Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs se regroupent à Washington

par Staff Writer / Ottawa Senators

La recrue Brandon Bochenski était accompagné de l'entraîneur au conditionnement physique Randy Lee sur la glace pour un exercice de patinage avec un parachute, mardi matin.

Après une cuisante défaite de 8-3 aux mains des Thrashers à Atlanta lundi, les Sénateurs ont tenu un entraînement hors-glace mardi à leur hôtel du centre-ville de la capitale américaine. Le personnel entraîneur a soumis les joueurs à un entraînement de 30 minutes.

 

Pendant que les joueurs effectuaient leurs exercices, l'instructeur Bryan Murray a parlé du match de lundi avec les journalistes.

 

« Je ne fais rien avec eux (les joueurs) d'ici demain, a déclaré Murray. « J'ai parlé à quelques-uns d'entre-eux. Nous irons à la pratique matinale (demain) et nous nous rencontrerons par la suite. »

 

L'entraîneur a analysé la défaite dans son ensemble. « Dans un saison de 82 matchs, il peut y arriver que les émotions l'emportent. Hier soir, il y avait des motifs pour être choqués de la situation. Pour moi, la meilleure chose est de laisser passer la journée. Il faut être conséquent, ne pas être toujours être choqué et outré. »

 

Murray croit qu'il est important que l'équipe se resserre les coudes. « On peut exprimer notre mécontentement ou donner une tape dans le dos - selon l'occasion et ce que l'on veut faire. Mais on se doit de le faire de la bonne façon et au moment opportun. C'est important pour moi. »

 

Wade Redden, qui a agi comme capitaine en l'absence de Daniel Alfredsson, appui les dires de son entraîneur. « Il n'y a pas grand chose à ajouter concernant une performance de la sorte. Il faut mettre cela derrière nous et se concentrer sur le prochain match. »

 

À chaque présence, j'avais l'impression de toujours tenter de sortir la rondelle derrière le filer, en deuxième période particulièrement, Â» ajoute Redden, qui a montré un différentiel de -4.

 

« C'était une soirée frustrante. C'est un match à oublier. Ironiquement, nous avions pourtant bien débuté le match. »

 

À l'infirmerie

 

La liste des blessés s'est allongée chez les Sénateurs avec le retrait de dernière minute du gardien Dominik Hasek, hier à Atlanta, en raison d'une blessure au dos. Hasek a indiqué aux journalistes, mardi, qu'il se sentait mieux aujourd'hui. « Je ne peux le dire avec certitude, mais je pense que je serai prêt pour demain, » a-t-il indiqué.

 
« Gerry (Townend, le thérapeute sportif des Sénateurs) m'a indiqué hier soir après le match qu'il croit que Hasek sera en mesure de reprendre l'action, qu'il a mieux travaillé sur lui,  a dit Murray. « Je serai surpris s'il n'est pas prêt (contre Washington). »

 

De son côté, Jason Spezza, qui était de retour après une absence de cinq parties en raison d'une élongation musculaire à la poitrine, a indiqué aux journalistes ce matin qu'il ressentait toujours quelques malaises et qu'il risque de ne pas être de l'alignement contre Washington mercredi.

 

Entre-temps, de retour au Centre Corel à Ottawa, le capitaine Daniel Alfredsson a parlé de sa fracture aux côtes.

 

Alfredsson se sent mieux mais il n'est pas certain d'être de l'alignement. Pour le moment, il continue de s'entraîner au gymnase tout en soignant une fracture aux côtes subie lors du match du 30 décembre 2005 contre les Islanders de New York, alors qu'il a été atteint par un lancé frappé de Zdeno Chara.

 

« Il y a une grande amélioration, a indiqué Alfredsson mardi avant de quitter le Centre Corel. Je suis en mesure de m'entraîner et de faire de la bicyclette suffisamment pour garder la forme. Je prends cela au jour le jour. J'espère que cela continuera de s'améliorer. »

 

L'athlète de 33 ans affirme toutefois qu'il a parfois de la difficulté à reprendre son souffle.

 

« Lorsque j'ai été atteint par la rondelle, j'ai eu le souffle littéralement coupé. J'ai su que quelque chose n'allait pas. Lorsque je suis retourné au vestiaire, ça allait. Quand le pouls ralenti, cela allait. Je ne peux pas encore prendre une grande respiration. Je crois que c'est mieux d'être blessé à une côte plutôt qu'à une main ou un poignet. »

 

Alfredsson affirme qu'il prévoit travailler chaque matin en compagnie de ses coéquipers Brandon Bochenski et Martin Havlat (ces deux derniers soignent une dislocation de l'épaule), sous la supervision de l'entraîneur au conditionnement physique Randy Lee.

 

Pendant que Alfredsson s'entretenait avec les journalistes mardi matin, Bochenski était accompagné de Lee sur la glace pour un exercice de patinage avec un parachute.

En voir plus