avons pensé que ce serait particulier d’obtenir une équipe de la LNH », a déclaré le président des Sénateurs, Cyril Leeder, qui, avec d’autres rêveurs en Bruce Firestone et Randy Sexton, ont eu d'abord l'idée de ramener du hockey de premier plan dans la capitale nationale. « C'est un peu une confiance du public. C’est important pour la communauté. Mais si vous nous aviez posé la question ‘Quelle serait l'importance de l'équipe?’ en 1990... Nous n'aurions pas pensé que ce serait à ce niveau. Cela a certainement dépassé toutes les attentes en tant qu’actif dans la communauté.

« Les 20 dernières années ont prouvé que Bruce avait raison et c'est quelque chose de très intéressant et important pour la communauté. »

C'est ce lien entre l'équipe et les amateurs du Royaume du hockey qui sera mis en avant-plan lorsque les Sénateurs célèbreront leur 20e anniversaire. Dès la soirée d'ouverture du 8 octobre contre le Wild du Minnesota – alors que la formation d'expansion de 1992-1993 des Sénateurs sera honorée – et pendant toute la campagne, l'organisation entend souligner deux décennies magiques de hockey.

« L'équipe a eu une grande signification pour la communauté et pour les amateurs au Royaume du hockey », a déclaré Leeder, qui les a qualifiés « d'âmes et de fondements» de la franchise. « L'équipe a certainement dépassé tout ce que nous aurions pu imaginer en 1992. Ce fut certainement 20 années extraordinaires, avec de bons souvenirs et cette saison, nous allons essayer de revivre certains de ces souvenirs. »

Laurie Boschman, un résident d'Ottawa et le capitaine de la formation d'expansion des Sénateurs a ajouté : « C'est merveilleux de voir le club de hockey qui a bien évolué et à quel point le hockey et les Sénateurs d'Ottawa sont importants pour cette communauté. »

Vingt matchs à domicile cette saison seront consacrés aux deux premières décennies de la franchise moderne. Onze autres rencontres ont été identifiées pour souligner les 11 coupes Stanley remportées par les Sénateurs de la première époque, un des membres fondateurs de la LNH et la première véritable dynastie de la ligue. L'équipe actuelle dévoilera un nouveau chandail « d’époque » lors de ces occasions.

Lors des 10 derniers matchs à domicile, on fêtera le sport en lui-même, qui est tellement ancré dans la vie de tant de Canadiens d'un océan à l'autre – en particulier les passionnés de la région de la capitale.

« Tout le monde sait que le Canada est le pays du hockey », a déclaré le maire d'Ottawa, Jim Watson. « Cela fait partie de nos gênes. C'est dans notre ADN. C'est la composition de notre pays. Les équipes de hockey développent l'esprit communautaire. Ils construisent une entreprise communautaire. Cela est vrai à travers le pays et c'est certainement vrai dans notre ville. »

Aux yeux de Max Keeping, de CTV Ottawa, le retour des Sénateurs a également eu pour effet de dorer davantage le blason de la ville bien au-delà de ses frontières, non seulement par l'équipe de la LNH elle-même, mais par l'ajout d’événements comme la Coupe Capitale Bell, le plus important tournoi de hockey mineur au monde, qui amène chaque année une saveur internationale.

« Rien n'a été plus grand ou plus important dans la vie économique et culturelle (d'Ottawa) et sur le plan émotionnel que le retour des Sénateurs », a déclaré Keeping, président du conseil d’administration de la Fondation des Sénateurs. « Presque à eux seuls, ils ont aidé à rehausser le statut d'Ottawa sur le plan international. On ne trouvera jamais suffisamment de dollars promotionnels sur le plan touristique que les millions de cliques qu’Ottawa a bénéficié dans le USA Today, ESPN et Fox Radio grâce aux Sénateurs.

« Il y a vingt ans, il fallait dire à la plupart des gens d'Amérique où était situé Ottawa. Maintenant, ils nous connaissent et notre outil le plus efficace sur le plan touristique pour bâtir cette réputation fut les Sénateurs. »

Il faut aussi mentionner l'histoire du capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson, qui est arrivé à Ottawa il y a 16 ans tout en espérant être capable de passer deux ou trois ans dans la LNH avant de retourner chez lui dans sa Suède natale. Maintenant, il est l'une des personnalités incontournables de la ville, avec plus de 1 000 matchs et de points à son actif, ses quatre fils tous nés ici et le statut d'icône dans la communauté.

« Je suis venu dans une ville où il y a des gens formidables, un endroit qui est propre, une ville qui favorise la vie familiale et de bonnes valeurs, a-t-il dit. Nous adorons certainement faire partie de cette communauté et d’avoir fondé une famille ici.

Les amateurs ont joué un grand rôle à ce niveau, sur la façon d’appuyer l'équipe, surtout dans les moments difficiles au début, quand nous n'étions pas très bons.

« Les partisans font en sorte que nous aimons ce que nous faisons et je pense qu’au sein de cette organisation, nous sommes fiers de donner en retour, de changer les choses pour la communauté et ses gens. La relation entre les amateurs et l'équipe et ce que nous faisons de part et d'autre est incroyable. »


En voir plus